Organisme de crédit pour interdit bancaire

Faute de remboursement, chèque sans provision, abus de carte bancaire, il existe plusieurs raisons pour se retrouver sur les fichiers de la Banque de France. En 2015, environ 1 500 000 personnes faisaient même l’objet d’une interdiction bancaire sur le territoire national. Les conséquences sont lourdes : retrait des moyens de paiement, incapacité de souscrire à un nouveau crédit etc. Or, il apparait évident que ce sont ces mêmes personnes qui ont besoin d’argent pour se sortir de cette situation compliquée. Alors quelles sont les solutions ? quels sont les organismes de crédit pour interdit bancaire ?

Qu’est-ce qu’un interdit bancaire ?

Etre interdit bancaire signifie que le consommateur est enregistré sur le Fichier Central des Chèques de la Banque de France (le FCC de la BDF). Ce consommateur se voit retirer son chéquier ainsi que tout autre moyen de paiement, son autorisation de découvert est elle aussi suspendue. Cette interdiction est valable non seulement dans l’établissement bancaire qu’il fréquente, mais aussi dans tous les autres organismes bancaires, et sur tous les comptes ouverts du client. Toutes les banques ont accès aux fichiers de la Banque de France. Chaque organisme a donc la possibilité de vérifier les fichiers et donc fichage d’un particulier. L’inscription sur le fichier FCC est de maximum 5 ans, cette dernière prend fin lorsque le consommateur aura remboursé sa dette, ainsi que les éventuelles pénalités et que l’organisme créancier aura informé la Banque de France de la régularisation du dossier.

Au quotidien, cette interdiction bancaire est donc très contraignante, le consommateur devant se rendre régulièrement à sa banque pour obtenir de l’argent, et ce dans la limite des fonds qui lui sont disponibles. De plus, le particulier se verra refuser quasi systématiquement toute demande de prêt par un établissement bancaire. En effet, le risque pour les banques étant trop important, elles refusent de prêter de l’argent aux personnes fichées BDF (les personnes fichées pour accident de remboursement voient de manière générale leur demande de crédit refusée). Cependant, rien n’interdit les organismes à devenir des organismes de crédit pour interdit bancaire. En effet, légalement il n’y a pas de loi qui interdit la souscription d’un crédit ou encore l’ouverture d’un compte bancaire dans un établissement français. La loi pour les interdits bancaires n’intervient que sur les moyens de paiement.

Si la solution la plus évidente pour ne plus être interdit bancaire est sans doute de rembourser sa dette, celle-ci est aussi la plus difficile. Certains organismes sont donc devenus des organismes de crédit pour interdit bancaire.

Organisme de crédit pour interdit bancaire et « crédit hypothécaire »

Le fait d’être locataire ou propriétaire de son logement peut aider le particulier à obtenir de l’argent auprès d’un organisme de crédit pour interdit bancaire. En effet, dans le cas où le particulier est propriétaire de son logement, certains organismes de crédit pour interdit bancaire proposent au consommateur de réaliser une hypothèque sur leur bien immobilier. Dans ce cas, ce bien immobilier sera utilisé comme caution.

Cette caution par l’apport d’un bien immobilier est un avantage pour le consommateur. Cela solidifie son dossier et rassure l’organisme de crédit pour interdit bancaire. Néanmoins, le consommateur doit avoir conscience que ce type de placement est dangereux. Il risque en effet de tout perdre s’il n’est plus dans la possibilité de payer. En effet, dans le cas où le consommateur ne peut pas honorer sa dette, l’organisme de crédit pour interdit bancaire peut réaliser une saisie du bien immobilier et in fine le mettre en vente pour se rembourser.

En revanche, lorsque le particulier est locataire, aucun bien ne peut être hypothéqué, les choses seront plus compliquées, les organismes de crédit pour interdit bancaire n’ayant pas de garantie. Il existe néanmoins d’autres moyens de contracter un crédit auprès des organismes de crédit pour interdit bancaire.

Organismes de crédit pour interdit bancaire et prêteur sur gage

Lorsque le particulier possède des biens matériels de valeur, il a la possibilité de faire appel à un organisme de crédit pour interdit bancaire spécialisés dans le prêt sur gage. Le particulier laissera son bien comme caution, et pourra le récupérer en restituant la somme qu’il lui a été prêtée. Dans le cas où cette somme ne serait pas restituée dans le temps imparti, le bien serait saisi et mis en vente aux enchères.

