Crédit renouvelable

500 - 35 000 €
Montant du prêt
6 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,7 - 21,11%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 35 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
6 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1,7 - 21,11%
check
Une réponse de principe immédiate
check
Un accompagnement professionnel
check
Un suivi personnalisé de votre demande
starstarstarstarstar
Excellent 9.6/10
Cofidis

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,19 % et au taux débiteur fixe de 3,73%, vous remboursez 48 mensualités de 266,41, coût total du crédit: 12 787,32€ (dont 932,72€ d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 787,32.  

500 - 75 000 €
Montant du prêt
6 - 96 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
2 - 10,5%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
6 - 96 mois
TAEG (à partir de):
2 - 10,5%
check
Aucun frais de dossier
starstarstarstarstar_border
Bon 8.2/10
Cetelem

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3 % et au taux débiteur fixe de 2,96%, vous remboursez 48 mensualités de 265,4 €, coût total du crédit: 739,20 € (dont 739,20 € d’intérêts et 0 € de frais de dossier), montant total dû : 12 739,20 €.

50 - 1 000 €
Montant du prêt
0,5 - 1 mois
Durée
21 ans
Âgé minimum
17,5 - 18%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
50 - 1 000 €
Âgé minimum:
21 ans
Durée:
0,5 - 1 mois
TAEG (à partir de):
17,5 - 18%
check
confiance
check
qualité
check
disponibilité
starstarstarstarstar_half
Excellent 9.4/10
Cashper

2 Pour un micro crédit de 200€, sur une durée de remboursement de 1 mois et un TAEG de 17,9%, le coût du crédit sera de 2,73€. Le montant total du crédit sera de 202,73€   

1 000 - 40 000 €
Montant du prêt
24 - 72 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
3,13 - 9,94%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
1 000 - 40 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
24 - 72 mois
TAEG (à partir de):
3,13 - 9,94%
check
1ère plateforme de crédit aux particuliers
check
Un crédit plus rapide 100% en ligne
check
Une réponse par SMS en moins de 24h
starstarstarstarstar_half
Bon 8.6/10
Younited Credit

2 Pour un prêt personnel de 5 000€ sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 5,01% et au taux débiteur fixe de 3,93%, vous remboursez 48 mensualités de 112,74€, coût total du crédit 506,52€: (dont 506,52€ d’intérêts et 95€ de frais de dossier), montant total dû : 5 411,52€.  

500 - 50 000 €
Montant du prêt
12 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1 - 12,9%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 50 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1 - 12,9%
check
Financement jusqu’à 50 000 €
check
Pas de frais de dossier
check
Réponse de principe immédiate
starstarstarstar_halfstar_border
Moyen 6.9/10
Banque Casino

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 5,40 % et au taux débiteur fixe de 5,27%, vous remboursez 48 mensualités de 277,83 €, coût total du crédit:  1 335,84€, montant total dû : 13 335,84€.

500 - 75 000 €
Montant du prêt
12 - 96 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1 - 20,59%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 96 mois
TAEG (à partir de):
1 - 20,59%
check
TAEG fixe garanti sur toute la durée de vos remboursements
check
Des mensualités fixes et adaptées à votre budget
check
Aucun frais de dossier
starstarstarstarstar_border
Bon 8.1/10
Cofinoga

2 Pour un prêt personnel de 5 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 4,2 % et au taux débiteur fixe de 4,12%, vous remboursez 48 mensualités de 113,16 €, coût total du crédit: 431,68 €, montant total dû : 5 431,68 €.

150 - 75 000 €
Montant du prêt
10 - 120 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,9 - 15,5%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
150 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
10 - 120 mois
TAEG (à partir de):
1,9 - 15,5%
check
Transparence
check
Accompagnement
check
Ecoute
starstarstarstar_halfstar_border
Bon 7.1/10
Sofinco

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,90 % et au taux débiteur fixe de 3,83%, vous remboursez 48 mensualités de 271,77€, coût total du crédit: 13 044,96€ (dont 1 044,96 € d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 13 044,96€.  

100 - 35 000 €
Montant du prêt
12 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,5 - 19,2%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
100 - 35 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1,5 - 19,2%
check
Flexibilité
check
Souplesse
check
Frais de dossier offerts
starstarstarstar_halfstar_border
Bon 7.3/10
Oney

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,80 % et au taux débiteur fixe de 2,76%, vous remboursez 48 mensualités de 264,36€, coût total du crédit: 12 689,28€ (dont 689,28 € d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 689,28€.  

300 - 60 000 €
Montant du prêt
12 - 120 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,81 - 18,17%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
300 - 60 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 120 mois
TAEG (à partir de):
1,81 - 18,17%
check
Engagement
check
Ouverture
check
Audace
starstarstarstar_borderstar_border
Moyen 6.2/10
Financo

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,92 % et au taux débiteur fixe de 2,88%, vous remboursez 48 mensualités de 264,97€, coût total du crédit: 12 718,56€ (dont 718,56 € d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 718,56€.  

1 000 - 75 000 €
Montant du prêt
4 - 120 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
0,9 - 9%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
1 000 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
4 - 120 mois
TAEG (à partir de):
0,9 - 9%
check
Solution de financement souple
check
Pas de frais de dossier
check
Echéances modulables
starstarstarstarstar_border
Bon 8.2/10
Caisse d’Epargne

2 Pour un prêt personnel de 5 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 5,33 % et au taux débiteur fixe de 5,2%, vous remboursez 48 mensualités de 115,60€, coût total du crédit: 5 548,80€ (dont 548,80 € d’intérêts et 110€ de frais de dossier), montant total dû : 5 548,80€.  

