Trouver le prêt personnel le moins cher

Trouver le prêt personnel le plus intéressant et donc le moins cher peut s’avérer être un exercice difficile lorsque l’on ne maitrise pas totalement les différents aspects du prêt en question.

Un prêt personnel est un prêt allant de 200 à 75 000€ et dont la durée du remboursement doit être comprise entre 3 mois à 7 ans. Ce type de prêt est caractérisé par la liberté qu’il confère au bénéficiaire concernant l’utilisation des fonds avancés, en opposition au crédit affecté qui lui dépend de l’achat d’un bien prédéfini avant la mise en place du prêt.

Comment connaitre le coût d’un prêt personnel ?

Le coût du prêt est équivalent au montant des intérêts remboursés en définitive. Ainsi par exemple, pour un prêt de 10 000 €, si vous devez rembourser un montant total de 10 350 €, les intérêts seront de 350 €, ce qui équivaut au coût du prêt en question.

Les intérêts quant à eux sont définis par les taux d’intérêt, et plus précisément par le TAEG (Taux Annuel Effectif Global), ce qui fait de lui un des critères les plus importants à prendre en compte pour connaitre le prix d’un prêt. Le TAEG comprend le taux d’intérêt mais également les frais de dossiers et tout éventuel commissionnement. Cela ne comprend pas les frais de notaire. Le TAEG concerne les crédits à la consommation, à différencier du TEG qui concerne les crédits immobiliers.

Le TAEG est défini par la Banque ou l’établissement financier auprès duquel vous souscrivez le prêt. Il doit cependant répondre aux critères du marché. A savoir, la Banque de France défini un taux d’usure, limite qu’aucun TAEG ne peut dépasser.

Au 1er janvier 2017, les taux d’usure applicables sont les suivants :

  • Pour un prêt inférieur à 3 000 € : 19.6 %
  • Pour un prêt compris entre 3 000 et 6 000 € : 13.25%
  • Pour un prêt supérieur à 6 000 € : 6.65%

Ces taux d’usure sont en légère hausse par rapport à 2016, bien que les taux d’intérêt actuels soient encore particulièrement bas par rapport à l’historique du marché.

Puisque les TAEG peuvent varier selon les établissements financiers, ils représentent un facteur à ne pas négliger dans la recherche du prêt personnel le moins cher. Il est également important de noter que plus le montant emprunté est élevé, plus le TAEG sera intéressant.

La durée du remboursement : Un aspect essentiel du coût d’un prêt

Plus la durée du remboursement est longue, plus les mensualités sont basses. Ainsi, on aurait tendance à croire que l’étalement du remboursement influe sur la baisse des intérêts. Or c’est effectivement l’inverse qui se produit : Les intérêts sont calculés en fonction du capital restant à rembourser. Cela sous-entend donc que, plus la durée de remboursement est longue, plus longtemps il y a de capital restant à rembourser et plus élevés seront les intérêts.

Ci-dessous un exemple de prêt sur 3 durées de remboursement différentes :

Montant emprunté

TAEG

Durée de remboursement

Montant des mensualités

Total à rembourser

Intérêt / Coût du prêt

1 000 €

10%

12 mois (1an)

88 €

1055 €

55 €

1 000 €

10%

36 mois (3 ans)

32 €

1108 €

108 €

1 000 €

10%

60 mois (5 ans)

21 €

1279 €

279 €

 

Dans le choix du prêt personnel le moins cher, il vous sera donc conseillé de choisir les mensualités réalisables les plus élevées possibles. L’idée étant de toujours être capable de verser les mensualités sans pour autant étaler le remboursement sur une durée trop longue, et donc en choisissant le délai réaliste le plus court.

La durée de remboursement, et le montant des mensualités qui va avec, doit également être sélectionnée avec prudence et réflexion puisque :

  • Un manquement au remboursement d’une mensualité engendre des pénalités de retard qui peuvent s’avérer élevées.
  • Un remboursement anticipé du prêt, contrairement à ce que l’on pourrait croire, engendrera des frais supplémentaires. En effet, puisque le coût du prêt est étroitement lié à la durée de remboursement, il n’est pas un évènement heureux pour l’établissement financier de voir cette durée réduite.

Autres aspects importants :

Les frais de dossier : C’est une variable peu significative dans le coût d’un prêt mais existante tout de même. Ils s’élèvent généralement à 1% du montant du prêt, à l’exception des prêts sollicités auprès d’une banque en ligne qui n’en contiennent pas.

Les assurances : Bien que non obligatoire selon la loi, une assurance est fréquemment requise par les établissements financiers dans le montage d’un dossier, parfois plus que d’autres en fonction des situations personnelles. Les frais liés à une assurance vont avoir une influence significative sur le TAEG qui sera revu à la hausse. Il est donc important de savoir si le TAEG d’une offre inclue déjà (ou pas encore) le montant des frais d’assurance. Bon à savoir : S’il le désire, le bénéficiaire du prêt est en droit de solliciter son assurance auprès d’un autre organisme que celui qu’il sollicite pour le prêt.

Taux variables et taux fixes : Un taux variable représente un risque de coût supplémentaire lié à l’évolution du marché et non prévisible. C’est pourquoi il vous sera recommandé de préférer un prêt à taux fixe.