Organisme de crédit pour interdit bancaire et micro-crédit

Une autre solution pour le particulier est de réaliser un micro crédit réalisé auprès d’organismes de crédit pour interdit bancaire tels que les crédits municipaux. En effet, certaines communes possèdent un budget pour aider les gens en difficulté financière. Le Crédit Municipal de la ville de Paris possède par exemple une activité d’organisme de crédit pour interdit bancaire. Ce sont des micro-crédits de 300 à 3000 euros, avec un taux d’intérêt de 4%, remboursable sur une période de 6 à 36 mois. Depuis 2008 néanmoins, très peu de crédit ont été octroyés. Ce micro-crédit ne peut de plus pas être utilisé pour la création d’une entreprise.

Organisme de crédit pour interdit bancaire : les banques en ligne

Rares sont les banques qui sont prêtes à devenir des organismes de crédit pour interdit bancaire. Plusieurs banques peuvent être néanmoins solliciter. La NEF (coopérative de finances solidaires) propose au consommateur interdit bancaire des crédits pour maintenir une activité professionnelle, soutenir une association à but social ou réaliser des travaux dans leur logement (tant que ces derniers respectent la charte écologique de l’organisme de crédit pour interdit bancaire). Le consommateur devra se renseigner en fonction de son projet pour connaitre les différentes options qui s’offrent à lui.

D’autres banques proposent des solutions aux habitants de la Région Parisienne et aux franciliens. Ainsi, la Banque Postale, le Caisse d’Epargne Ile de France ou encore le Laser Cofinoga sont des organismes de crédit pour interdit bancaire.

Organismes de crédit pour interdit bancaire : Les Banques européennes

Bien que cela soit régulièrement indiqué sur de nombreux sites internet, il est très rare que les banques étrangères deviennent des organismes de crédit pour interdit bancaire. Le particulier pourra en effet ouvrir facilement un compte (en Suisse, en Belgique, au Luxembourg et même hors Union Européenne, au Canada). Le particulier devra dans un premier temps alimenter régulièrement son nouveau compte bancaire afin de se créer un historique dans la banque. Néanmoins, si cette solution permet au particulier de retrouver des moyens de paiement, l’organisme peine à devenir un organisme de crédit pour interdit bancaire, faute de preuve, de solidité du dossier et de sécurité.

Les autres organismes de crédit pour interdit bancaire

La Caisse d’Allocation Familiale

La Caisse d’Allocation Familiale (CAF) peut être répertoriée dans les organismes de crédit pour interdit bancaire. En effet, cet établissement permet aux allocataires en situation d’interdit bancaire, résidant en France, qu’ils soient propriétaires ou locataires, de demander des fonds pour réaliser des travaux dans leur habitation. Même si aucune condition de ressources ne sera demandée par cet organisme de crédit pour interdit bancaire, les crédits étant limités, la CAF classe les demandes en fonction de l’urgence de la situation et du niveau de vie des allocataires. De plus la CAF peut allouer d’autres crédits en fonction des demandes de ses allocataires pour par exemple améliorer le quotidien et faire face à des besoins.

L’ADIE

D’autres organismes de crédit pour interdit bancaire sont réservés aux particuliers souhaitant débuter une création d’entreprise. L’ADIE soutiendra les projets des consommateurs, en les aidant dans la réalisation de leur projet.

La Croix Rouge

Comme la CAF, la Croix Rouge peut aussi aider les consommateurs dans le besoin. Cette association devient un organisme de crédit pour interdit bancaire en allouant une part de son budget à l’aide au financement. La Croix Rouge intervient néanmoins selon l’état d’urgence de la situation.

Les financements participatifs et privés

Des organismes de crédit pour interdit bancaire peuvent aussi être des prêteurs sur gage ou encore des sites permettant à des particuliers de réaliser leur projet. Ces organismes de crédit pour interdit bancaire sont peu nombreux mais tendent à se multiplier. Le particulier en situation d’interdit bancaire pourra aussi se rapprocher d’organisme de crédit pour interdit bancaire spécialisés dans le prêt entre particuliers. De plus en plus courant, cette pratique permet à l’investisseur de faire fructifier son capitale et à l’emprunteur de rembourser avec des taux d’intérêts plus intéressants. Le particulier est en général moins méfiant qu’un organisme de crédit pour interdit bancaire type banque. Ce dernier pour palier à un éventuel défaut de paiement propose des crédits avec des taux d’intérêts très élevés (à la limite du taux d’usure, soit de la valeur maximale que le taux peut prendre au moment de la souscription du contrat de crédit).

Bien que contraignante une interdiction bancaire ne limite donc pas le particulier dans la réalisation et la demande d’un crédit à la consommation. Néanmoins, les organismes de crédit pour interdit bancaire sont peu nombreux et la démarche risque d’être longue et périlleuse. Si la solution la plus facile serait de rembourser la dette, elle est aussi la plus difficile. Le particulier pourra aussi envisager outre le crédit, de réaliser un regroupement de crédit ou de racheter son crédit pour alléger son budget, sur une courte durée.