1 000 - 75 000 €
Montant du prêt
12 - 108 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
2%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
1 000 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 108 mois
TAEG (à partir de):
2%
check
Contrat de reconnaissance
check
Service après-vente
check
Engagement satisfaction
starstarstarstar_halfstar_border
Moyen 6.9/10
LCL

2 Pour un prêt personnel de 10 000 € sur 60 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 7,14 % et au taux débiteur fixe de 6,50%, vous remboursez 60 mensualités de 197,61€, coût total du crédit: 11 856,60€ (dont 1 756,60 € d’intérêts et 100€ de frais de dossier), montant total dû : 11 856,60€.  

500 - 50 000 €
Montant du prêt
3 - 60 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,9%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 50 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
3 - 60 mois
TAEG (à partir de):
1,9%
check
Une banque différente
check
Une banque au service de ses clients
check
Une banque solide
starstarstarstarstar_border
Bon 7.8/10
Crédit Mutuel

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 6,45 %, vous remboursez 48 mensualités de 280,45€, coût total du crédit: 13 461,45€ (dont 1 341,45€ d’intérêts et 120€ de frais de dossier), montant total dû : 13 461,45€.  

50 - 1 000 €
Montant du prêt
0,5 - 1 mois
Durée
21 ans
Âgé minimum
17,5 - 18%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
50 - 1 000 €
Âgé minimum:
21 ans
Durée:
0,5 - 1 mois
TAEG (à partir de):
17,5 - 18%
check
confiance
check
qualité
check
disponibilité
starstarstarstarstar_half
Excellent 9.4/10
Cashper

2 Pour un micro crédit de 200€, sur une durée de remboursement de 1 mois et un TAEG de 17,9%, le coût du crédit sera de 2,73€. Le montant total du crédit sera de 202,73€   

500 - 75 000 €
Montant du prêt
6 - 96 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
2 - 10,5%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
6 - 96 mois
TAEG (à partir de):
2 - 10,5%
check
Aucun frais de dossier
starstarstarstarstar_border
Bon 8.2/10
Cetelem

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3 % et au taux débiteur fixe de 2,96%, vous remboursez 48 mensualités de 265,4 €, coût total du crédit: 739,20 € (dont 739,20 € d’intérêts et 0 € de frais de dossier), montant total dû : 12 739,20 €.

500 - 35 000 €
Montant du prêt
6 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,7 - 21,11%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 35 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
6 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1,7 - 21,11%
check
Une réponse de principe immédiate
check
Un accompagnement professionnel
check
Un suivi personnalisé de votre demande
starstarstarstarstar
Excellent 9.6/10
Cofidis

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,19 % et au taux débiteur fixe de 3,73%, vous remboursez 48 mensualités de 266,41, coût total du crédit: 12 787,32€ (dont 932,72€ d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 787,32.  

Crédit renouvelable

Sur MONEYBANKER vous trouverez facilement et rapidement le meilleur crédit consommation pour vous. Indiquez simplement le montant que vous souhaitez emprunter, votre âge et le moteur de recherche de MONEYBANKER s’occupe du reste.

Crédit renouvelable

Un crédit renouvelable est une forme de crédit qui se caractérise par la mise à disposition d’un emprunteur, d’une somme d’argent qu’il lui sera possible d’utiliser à son gré, en totalité ou en partie, sans avoir à fournir de justificatif de son utilisation. C’est un crédit qui se reconstitue au fur et à mesure des remboursements effectués.

En quoi consiste le crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable, aussi appelé crédit revolving ou crédit permanent, constitue une forme particulière de crédit à la consommation, ainsi, la règlementation qui lui est associée lui est spécifique et quelque peu différente des crédits tel le prêt personnel ou le prêt affecté. La réserve d’argent disponible dans le cadre d’un crédit renouvelable diminue lorsqu’elle est utilisée par l’emprunteur, puis se reforme progressivement au fil de ses remboursements. C’est un prêt qui peut s’associer avec une carte de paiement .

L’emprunteur a le droit de disposer de la somme mise à disposition par le prêteur comme il l’entend. Il peut puiser dans la réserve d’argent en partie ou intégralement pour effectuer les achats souhaités. Toutefois, ces dépenses ne peuvent pas dépasser une certaine limite, un montant maximum fixé lors de la signature du contrat de crédit renouvelable. La somme disponible se reconstitue alors dans la limite autorisée, au fur et à mesure que l’emprunteur rembourse son emprunt. Il peut alors l’utiliser à nouveau, toujours dans les mêmes conditions.

Un crédit renouvelable peut être proposé par une banque, un établissement spécialisé dans le crédit à la consommation, une enseigne de la grande distribution ou encore une enseigne de vente par correspondance.

Si le montant du crédit renouvelable est supérieur à 1 000 euros, le prêteur doit aussi proposer un crédit amortissable à l’emprunteur pour que celui-ci puisse effectuer une comparaison des deux offres et choisir celle qui est la plus adaptée à ses besoins.

En ce qui concerne la durée de remboursement, si le montant du crédit est inférieur ou égal à 3 000 euros, elle ne peut pas dépasser 36 mois et elle peut aller jusqu’à 60 mois si la somme empruntée est supérieure à 3 000 euros.

Il est possible de faire un report d’échéances deux fois par an au maximum si jamais l’emprunteur rencontre des difficultés dans ses remboursements ou en cas de dégradation de sa solvabilité. Un report d’échéances implique toutefois la suspension du droit de l’emprunteur à utiliser le crédit renouvelable. 

