Qu’est-ce que le prêt travaux rénovation ?

Entreprendre des travaux de rénovation dans un logement permet de le valoriser. Le prêt travaux rénovation a pour but d’aider le financement d’un projet de rénovation, un aménagement ou tout autre type de construction lié à un bien immobilier. Le prêt travaux rénovation permettra, par exemple, de financer l’agrandissement ou la création d’une pièce, de creuser une piscine, de construire une véranda, de redécorer votre maison ou encore de réaliser des économies d’énergie. Dans le cadre d’un prêt travaux rénovation, la banque ou l’organisme de crédit met à disposition une somme d’argent à un particulier qui souhaite réaliser des travaux dans un bien immobilier dont il est propriétaire. Le prêt travaux rénovation peut être utilisé pour des travaux de première nécessité ou de confort. Cet emprunt pourra être accordé pour une résidence principale, pour une résidence secondaire ou encore pour un bien locatif. En cas de copropriété, si les travaux de rénovation touchent les parties communes, il faut obtenir l’autorisation des autres propriétaires.  Il est important de noter que la plupart des rénovations intérieures ne sont pas soumises à autorisation (plomberie, électricité, décoration intérieure, etc.). Cependant, toute création d'une nouvelle surface habitable de moins de 20 m² avec une hauteur minimum de 1,80 m sera soumise à une déclaration de travaux (à demander à la marie). Quant à la création de plus de 20 m², la demande d’un permis de construire sera obligatoire. En vue d’un éventuel prêt travaux rénovation, il existe, à titre indicatif, des estimations du budget des travaux prévus pour un logement, il faut prévoir environ 150 €/m² pour des travaux de rénovation légers, 1000 €/m² s’il s’agit de refaire toutes les peintures, l’électricité et les salles de bains, et jusqu’à 1 400 €/m² pour des travaux de gros œuvre (ouvertures, création de cloisons, etc.). Pour que ces estimations soient le plus justes possible, la meilleure solution est de faire établir des devis précis par des entreprises.

Y-a-t-il différents moyens de me procurer un prêt travaux rénovation ?

Il existe, en effet, un éventail assez large de prêts travaux rénovation. Selon l’importance des travaux effectués, différents prêts travaux rénovation pourront être proposés.

Le prêt personnel

Le prêt personnel, couramment appelé crédit à la consommation, est très certainement le prêt travaux rénovation le mieux adapté pour les travaux ne nécessitant qu’une faible somme d’argent. Proposé par toutes les banques et organismes de crédit et accessible à tous (sous réserve des conditions d'éligibilité de chaque banque), le prêt personnel peut être souscrit pour n’importe quel type de travaux, que les travaux soient effectués par une entreprise ou non. Le montant de ce prêt travaux rénovation est plafonné à 75 000 euros, pour une durée maximum de 10 ans. L’argent nécessaire aux travaux  est débloqué dès que la demande de prêt est acceptée. De plus, le Taux effectif global (TEG) du prêt est réduit car il n'y a pas de frais de dossier. Le prêt personnel ne nécessite pas non plus la souscription à une assurance décès-invalidité. Si l'emprunteur souhaite rembourser son prêt par anticipation il n'aura pas non plus de frais de pénalités à payer. Attention, même si le Taux effectif global (TEG) du prêt est réduit par l’absence des frais de dossier, il faut savoir que le taux d'intérêt appliqué peut être supérieur à celui d'autres types de prêts travaux rénovation. A savoir aussi, vous disposez d'un droit de rétractation pendant 14 jours calendaires à partir de la signature du contrat prêt travaux rénovation.

Le prêt immobilier

Le prêt immobilier est le prêt travaux rénovation le mieux adapté pour les travaux nécessitant l’emprunt d’une somme importante. Dans la majeure partie des cas, ce prêt travaux rénovation est souscrit lorsque l’on souhaite acheter un bien immobilier mais il permet aussi de financer tout ce qui concerne les biens immobiliers. Le prêt immobilier permet donc bel et bien de financer des travaux. Pour souscrire à ce type de prêt travaux rénovation, les travaux devront coûter plus de 75 000 euros. La durée des remboursements peut aller de 10 à 30 ans. Ce prêt travaux rénovation permet à l’emprunteur de bénéficier d’un Taux effectif global plus bas que pour le prêt personnel précédemment cité.  Dans le cas où l’emprunteur a déjà souscrit un prêt immobilier pour l’achat d’un bien immobilier, les mensualités pourront être globalisées. Néanmoins, il est important de rappeler que contrairement au prêt personnel, la banque et organismes de crédit exigent la souscription à une assurance décès-invalidité et peut également prendre des garanties (hypothèque, caution…). Des frais de dossier sont aussi facturés. Quant au remboursement par anticipation de ce prêt travaux rénovation, il occasionnera des pénalités.

