Le rachat de crédits, pour qui ? Pour quoi ? Quels sont les crédits concernés ?

Le rachat de crédit est une solution alléchante lorsqu’il devient difficile de rembourser ses dettes. Elle permet de regrouper tous ses crédits en un seul dans le même établissement bancaire en rallongeant la période de remboursement mais surtout en diminuant la mensualité ce qui nous donne le sentiment d’alléger notre budget.

Bien qu’il ait des avantages sur le court terme, à long terme, le rachat de crédit n’est pas toujours une solution économique. En effet plus la période de remboursement est allongée afin de diminuer les mensualités, plus nous augmentons le coût total de notre crédit via les intérêts supplémentaires que nous allons rembourser. Alors faut- il racheter tous les crédits ? Quels crédits peut-on racheter ?

Tout d’abord, lorsque nous parlons de rachat de crédit, plusieurs situations s’offrent à nous. La première correspond au rachat de crédits immobiliers, pouvant être regroupé avec un ou plusieurs crédits à la consommation. La deuxième correspond au rachat de crédits sans garantie (à savoir un ou plusieurs crédits à la consommation). Enfin, la troisième situation correspond au rachat de prêt relais.

Le rachat de crédit est une solution qui s’offre à tous, mais qui est souvent choisi par les personnes à la limite du surendettement, n’ayant pas déposé de dossier auprès de la Banque de France. Il nous faudra cependant justifier d’antécédents bancaires sereins (pas de fichage à la Banque de France, pas d’interdit bancaire) ainsi que de revenus pérennes au moment de la demande de rachat. Les personnes en CDI, à la retraite ou en pré-retraite sont donc éligibles au rachat de crédit. Dans le cas d’un CDD ou d’un contrat d’intérim, les dossiers sont étudiés au cas par cas par les organismes bancaires. Rappelez-vous : lorsque vous souscrivez un crédit, n’oubliez pas de vous assurer de votre capacité à le rembourser. Cumuler de petits crédits par ci par là peut vous entrainer dans des situations pénibles en fin de mois.

Cas des crédits immobiliers

Vous êtes propriétaires d’un bien et vous souhaitez modifier les conditions de votre ou vos crédits immobiliers, mais aussi le cas échéant, celles de vos crédits à la consommation, plusieurs solutions sont possibles en fonction de ce que vous souhaitez : alléger les mensualités, réduire la durée de remboursement, obtenir de meilleurs taux d’intérêts.

Tout d’abord, lorsque nous parlons de rachat de crédits immobiliers uniques (sans intégré un rachat combiné avec un ou plusieurs crédits à la consommation), il est important de penser en premier lieu aux taux d’intérêt liés à ce rachat. En effet, les taux d’intérêt sur le crédit immobilier varient au fil des années, il est donc parfois intéressant de recourir au rachat de crédit, lorsque les taux actuels sont plus faibles que les taux de votre ancien crédit (actuellement en fonction de votre situation, vous pouvez trouver des crédits immobiliers avec des taux de 1,4%).

Il est impératif de garder en tête votre objectif et d’estimer les coûts que ce rachat engendrera. Ainsi, lorsque vous cherchez à réduire les mensualités de votre crédit immobilier, intéressez-vous à la période de remboursement dans laquelle vous vous situez. Le rachat ne sera pas le même si vous êtes en début ou fin de remboursement. Ainsi, pour que votre rachat soit intéressant, si vous êtes dans le premier tiers de remboursement, vous devrez souscrire à un rachat de crédit avec un nouveau taux d’intérêt inférieur à 1 point (0.01%) alors que si vous êtes dans le 2ème tiers, il vous faudra chercher des taux inférieurs à au moins 2 points (0.03%). L’autre cas est celui où vous cherchez à vous débarrasser en mettant fin plus rapidement à votre crédit immobilier. Dans ce cas, vous allez chercher à réduire la durée de votre crédit. Pour que cela soit bénéfique pour vous, il vous faudra vous assurer que la somme des mensualités et celle des intérêts que vous allez rembourser est inférieure à ce que vous auriez dû rembourser sans le rachat du crédit.

Le deuxième cas possible pour racheter un crédit immobilier est de le coupler avec un ou plusieurs crédits à la consommation. A noter, que vous ne pouvez pas regrouper des crédits tels que le PTZ (prêt à taux zéro) ou encore le prêt 1% logement. Les autres crédits à la consommation et crédits immobiliers peuvent être quant à eux regroupés pour être rachetés sous un même crédit.