Une fois le crédit mis en place, chaque mois, le prêteur se doit d’adresser à l’emprunteur un document récapitulant la situation de son emprunt. Ceci inclut le taux de la période et le taux effectif global, le montant disponible, le montant de la mensualité et la part d’intérêts, la date d’arrêté du relevé et la date du paiement, le montant des remboursements déjà effectués ou encore, la totalité des sommes exigibles.

Le contrat d’un crédit renouvelable a une durée d’un an et peut être remis en place tous les ans. Chaque année, le prêteur se doit de vérifier si l’emprunteur n’est pas inscrit au FICP avant tout renouvellement du crédit. De même, la solvabilité de l’emprunteur doit être vérifiée tous les trois ans.

Le prêteur doit aussi informer l’emprunteur des conditions de remise en place du crédit ainsi que des modalités de remboursement, trois mois avant la fin du contrat de crédit renouvelable. Si jamais l’emprunteur est en désaccord avec les nouvelles modalités, il dispose du droit de s’y opposer sur une durée allant jusqu’à 20 jours avant leur application, ce qui mettra automatiquement fin à son contrat de prêt.  

Le contrat d’un crédit renouvelable peut être modifié à tout moment.  L’emprunteur peut demander, s’il le souhaite, la suspension de son droit à utiliser le crédit, la résiliation du contrat ou la réduction de sa réserve d’argent disponible. Le montant du crédit utilisé devra alors être remboursé. Il peut aussi faire un remboursement anticipé, partiel ou total, sans que cela n’implique de pénalité.

D’autres modifications peuvent aussi être effectuées comme, par exemple, le changement du crédit renouvelable en crédit classique lors de son renouvellement. Cela permet de déterminer une date précise de fin du contrat ainsi que de fixer le montant des remboursements.

Le contrat du crédit renouvelable peut être suspendu si l’emprunteur n’a pas utilisé la réserve d’argent disponible pendant un an. A ce moment-là, le prêteur doit proposer à l’emprunteur de mettre un terme au contrat en lui adressant un document avec certaines informations relatives au crédit. Si l’emprunteur souhaite que son contrat ne soit pas suspendu, il doit retourner ce document au prêteur au plus tard 20 jours avant la fin du contrat. Ce dernier sera finalement résilié un an après la suspension du crédit renouvelable, si jamais l’emprunteur décide de ne pas le réactiver.

Les modalités de remboursement peuvent être variables en fonction des établissements proposant des offres de crédit renouvelable. Les mensualités peuvent être fixes puis recalculées à chaque fois que la réserve d’argent est utilisée, elles peuvent être variables selon le montant consenti ou alors dégressives. Chaque organisme de crédit peut proposer des rythmes de remboursement différents pour ce type de prêt. Cela peut être un remboursement rapide avec des échéances à un montant élevé ou au contraire, un remboursement plus lent. La durée de remboursement du crédit dépend du rythme de remboursement choisi par l’emprunteur.

En ce qui concerne les mensualités fixes, le coût du crédit ne varie pas tant que l’emprunteur n’effectue pas de nouveaux financements, sauf dans le cas où le taux serait modifié.

Il existe deux manières de mettre en place un crédit renouvelable. Tout d’abord, on retrouve la ligne de crédit qui équivaut à une autorisation de découvert. Il est possible de puiser dans cette réserve d’argent par chèque ou par virement. L’autre possibilité est la carte de crédit qui peut être accordée par une banque, un établissement spécialisé dans le crédit à la consommation ou un grand magasin. Cela permet d’avoir une carte de paiement avec laquelle il est possible d’effectuer ses achats.

La loi Lagarde du 1er mai 2011 permet d’accentuer la protection des consommateurs vis-à-vis des cartes de fidélité des différents magasins ayant une fonction crédit. Ainsi, les cartes de fidélité qui ne peuvent marcher qu’en paiement à crédit  sont à présent interdites et doivent obligatoirement posséder les fonctions permettant de payer à crédit ou comptant. Le paiement comptant doit aussi être activé par défaut afin de permettre au consommateur d’éviter de puiser dans son crédit renouvelable sans en avoir conscience. Ainsi, si jamais il paie à crédit, le consommateur devra le préciser soit lors de son passage en caisse, soit en recevant son relevé mensuel. De plus, aucune promotion ne peut être associée à un paiement en crédit, chose qui était auparavant pratiquée par certains grands magasins.

Quelle est la différence entre un crédit renouvelable et un crédit amortissable ?

Contrairement au crédit renouvelable, le crédit amortissable est un prêt bancaire classique qui consiste à emprunter une somme d’argent définie. Dans le cadre d’un prêt amortissable, le capital et les intérêts sont modulés de manière particulière et différente du crédit renouvelable. Chaque échéance est composée d’une part du capital emprunté ainsi que des intérêts. Au début du crédit, le montant des intérêts est plus élevé que celui du capital remboursé et alors que les échéances progressent dans le temps, la part du capital augmente tandis que celle des intérêts diminue.