Le plan épargne logement (PEL) et compte épargne logement (CEL)

Les titulaires d’un plan épargne logement (PEL) ou d’un compte épargne logement (CEL) peuvent bénéficier d’un prêt épargne logement. Les taux d’intérêts sont souvent moins élevés que ceux des autres prêts travaux rénovation. De plus, emprunter de cette manière permet de toucher la prime d’Etat prévue pour ces placements. Dans le cas de ce choix de prêt travaux rénovation, les travaux doivent:

  • Soit modifier la surface habitable du logement (extension, aménagement, division…)
  • Soit contribuer à l’amélioration, la conservation, l’équipement ou l’assainissement du logement
  • Soit permettre des économies d’énergie.

Ce type de prêt travaux rénovation ne prend pas en charge la décoration du logement, comme par exemple les peintures, les papiers peints, les sols…

Pour que ce prêt épargne logement soit accordé, le Plan épargne logement doit avoir au moins  4 ans, contre seulement 18 mois d’ancienneté pour le Compte épargne logement. En ce qui concerne le Compte épargne logement (CEL), 37 euros d’intérêts devront avoir été accumulés par l’emprunteur pour se voir accorder le prêt en vue de travaux d’amélioration ou 22,50 euros pour des travaux d’économies d’énergie.

Le montant du prêt travaux rénovation dépend du total des intérêts obtenus sur le CEL ou le PEL et de la durée de remboursement choisie. Il n’existe pas de minimum, mais un maximum de 23 000 euros avec un Compte épargne logement contre 92 000 euros avec un Plan épargne logement.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro, engagement du Grenelle de l’environnement, permet de financer les rénovations énergétiques d’un logement, ce qui évitera par la suite les surplus de consommations d’énergie ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. L’éco-prêt à taux zéro est l’un des prêts travaux rénovation les plus avantageux car il n’est soumis à aucun intérêts, ceux-ci sont directement pris en charge par l’Etat. Le montant de ce prêt travaux rénovation peut aller jusqu'à 30 000 € et sa durée maximale de remboursement est de 15 ans. Pour bénéficier de ce type de prêt travaux rénovation, les travaux doivent obligatoirement être réalisés par une entreprise bénéficiant d'un signe de qualité Reconnu garant de l'environnement (RGE). Le versement de l'éco-prêt à taux zéro peut s'effectuer en une seule fois sur la base des devis détaillés des travaux prévus, ou en plusieurs fois sur la base des factures des travaux réalisés transmises à tout moment avant la date de clôture de l'éco-prêt à taux zéro.

Voici les conditions à remplir pour bénéficier de ce type de prêt travaux rénovation :

  • Vous pouvez demander un éco-prêt à taux zéro qu'elles que soient vos ressources ;
  • Vous pouvez bénéficier d'un éco-prêt à taux zéro que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur de votre logement.
  • Le logement doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1990.

Attention, un même logement ne peut pas bénéficier de plus d'un seul éco-prêt à taux zéro.

Pour que ce prêt travaux rénovation soit accordé, les travaux doivent concerner au moins 2 des 6 actions du bouquet de travaux suivant :

  • isolation performante de la toiture,
  • isolation performante des murs donnant sur l'extérieur,
  • isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur,
  • installation ou remplacement d'un chauffage ou d'une production d'eau chaude sanitaire,
  • installation d'un chauffage utilisant les énergies renouvelables,
  • installation d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.

Il peut également s’agir de travaux de réhabilitation du système d'assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d'énergie. Le système d'assainissement non collectif désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques. Ces dispositifs concernent les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau public de collecte des eaux usées et qui doivent par conséquent traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel.

Enfin, cette sorte de prêt travaux rénovation peut être accordé s’il s’agit de travaux justifiant l’atteinte d’une performance énergétique globale minimale du logement. Sont concernés par cette mesure uniquement les propriétaires dont le logement a été construit après le 1er janvier 1948.

Les travaux définis dans le cadre d'une étude thermique doivent permettre de faire baisser la consommation énergétique de votre logement jusqu'à :

  • une consommation énergétique inférieure à 150 kWhEP/m²/an, si votre logement consomme, avant les travaux, plus de 180 kWhEP/m²/an
  • une consommation énergétique inférieure à 80 kWhEP/m²/an, si votre logement consomme, avant les travaux, moins de 180 kWhEP/m²/an.

A chaque type de travaux correspond un financement et grâce à ces différents prêts travaux rénovation, de nombreux propriétaires pourront finalement choisir de rester dans leur logement plutôt que de déménager.