Un crédit à la consommation vous engage, aussi, dès la souscription, vous devez vous assurer que vous serez en mesure de faire face à toutes les échéances de crédit. Quelque soit votre crédit à la consommation, lisez le contrat attentivement. En effet, vous y retrouverez le type de crédit souscrit, le montant, le nombre d’échéances, et la fréquence des échéances. Bien entendu, vous y trouverez aussi le TAEG, et le montant total dû, sauf si vous avez demandé un crédit renouvelable.

Comment calculer votre mensualité

Le montant de votre mensualité dépendra du capital emprunté, du taux d’intérêt, ainsi que du nombre d’échéances  de remboursement. Moins, vous aurez d’échéances, et plus les mensualités seront lourdes. Cependant, plus vous aurez d’échéances, et plus vous paierez d’intérêts.

Vous devez donc essayer de trouver le juste milieu entre des échéances supportables, et des intérêts trop élevés.

Le crédit affecté, le prêt personnel et le découvert

Pour ces deux crédits à la consommation, le calcul des échéances est simple. Dans votre offre de prêt, votre contrat de prêt, vous trouverez à la fois le montant des mensualités, le capital emprunté, ainsi que le taux d’intérêt appliqué. Avec ces crédits, vous n’aurez pas de surprises, d’ailleurs, rien ne vous empêche de les rembourser par anticipation.

Quant au découvert autorisé, sa durée n’est pas censée dépasser 90 jours, et vous le remboursez quand bon vous semble. Le coût des agios dépendra du montant utilisé, ainsi que de la durée de l’utilisation. Car, les agios sont calculés par jour. Certaines banques  vous factureront des agios forfaitaires, aussi lisez attentivement votre convention.                                                                                                                        

Le crédit renouvelable, des mensualités difficilement prévisibles

Le crédit qui pose le plus de problème pour le calcul des mensualités est le crédit renouvelable. Lorsque vous recourrez à ce crédit à la consommation, vous devez redoubler de vigilance.

Car si le montant de vos échéances mensuelles peut être fixe, la variation des taux d’intérêt vous empêche de savoir quelle sera la part de capital remboursée. Aussi, en fonction du taux, vos remboursements comporteront une part plus ou moins grande de capital. Il faut dire que le taux dépendra, du moment du retrait des fonds, du montant emprunté…

De plus, il faut aussi prendre en compte, le fait que dans certaines banques, tout retrait de fonds, s’accompagne de frais qui sont inclus dans le calcul d’intérêt.

Cependant, certaines règles s’appliquent pour le calcul de votre mensualité. Chacune de vos mensualités devra comprendre une part de capital remboursé, et votre mensualité ne pourra pas être inférieure à 15€. En plus, en fonction du montant emprunté, la durée de votre crédit sera restreinte, en dessous de 3000€, votre crédit ne pourra pas dépasser 36 mois, tandis qu’au dessus de 3000€, la durée maximale sera de 60 mois.

Finalement, lorsque vous recourrez au crédit, ne vous attardez pas uniquement sur le montant de la mensualité, mais regardez attentivement les conditions. Pour cela, n’hésitez pas à vous accorder le temps de la réflexion pour notamment étudier le coût de votre crédit.