Un tableau d’amortissement doit être fourni à l’emprunteur dès le début du contrat. Un tableau d’amortissement est un document sur lequel on retrouve la répartition du montant de chaque échéance avec la part du capital emprunté, les intérêts et les frais d’assurance mais où l’on retrouve aussi le montant du capital restant à rembourser après le paiement de chaque mensualité.  L’emprunteur peut aussi demander une réduction du montant des échéances ce qui allongera la durée du prêt et augmentera le coût total du crédit. Si jamais c’est la durée que l’emprunteur souhaite réduire, les mensualités seront augmentées et le coût du crédit sera plus faible. Dans tous les cas, ce sont les intérêts du crédit qui sont remboursés en majorité, avant le capital emprunté. A l’inverse, dans le cadre d’un crédit renouvelable, il n’y a aucun remboursement à effectuer si jamais la réserve d’argent mise à disposition de l’emprunteur n’est pas utilisée par celui-ci. Le crédit ne s’enclenche que s’il décide d’utiliser une partie ou l’intégralité de cette somme. Une fois que le prêt est remboursé, cette réserve d’argent est reconstituée, ce qui n’est pas le cas pour un crédit amortissable. De plus, le crédit renouvelable permet à l’emprunteur de puiser dans ce fonds à tout moment, comme il le souhaite.

Le prêt amortissable est une bonne solution lorsque l’on souhaite financer un ou plusieurs projets précis tandis qu’un crédit renouvelable est plus adapté à des besoins d’argents immédiats ou indéfinis. Il peut être très pratique si l’emprunteur ne souhaite pas se retrouver en difficulté pour effectuer certains paiements et s’il souhaite pouvoir puiser de l’argent dont il a besoin à n’importe quel moment.

Un crédit amortissable, quant à lui, est automatiquement annulé si jamais il s’agit d’un prêt affecté et que si un problème survient avec la vente du bien ou du service lui étant associée et qu’elle n’est pas conclue.

Quelles précautions prendre avant de souscrire à un crédit renouvelable ?

Tout d’abord, et c’est le cas pour tout type de crédit, pas seulement pour le crédit renouvelable, il est important d’avoir conscience de sa capacité à emprunter, que ce soit sur le court ou le long terme. Ainsi, avant d’emprunter, il faut faire le point sur sa situation personnelle et professionnelle. Faites le calcul de vos revenus, incluant votre salaire mais aussi des revenus complémentaires tels des allocations familiales ou pensions alimentaires. De même, notez les charges mensuelles que vous devez payer, incluant votre loyer, l’électricité, l’eau, le gaz, les pensions alimentaires versées etc. Faites aussi le point sur les crédits que vous avez déjà en cours. Toutes ces informations vous permettront de calculer votre reste à vivre ainsi que votre taux d’endettement.

Le reste à vivre correspond à la somme d’argent dont vous disposez chaque mois, après avoir payé toutes vos charges fixes. Le taux d’endettement est un indice de votre capacité d’emprunt, en fonction des différents crédits auxquels vous auriez déjà souscrit. Il faut noter qu’il est rarement possible de souscrire à un nouveau crédit lorsque le taux d’endettement est supérieur à 33%.

Beaucoup de sites proposent des calculateurs de reste à vivre et de taux d’endettement, ainsi, si vous ne savez pas comment vous y prendre vous-même, vous pouvez tout simplement faire ces calculs en ligne. Il vous suffira pour cela de rentrer certains éléments concernant votre situation.  

Avant de souscrire à un crédit renouvelable, il est aussi très important que vous soyez prêt à contrôler votre budget de près étant donné que ce type de prêt présente un grand nombre de risques si l’on ne fait pas attention à ses dépenses.

Finalement, n’oubliez pas de vous méfier un minimum des contrats proposés par les banques ou organismes de crédit car ils peuvent souvent être abusifs et vous conduire à des situations de difficultés financières. Lisez bien le contrat et faites attention à toutes les clauses pour toute proposition de crédit renouvelable afin que vous ayez conscience de toutes les conditions et que le contrat de prêt puisse se dérouler dans les meilleures conditions.

Le taux annuel effectif global du crédit renouvelable

L’un des désavantages du crédit renouvelable est son taux d’intérêt étant donné qu’il est souvent bien plus élevé que celui d’un crédit classique. Il présente les taux les plus élevés de tous les crédits à la consommation et peut se situer entre 8 et 20 %.

Le taux d’intérêt du crédit renouvelable est révisable. Cela veut dire qu’il peut être modifié au cours du contrat de prêt sous condition que l’emprunteur en soit informé et ait la possibilité de refuser la modification en question si elle ne lui convient pas. La loi impose à l’organisme prêteur de communiquer cette information à l’emprunteur par écrit, avant la date effective à laquelle le nouveau taux doit s’appliquer. Si jamais l’emprunteur refuse ce changement, il sera contraint de rembourser l’intégralité du solde du crédit en cours en fonction des conditions établies auparavant et le contrat sera résilié.

Le taux d’intérêt d’un crédit renouvelable peut être révisable à la hausse comme à la baisse et les conditions de révision doivent être précisées dans le contrat de crédit. Les taux d’intérêt contractuels peuvent varier en fonction de l’indice de référence mais aussi selon les modalités propres aux organismes de crédit, en fonction des sommes empruntées. Généralement, plus la somme prêtée est élevée, moins le taux d’intérêt est important.

Quoi qu’il arrive, le taux annuel effectif global ne peut pas dépasser le taux de l’usure qui correspond au taux maximum que les banques ou les établissements spécialisés dans le crédit à la consommation ont le droit de pratiquer lorsqu’ils mettent en place un contrat de crédit. C’est un taux qui est défini par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Suite à la réforme de l’usure de 2011 , le taux de l’usure est devenu le même pour le crédit renouvelable que pour les autres crédits à la consommation, le seul critère faisant varier ce taux étant le montant emprunté. Par exemple, le taux de l’usure s’appliquant au 4ème trimestre de 2016 pour un crédit à la consommation inférieur à 3 000 euros est de 20,01 %, de 12,99 % pour un crédit entre 3 000 et 6 000 euros et de 6,95 % pour un crédit supérieur à 6 000 euros. Ces taux peuvent être consultés sur le site de la banque de France où vous retrouverez aussi les taux moyens pratiqués par les différents établissements proposant des crédits à la consommation.