Dans les deux cas, le nouvel organisme bancaire prendra en charge le remboursement de la totalité ou d’une partie de vos dettes et vous ne rembourserez plus qu’une mensualité à ce dernier, sur une durée allant de 5 à 30 ans. La mensualité variera donc en fonction du taux d’intérêt auquel vous aurez négocié le nouveau contrat, de votre taux d’endettement et de vos revenus. N’oubliez pas que lorsque vous faites racheter votre crédit immobilier, la banque peut vous demander des garanties et peut pour cela réaliser une hypothèque de votre bien. Si vous ne remboursez pas votre crédit, votre bien sera donc saisi et vendu aux enchères pour indemniser l’établissement financeur.

Enfin, vous noterez que lorsque la part des prêts immobiliers ne dépasse pas 60% de la somme totale due aux différents organismes financeurs (ou le cas échéant au même organisme, si tous vos crédits ont été souscrits au même endroit), le rachat de crédit est considéré comme un rachat de crédits à la consommation. La part des crédits à la consommation doit quant à elle être toujours supérieure à 40% de la somme totale à rembourser.

Cas du rachat de crédit à la consommation

Dans ce cas de figure, pas besoin d’avoir un crédit immobilier pour demander le rachat de vos crédits, il vous suffira d’avoir un ou plusieurs crédits à la consommation de type crédits affectés (destinés à l’achat d’un bien, au financement d’un projet défini), prêts personnels (les fonds sont utilisables sans justificatif), microcrédits personnels (lorsque votre situation ne vous permet pas de souscrire à un crédit à la consommation), crédits revolving (crédits renouvelables) ou encore prêts étudiants.

Comme pour le rachat d’un crédit immobilier, vous allez faire appel à un organisme bancaire qui prendra en charge le rachat de la totalité ou d’une partie des sommes que vous devez, grâce au remboursement anticipé de vos dettes. Cela vous permettra alors de bénéficier de taux avantageux. En effet dans le cas des crédits renouvelables, les taux peuvent atteindre jusqu’à 20%. Racheter votre crédit en le couplant à d’autres vous permettra donc d’abaisser le taux et les coûts liés à ce crédit. Méfiez-vous quand même : plus vous allongez la durée (le maximum étant fixé à 12 ans) et diminuez les mensualités, plus les frais sont importants. Il est donc impératif de réaliser des simulations des coûts réels (il existe un grand nombre de sites internet vous permettant de réaliser très facilement des simulations, n’hésitez pas). N’oubliez pas aussi que vous aurez sans doute des frais bancaires ou de courtage (si vous décidez de faire appel à un courtier pour qu’il vous décote la meilleure offre). De plus, le nouvel organisme peut vous imposer une assurance ce qui augmentera les frais.  Renseignez-vous donc sur les gains et frais réels de ce type de transaction.

Cas des crédits relais

Enfin, lorsque vous souhaitez déménager et que vous êtes déjà propriétaire, il est possible de souscrire à un prêt relais. Ce prêt vous permettra d’acheter le nouveau bien en attendant de vendre votre ancien bien. Le délai entre les deux transactions est court : de 6 mois à un an. Le rachat de votre prêt relais vous permet donc d’augmenter le délai entre l’achat et la vente de vos biens.  Attention cependant : si vous n’avez pas vendu votre bien au cours de la durée fixée sur le contrat, l’organisme bancaire a obligation de vous renouveler cette période une fois. Au-delà de ce prolongement vous pouvez être contraint de rembourser la totalité de votre crédit à votre banque… Dans ce cas, le rachat de votre prêt relais peut être une aubaine pour vous sortir d’une situation critique.  Si ce cas de figure est le plus courant, il n’est pas le seul. Le rachat d’un prêt relais peut être réalisé lorsque vous changez d’avis, comme par exemple lorsque vous décidez de ne plus vendre mais de louer votre logement.

Quel que soit votre choix, vous pouvez soit racheter votre prêt relai pour souscrire à un autre prêt relais auprès d’un autre organisme bancaire. Cette solution est très coûteuse, il vous faudra vendre au plus vite votre bien. Pourquoi ? Car lors du rachat de votre prêt relais, vous devrez vous acquitter de la totalité du capital dû mais aussi de la totalité des intérêts liés à cette somme. L’autre solution est de faire un crédit immobilier amortissable vous permettant alors de louer votre bien que vous n’arrivez pas à vendre pour rembourser les mensualités de votre crédit. Il est aussi important de noter que beaucoup d’organismes bancaires sont méfiants et demandent des garanties, comme pour le cas du rachat de crédit immobilier, la mise en hypothèque de votre bien.