Aujourd’hui, les consommateurs sont assaillis par des offres de crédit à la consommation. Mais comment s’y retrouver entre toutes ces publicités attrayantes ? Au préalable, sachez que l’on parle de crédit à la consommation pour un crédit dont le montant est compris entre 200 euros et 75 000 euros, et dont la durée est supérieure à trois mois.

Quel est votre projet ?

Tout d’abord, il vous appartient de définir clairement votre projet. S’agit-il d’acquérir un bien en particulier ? Voiture, électroménager, ameublement (…) ? Désirez-vous réaliser des travaux d’aménagement de votre résidence principale, ou de votre résidence secondaire ? Ou souhaitez-vous financer une formation, des vacances…

Sachez qu’il existe trois grandes familles de crédit consommation, le crédit affecté, le prêt personnel et le crédit revolving. Lorsque vous désirez financer un bien précis, il est préférable de demander un crédit affecté. En effet, non seulement, c’est le crédit le moins onéreux, mais en plus il vous offre une certaine protection, car, les mensualités ne commencent qu’après la livraison du bien.

Concernant une formation ou des vacances vous vous tournerez vers le prêt personnel ou le crédit revolving. Le crédit revolving est extrêmement onéreux. Avec le crédit revolving, votre banquier, ou organisme de crédit met à votre disposition une réserve d’argent, dans laquelle vous pourrez puiser librement. Vous rembourserez par échéance mensuelle. Le prêt personnel est, lui, bien moins cher. Avec ce crédit, les conditions sont définies à l’avance, ainsi, vous empruntez une somme convenue, que vous rembourserez au fur et à mesure. Ainsi lorsque vous connaissez le montant de votre besoin de financement, mieux vaut choisir le prêt personnel.

A quelles conditions ?

Quel que soit votre projet, afin d’obtenir les meilleures conditions, il vaut mieux ne pas se précipiter. N’hésitez pas à demander une offre de prêt à votre vendeur lorsqu’il vous propose un prêt, vous ferez de même avec tous les organismes financiers que vous contacterez.

Ainsi, vous pourrez facilement comparer les offres qui vous seront faites. Car, légalement, le prêteur est tenu d’insérer un certain nombre d’informations telles que le type de crédit, le coût du crédit, le TAEG, les indemnités de retard de paiement, le calendrier de remboursement…

S’il existe trois grandes familles de crédit à la consommation, les organismes financiers utilisent de nombreuses appellations qui peuvent être déroutantes. Le prêt travaux, le prêt étudiant (…) en général, ces crédits sont des prêts personnels.

Si vous n’avez aucune obligation d’informer votre banquier sur les raisons de votre crédit, il faut noter que dans certains cas, le fait de préciser votre besoin de financement vous permettra de bénéficier de meilleures conditions. Ainsi, pour un prêt étudiant, quand les taux d’intérêts pour un prêt personnel peuvent être supérieurs à 7%, le crédit étudiant est plutôt autour de 1%.

Finalement, avant de souscrire à un crédit n’hésitez pas à négocier les taux, les frais de dossier… Bref, faites jouer la concurrence. Pensez aussi à vous renseigner sur d’éventuelles facilités de financement octroyées par l’Etat telles que l’Eco-prêt à taux zéro, la garantie de l’Etat pour le prêt étudiant…

Et puis, si vous changez d’avis, vous disposez d’un délai de 14 jours calendaires pour vous rétracter.