La règlementation particulière du crédit renouvelable

Tout comme le prêt personnel, le crédit renouvelable n’est pas affecté à l’achat d’un bien ou d’un service précis, ainsi, l’emprunteur a le droit de disposer de la somme empruntée comme il l’entend, sans avoir fournir de justificatif de son utilisation.

Comme pour tous les crédits, le prêteur a l’obligation d’informer l’emprunteur de certains points concernant le crédit renouvelable et ce, avant toute signature du contrat. Parmi les informations qu’il doit obligatoirement lui communiquer on retrouve : le montant maximum du crédit, la durée de l’emprunt , le taux annuel effectif global ainsi que l’obligation ou non de souscrire à une assurance complémentaire au crédit.

Une fois le contrat signé, la banque ou l’établissement spécialisé dans le crédit doit aussi communiquer certaines informations à l’emprunteur et ce, tous les mois. Ceci inclut le montant de la mensualité, la part du capital restant, le TAEG , la durée estimée de remboursement et le montant des sommes déjà remboursées. Pour finir, le prêteur doit aussi communiquer à l’emprunteur le montant total restant dû. 

Il existe aussi un délai de réflexion destiné à l’emprunteur pour qu’il puisse prendre le temps d’étudier les termes du contrat. Ce délai a une durée qui peut aller jusqu’à 15 jours. De même, l’emprunteur dispose aussi d’un droit de rétractation de 14 jours une fois le contrat de crédit renouvelable signé.

C’est la loi Scrivener , loi relative à l’information et à la protection des consommateurs dans le domaine de certaines opérations de crédit, qui impose ce type de réglementation, destinée à améliorer l’information transmise à l’emprunteur et à le protéger au fil de ses remboursements.

Le prêteur est aussi tenu de vérifier la solvabilité de l’emprunteur et ce depuis la réforme du crédit à la consommation datant de 2010. Il doit de ce fait vérifier si l’emprunteur n’est pas inscrit au FCIP mais aussi, lui faire remplir une fiche d’informations à laquelle il devra joindre des documents justifiant ses revenus et son domicile, plus particulièrement dans le cas où la somme empruntée serait supérieure à 3 000 euros. Le prêteur doit effectuer une nouvelle vérification de la solvabilité de l’emprunteur si jamais celui-ci souhaite reconduire son crédit renouvelable après une durée supérieure à 3 ans. Ces mesures ont été mises en place dans le but de lutter contre le surendettement des ménages.

De surcroît, il existe une règlementation stricte contre l’incitation à la souscription à un crédit renouvelable. Par exemple, pour tout crédit d’un montant supérieur à 1 000 euros, les prêteurs doivent obligatoirement proposer une deuxième offre de crédit renouvelable ou de crédit classique afin que l’emprunteur puisse être conscient des différents choix qui s’offrent à lui. De plus, il ne peut plus y avoir de publicités pour les cadeaux offerts lors de la souscription à un prêt et ceux-ci ne peuvent pas dépasser un maximum de 80 euros.

Aussi, au bout de 2 ans d’inutilisation du crédit renouvelable, l’organisme prêteur doit résilier de plein droit le contrat de prêt.

En ce qui concerne l’emprunteur, certaines obligations lui sont aussi associées. Si jamais il y a un retard de paiement de sa part, il devra rembourser la somme due plus les intérêts et payer une indemnité de retard sur la somme qu’il doit rembourser. Il est possible qu’un retard de paiement soit suivi d’une résiliation du contrat de crédit renouvelable.

Comment effectuer des modifications dans un contrat de crédit renouvelable ?

Certaines caractéristiques d’un contrat de crédit renouvelable peuvent être modifiées sans pénalités et sans engendrer de frais supplémentaires. Comme nous l’avons mentionné plus haut, il est possible, par exemple de modifier sa réserve de crédit ou alors de changer le crédit renouvelable en prêt amortissable. Il faut noter qu’il existe une différence entre transformer un crédit renouvelable en crédit classique et le résilier. Une résiliation implique un remboursement immédiat de la somme empruntée tandis qu’une transformation en prêt amortissable permet de poursuivre les remboursements dans les mêmes conditions.

Pour effectuer des modifications dans un contrat de crédit renouvelable, il vous faudra envoyer un courrier recommandé à l’attention de la banque ou de l’établissement de crédit avec lequel vous avez établi un contrat. Si vous n’êtes pas certain de l’adresse à laquelle envoyer le courrier, recherchez sur internet, l’adresse du siège social de la société en question.

N’oubliez pas de dater et de signer le courrier qui devra aussi contenir votre nom, votre prénom mais aussi votre adresse ainsi que votre numéro de contrat de crédit. Vous pouvez obtenir ce dernier en contactant le prêteur auprès duquel vous avez souscrit à votre crédit renouvelable, si jamais vous n’en avez plus connaissance.

Si vous souhaitez réduire votre réserve de crédit, n’oubliez pas de mentionner le montant que vous voulez mettre en place. Gardez en tête que vos mensualités actuelles resteront inchangées étant donné qu’il vous faudra, dans tous les cas, rembourser la réserve d’argent déjà utilisée.

