Trouver un organisme de crédit pour FICP

Lorsque l’on est fiché au FICP, difficile de trouver un organisme de crédit acceptant de nous prêter la somme escomptée pour réaliser un projet onéreux. Pourtant, les projets font partie de la vie et les crédits devraient permettre à chacun de pouvoir réaliser ses plus beaux rêves. Cet article vous fournit les solutions adéquates pour trouver un organisme disposé à vous financer et à vous laisser croire à vos rêves.

Qu’est-ce que le FICP ?

Le FICP est une base de données qui répertorie les informations portant sur les incidents de remboursement de crédits, les découverts ainsi que les situations de surendettement des particuliers. Ce fichier, tenu par la Banque de France, est néanmoins alimenté par les banques, les établissements de crédit et les commissions de surendettement qui procèdent eux-mêmes à l’inscription d’une personne à ce fichier.

Il faut savoir qu’avant d’accorder à une personne un crédit ou encore une autorisation de découvert, les banques sont dans l’obligation de consulter ce fichier. On considère qu’environ 2,5 millions de particuliers sont enregistrés au FICP en France.

Dans quel cas est-on inscrit au FICP ?

Un particulier peut se retrouver inscrit au FICP à la suite d’un incident de remboursement de crédit avéré, notamment en cas de non-paiement de deux mensualités consécutives du crédit, en cas de découvert autorisé utilisé de manière abusive ou encore de faute de remboursements. L’établissement financier doit obligatoirement avertir l’emprunteur qu’il a l’intention de l’inscrire au FICP auprès de la Banque de France. Il est laissé 30 jours au particulier pour régulariser sa situation et ainsi éviter l’inscription au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

En cas d’inscription, celle-ci demeure 5 années au maximum. Il est à noter que toute régularisation de paiement entraîne la radiation anticipée au FICP. Ce sera alors à l’organisme de crédit qui avait déclaré l’incident de procéder à la radiation du fichier. Si ce dernier ne procède pas à l’effacement, il est possible d’exercer son droit de rectification par courrier adressé à la banque.

Comment obtenir un crédit lorsque l’on est fiché au FICP ?

Il faut être lucide, lorsque son nom apparaît dans le fichier national des incidents de remboursements des crédits, obtenir un crédit est plus difficile, mais pas impossible. Certains organismes ne daignent même pas jeter un regard sur une demande de dossier dès lors qu’ils apprennent que le demandeur est fiché au FICP. Pourtant, il existe des moyens pour parvenir à obtenir un crédit.

Il faut garder à l’esprit que le fichage est normalement une information et non une sanction. Vos difficultés financières passées ne doivent pas entraver vos projets de demain. Cela sera d’autant plus vrai si votre nom apparaît dans ce fichier de manière abusive ou si votre fichage prendra fin dans peu de temps.

Solder ses dettes

User de sa force de conviction sera nécessaire pour solliciter l’aide d’une banque, tout comme prouver son sérieux auprès de l’établissement. Mais ce ne sera pas forcément suffisant. Pour optimiser au maximum vos chances de voir aboutir cette demande de financement, solder vos dettes sera la meilleure solution. En plus de prouver votre volonté et votre sérieux à l’établissement financier sollicité, cela vous permettra d’être effacé du FICP et de pouvoir ainsi plus facilement accéder à une demande de crédit. Une fois votre dette soldée auprès de l’établissement qui vous avait fiché, moins de deux mois seront nécessaires pour que votre nom soit rayé du FICP. Vous pourrez alors effectuer une demande de crédit comme n’importe quelle autre personne et ainsi la voir aboutir beaucoup plus facilement.

Si vous êtes dans l’incapacité de payer vos dettes, il faudra vous armer de patience et attendre de ne plus être fiché. Le fichage n’excède dans tous les cas jamais les 10 années. Autre solution : avoir recours à un rachat de crédit FICP. Cette opération consiste à regrouper vos crédits en cours. Renseignez-vous, bien que peu nombreux, certains établissements en ont fait leur spécialité.

Microcrédit et prêts aidés

Certains organismes comme la caisse d’allocations familiales (CAF) ou l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) peuvent aider les personnes surendettées à se remettre sur pied. Autre solution : avoir recours à un microcrédit. Evidemment, les microcrédits et prêts aidés devront être utilisés intelligemment et ne pas servir à financer des voyages ou des loisirs sans quoi la situation risque d’empirer, mais ces derniers peuvent aider de manière efficace une personne souhaitant revenir à une situation stable.

Le fichage bancaire n’est pas une honte, et il est essentiel d’évoquer ses difficultés financières passages ou récurrentes auprès des organismes officiels et des partenaires financiers. Ne restez pas seul face à vos problèmes. Des organismes pourront vous aider à trouver des solutions pour que ce problème soit résolu et que vous puissiez enfin réaliser vos projets.