Si vous avez prévu de mettre fin à votre contrat de crédit renouvelable, pensez à joindre à votre courrier, un chèque bancaire du montant de la somme restante que vous avez à rembourser. Pour connaître ce montant, il vous suffit d’obtenir un tableau d’amortissement, soit en vous adressant à l’organisme financier en question, soit en le consultant en ligne si jamais vous avez un compte client. Grâce au code de la consommation, vous pouvez résilier votre contrat de crédit renouvelable à tout moment, sans que cela n’engendre de pénalités liées au remboursement par anticipation.

Enfin, vous  pouvez changer votre crédit renouvelable en prêt amortissable en gardant les mêmes mensualités ainsi que la même durée de remboursement, chose qu’il faudra spécifier dans votre courrier si c’est cette opération que vous souhaitez effectuer. Une fois le contrat terminé, celui-ci ne pourra pas être renouvelé.

Les dangers du crédit renouvelable

Lorsque l’on souscrit à un crédit renouvelable, il est très important d’être prêt à gérer son budget et à faire attention à ses dépenses afin de ne pas tomber dans une frénésie d’achats qui pourraient conduire à de graves problèmes financiers et éventuellement une situation de surendettement. Il faut savoir que le crédit renouvelable est en cause dans plus de 69 % des dossiers de surendettement . A la fin de l’année 2015, plus de 30 % des incidents bancaires recensés étaient liés à des problèmes de remboursement de crédits renouvelables . Il est important de savoir que 2 échéances impayées  entraînent l’inscription d’un emprunteur au FICP .

Il faut aussi penser à lire très attentivement les différentes clauses du contrat de crédit renouvelable afin de pouvoir être sûr que l’offre de crédit correspond bien à votre situation et présente assez d’avantages pour que la souscription en vaille la peine. Le montant des mensualités peut paraître peu important et pourtant, le taux d’intérêt, la plupart du temps très élevé, engendre un coût qui va peser lourd dans la balance au bout d’un certain temps. De plus, si jamais l’emprunteur rencontre des difficultés dans ses remboursements, il risque de se retrouver dans une situation très délicate au niveau de ses finances. Les pénalités s’ajoutant à la facture globale peuvent rendre difficiles les tentatives de corriger une telle situation, ce qui est un net désavantage du crédit renouvelable. 

Ainsi, il faut prendre le temps de bien réfléchir avant de commettre un tel engagement. La souscription à un crédit renouvelable n’est pas à prendre à la légère et il faut pour cela être conscient de sa propre situation, de ses capacités de remboursement et être capable de se limiter dans ses achats afin de ne pas tomber dans la spirale du surendettement. De plus, la souscription à un crédit renouvelable peut créer une habitude chez le consommateur, à faire des dépenses au-dessus de ses moyens, ce qui peut créer une dépendance à ce type de crédit dans la mesure où l’emprunteur risque de ne plus pouvoir s’en passer dans sa vie de tous les jours.

Carte de paiement et crédit renouvelable

Un crédit renouvelable peut être couplé d’une carte de paiement spécifique à celui-ci. Ces cartes incluent, la plupart du temps, un service d’assistance et parfois, certaines garanties. Il existe deux types de cartes de paiement pouvant être associées à un crédit renouvelable : les cartes bancaires classiques et les cartes assimilées à des cartes de fidélité acceptées par une enseigne ou un groupe d’enseignes.  Dans les deux cas, la mention « carte de crédit » doit obligatoirement être inscrite sur le dos de la carte en question qui doit être nominative et cryptée. Cela veut dire qu’un code secret à 4 chiffres est nécessaire pour valider tout paiement à l’aide de cette carte. 

Si l’emprunteur souscrit à un crédit renouvelable auprès d’une banque ou d’un établissement spécialisé dans le crédit à la consommation, il va s’agir d’une carte bancaire classique. Cette dernière sera associée au compte de crédit renouvelable et fonctionnera de la même manière que les autres cartes bancaires normales.

Autrement, on retrouve les cartes de fidélité qui peuvent être remises à un client dans un emplacement de vente tel une grande surface. Ce type de cartes ne peut être utilisé que dans un réseau d’enseignes restreint.

Il est possible d’effectuer les paiements de deux manières. Tout d’abord à crédit, en puisant dans la réserve d’argent accordée dans le cadre du crédit renouvelable. Pour cela, l’emprunteur doit en effectuer la demande au moment de son achat.

L’on peut aussi payer au comptant, auquel cas l’organisme prêteur débitera la somme dépensée en une seule fois, directement sur le compte-courant de l’emprunteur. Cette dernière option doit obligatoirement être affichée sur la carte de paiement .

Crédit renouvelable et assurance

Lorsque vous souscrivez à un crédit renouvelable, il vous faudra souvent aussi souscrire à une assurance. Celle-ci est souvent facultative mais l’organisme prêteur peut aussi refuser l’octroi d’un prêt si l’emprunteur ne souhaite pas y souscrire. 

On retrouve plusieurs types d’assurances dans le cadre d’un crédit renouvelable. Il existe par exemple, l’assurance DIM ou l’assurance DIM CHOM . Ces assurances permettent un remboursement du crédit dans le cas où l’emprunteur se retrouve dans une situation dans laquelle il serait dans l’incapacité de poursuivre le paiement de ses échéances. 

Toutefois, il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance auprès de l’établissement où l’on fait sa demande de crédit renouvelable. Vous pouvez tout aussi bien décider de vous adresser à un autre organisme, proposant ce type d’assurances. Cela peut parfois être bénéfique étant donné que le coût de l’assurance peut être très variable en fonction des différentes banques ou établissements spécialisés dans le crédit à la consommation.

Comment souscrire à un crédit renouvelable en ligne ?

Si vous souhaitez souscrire à un crédit renouvelable, vous pouvez vous adresser directement à une banque, que ce soit celle auprès de laquelle vous avez un compte ou alors à un établissement spécialisé dans le crédit à la consommation. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, faire vos démarches en ligne, sans bouger de chez vous. Il vous est possible d’avoir recours à un comparateur de crédits en ligne pour avoir une vue d’ensemble des différentes offres du marché afin de trouver celle qui vous sera la plus avantageuse. Cela peut être très utile pour comparer les différentes propositions de crédit renouvelable afin d’avoir la possibilité de souscrire à celle qui sera la plus adaptée à votre situation ainsi qu’à vos attentes. 

N’oubliez pas de faire le point sur votre situation personnelle et professionnelle afin de connaître le montant qu’il vous sera possible d’emprunter, ainsi que la durée de remboursement qui correspondra le mieux à vos besoins. Pensez à faire des simulations de crédit renouvelable en ligne, en faisant varier la somme que vous souhaitez emprunter, les mensualités que vous aurez à payer ainsi que la durée de remboursement. Il faut noter que le coût total du crédit dépend beaucoup de la durée de remboursement. Généralement, plus celle-ci sera courte, moins le taux d’intérêt sera élevé. En revanche, vos mensualités seront plus importantes. Si vous pensez que des mensualités plus faibles sont plus adaptées à votre situation et qu’il vous sera ainsi plus facile de payer vos échéances, il faudra dans ce cas allonger la durée de remboursement, ce qui augmentera normalement le taux d’intérêt et donc le coût total de votre crédit renouvelable. Notez que quoi qu’il arrive, vous n’aurez à payer d’intérêts que sur le montant que vous allez utiliser. Ainsi, si vous n’utilisez pas la totalité de la réserve d’argent de votre crédit renouvelable, vous n’aurez pas à payer les intérêts de cette somme maximale mais seulement ceux associés au montant que vous aurez dépensé.

Lorsque vous avez fait le point sur votre situation, choisi le montant ainsi que la durée de remboursement qui correspondent le mieux à vos besoins , il vous faudra choisir l’organisme prêteur auprès duquel vous allez faire votre demande de prêt. L’on peut noter que certains comparateurs de crédit renouvelable permettent d’envoyer votre dossier directement à plusieurs banques ou établissements spécialisés dans le crédit à la consommation afin d’augmenter vos chances d’en obtenir un.

Ces comparateurs-là vous permettent d’entrer toutes vos informations en ligne afin de constituer un dossier qui sera ainsi envoyé aux établissements de votre choix. Parmi ces informations, on retrouve  tout d’abord votre situation familiale, c’est-à-dire, des informations telles votre statut marital , votre nombre d’enfants etc. Ensuite, il vous faudra faire part de votre situation professionnelle . Vous pourrez aussi ajouter à cela vos revenus complémentaires tels des pensions alimentaires reçues, des allocations familiales, des revenus fonciers… Puis il vous sera demandé de rentrer certaines informations sur votre situation bancaire . Il vous faudra aussi faire part d’éventuels crédits que vous auriez déjà en cours tout en sachant que votre taux d’endettement ne peut pas dépasser 33 % si vous souhaitez souscrire à un crédit renouvelable. Finalement, il vous faudra souvent communiquer les charges fixes que vous avez à payer de manière mensuelle Sachez que plus votre situation sera aisée, plus il vous sera facile d’obtenir un crédit renouvelable. De plus, chaque prêteur est tenu de vérifier si vous n’êtes pas inscrit au FCIP . Si jamais c’est le cas, il ne vous sera généralement pas possible d’obtenir un crédit renouvelable. 

Si jamais l’un des organismes prêteurs décide qu’il vous sera possible de souscrire à un crédit renouvelable en fonction des informations que vous aurez communiquées précédemment, une offre vous sera envoyée, généralement par courrier . Il vous faudra alors signer et dater ce contrat, puis à le renvoyer à l’établissement en question, en l’accompagnant des différents documents justifiant votre situation et qui vous seront demandés par l’organisme prêteur. Ceux-ci sont nécessaires pour finaliser l’étude de votre dossier et vous donner la réponse définitive quant à votre demande. Ainsi, ne trichez pas sur les informations que vous rentrez dans le simulateur de crédit renouvelable, il vous faudra dans tous les cas, les justifier. Après un examen approfondi de votre dossier, une réponse définitive vous sera communiquée puis les fonds seront débloqués sur votre compte dans les plus brefs délais. Suite à cela, vous disposerez un délai de rétractation de 14 jours calendaires.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un crédit renouvelable ?

Tout d’abord, parmi les avantages du crédit renouvelable, on retrouve sa simplicité. En effet, la réserve d’argent se recharge au fil des remboursements des sommes dépensées. Ainsi, l’emprunteur peut financer ses dépenses de manière libre et autonome sans que cela n’implique des démarches compliquées auprès de sa banque ou de l’établissement de crédit. A cela on peut aussi ajouter sa facilité d’obtention. En effet, il est souvent plus facile d’obtenir un crédit renouvelable qu’un crédit classique. De plus, il est souvent plus facilement négociable qu’un prêt affecté.

De surcroît, le crédit renouvelable permet d’effectuer des virements multiples. La réserve d’argent peut être utilisée, dans la limite du capital disponible, si l’emprunteur se retrouve en situation de découvert sur son compte bancaire. Il peut alors effectuer un virement en puisant de l’argent dans le capital qu’il peut utiliser afin de combler le découvert de son compte principal. Il peut, dans la plupart des cas, effectuer des virements de sa réserve d’argent de crédit renouvelable vers son compte chèque afin de le réapprovisionner si jamais il a un besoin en trésorerie mais aussi inversement, de son compte principal, vers celui du crédit renouvelable. Cette dernière option peut permettre de faire baisser les mensualités que l’emprunteur doit payer dans le cadre de son prêt, si jamais il dispose d’une rentrée d’argent suffisante.

Le crédit renouvelable n’est pas lié à une dépense précise, contrairement à un prêt affecté qui est associé à l’achat d’un certain bien ou service défini. C’est un avantage indéniable pour l’emprunteur étant donné qu’il peut utiliser la somme empruntée comme il le souhaite, sans avoir à justifier ses dépenses et sans aucune contrainte si ce n’est celle du montant maximal qu’il lui est possible d’utiliser. De plus, il n’est pas obligé d’utiliser cette somme maximale et peut utiliser seulement une partie du crédit s’il le souhaite. Les échéances dépendent de son utilisation de cette réserve d’argent, ainsi, l’emprunteur peut décider d’utiliser intelligemment cette somme, de manière plus ou moins fréquente, en fonction de ses capacités de remboursement ainsi que de ses besoins. Les intérêts dépendent entièrement de la somme utilisée, ce qui est un net avantage face à certains autres crédits. Toutefois, il existe généralement un minimum de remboursement que l’emprunteur se doit de respecter, même si les mensualités ne sont pas forcément fixes.

La carte de crédit associée au crédit renouvelable permet à l’emprunteur d’utiliser son prêt de manière entièrement autonome. La plupart du temps, une telle carte peut permettre d’effectuer des paiements chez les commerçants mais aussi de retirer de l’argent liquide dans les distributeurs automatiques. De surcroît, elle est souvent associée à des services d’assistance et d’assurance.

Cependant, un crédit renouvelable présente aussi un certain nombre d’inconvénients. Tout d’abord, on retrouve son coût. En effet, le taux d’intérêt associé à ce type de crédit est souvent très élevé, bien plus que celui lié aux autres crédits à la consommation et peut engendrer des frais supplémentaires tels des frais de dossier ou des frais liés à la carte de crédit. Les avantages associés au crédit renouvelable le rendent plus onéreux qu’un prêt personnel classique.

Finalement, le crédit renouvelable, parmi tous les autres crédits, est celui qui a le plus de chances de mener à une situation de surendettement grave pour l’emprunteur. C’est un danger dont il faut réellement se méfier en prenant garde, par exemple, à ne pas effectuer de dépenses inutiles que vous n’auriez pas effectuées sans avoir souscrit à un crédit renouvelable. C’est un crédit qui nécessite une gestion excellente de ses dépenses étant donné son coût très élevé.

Quelles sont les pièces justificatives nécessaires pour une demande de crédit renouvelable ?

Etant donné que le crédit renouvelable n’est pas lié à l’achat d’un bien ou d’un service précis, il ne requiert pas de justificatif d’utilisation de la somme empruntée, l’emprunteur peut utiliser cette réserve d’argent pour les dépenses de son choix. Toutefois, certains documents sont nécessaires pour finaliser une demande de crédit renouvelable. Voici une liste, non exhaustive, des pièces justificatives qu’un organisme prêteur pourra vous demander dans le cadre d’un crédit renouvelable :

-La photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité

-Un relevé d’identité bancaire ou postale

-Un justificatif récent de domicile

-Des justificatifs de revenus

-Les trois derniers relevés de compte bancaire

Il est toutefois possible que d’autres documents vous soient demandés en fonction de votre situation et selon l’organisme prêteur auprès duquel vous souhaitez souscrire à un crédit renouvelable.

Exemple de crédit renouvelable

Prenons l’exemple d’un crédit renouvelable permettant d’avoir une réserve d’argent de 1 000 euros. Supposons que l’emprunteur décide de choisir une durée de remboursement de 12 mois. L’organisme choisi pour cette simulation propose alors des mensualités s’élevant à  88 euros plus une dernière mensualité de 93,14 euros. Le TAEG est ici de 11,99 % et le montant total dû est de 1 061,14 euros . L’organisme prêteur propose alors de choisir une carte de crédit. La carte choisie ici coûtera 36 euros par an et permettra à l’emprunteur de régler ses achats en France et à l’étranger avec le choix du paiement au comptant ou à crédit. Elle lui permettra aussi d’accéder à des facilités de paiement et à des utilisations spéciales auprès de certaines enseignes. L’établissement demande ensuite à l’emprunteur de communiquer son identité, ses informations personnelles ainsi que des informations sur son budget. Ensuite, l’organisme prêteur propose de souscrire à une assurance facultative. Une fois toutes ces informations rentrées, l’emprunteur obtient une réponse de principe immédiate qui sera suivie ou non d’une offre de prêt. 

Crédit renouvelable - Besoin d’informations supplémentaires?

Le crédit est aujourd’hui une solution d’accès à la richesse particulièrement démocratisée dans nos sociétés et ne constitue plus une exception à la norme. Tout le monde...
Face à l'urgence d'un imprévu, des besoins d'argent se font souvent ressentir. Pour pallier ce besoin, le crédit renouvelable vous permettra de disposer d'une somme...



MONEYBANKER - Nous trouvons le meilleur prêt pour vous

Crédit consommation