Simulation du prêt étudiant

Les études constituent une période de transition : le jeune étudiant n’est plus un enfant, mais pas encore totalement adulte. Si la plupart d’entre eux  bénéficie de l’aide financière de leurs parents, il arrive  qu’il faille contracter un crédit pour pouvoir subvenir à tous les besoins. Afin de trouver la meilleure offre, il est nécessaire de passer par une étape d’évaluation – pour cela, la simulation du prêt étudiant est essentielle.

Le principe de la simulation du prêt étudiant

La simulation du prêt étudiant a plusieurs intérêts :

  1. La prévision  : La simulation du prêt étudiant permet tout d’abord de calculer le montant des mensualités de remboursement correspondant au crédit qu’on souhaite effectuer. La majorité des organismes de crédit, en premier lieu les banques, offre en ligne des simulateurs de crédit. Comme pour n’importe quel prêt, il suffit de renseigner la somme d’argent souhaitée ainsi que la durée envisagée. Néanmoins, un crédit étudiant est d’une nature particulière. Véritable pari sur l’avenir, beaucoup de banques utilisent des critères d’affinement dans leur base d’évaluation, notamment l’âge, le cursus, l’établissement universitaire, le nombre d’années restantes en études,  l’année d’obtention du dernier diplôme ou encore la ville de résidence.
  2. La comparaison  : Puisque la plupart des banques utilisent des simulateurs en ligne, et qu’il reste toujours possible d’obtenir les offres directement auprès des établissements, la simulation du prêt étudiant permet de choisir l’offre la plus intéressante. Le premier indice est le taux pratiqué. Pour cela, il faut prendre en compte le TAEG, c'est-à-dire le taux annuel effectif global (parfois simplement nommé TEG) qui correspond au taux d’intérêt réel pratiqué c'est-à-dire le taux d’intérêt de base et les autres frais (frais de dossier, assurance, …). Mais la simulation du prêt étudiant permet également d’avoir d’autres données utiles pour la comparaison.    
    Notamment,  la fourchette des montants qui peuvent être octroyés. Le minimum tourne généralement autour de 1500€. Les offres diffèrent principalement sur le maximum pouvant être prêté : s’il est généralement de 45 000€, il atteint parfois 60 000€, voire 75 000€. En cas de besoin financier important, la simulation du prêt étudiant permet d’éliminer rapidement et directement des offres trop faibles.       
    Aussi, les durées de remboursement peuvent varier entre les différents organismes, notamment la période pendant laquelle l’emprunteur sera libre de tout paiement. De même, diverses autres données sont primordiales dans la comparaison. De nombreux établissements incitent à la souscription d’une assurance qui permet de les prémunir contre le risque d’impayés du crédit lors de la survenance de divers évènements (maladie, décès…). Elle est généralement proposée directement par l’organisme prêteur mais il est toujours possible de la souscrire auprès de l’établissement d’assurance de son choix. Toutefois, le montant de l’assurance reste une donnée à ne pas négliger lors de la comparaison des différentes offres via la simulation du prêt étudiant.         
    Enfin, les banques prennent également en compte la situation personnelle de l’emprunteur. C’est pourquoi elles demandent souvent divers renseignements lors de la simulation du prêt étudiant. Le cursus choisi est un facteur important puisque de grandes écoles sont souvent partenaires de compagnies bancaires. Il est alors judicieux pour l’étudiant de se renseigner auprès de son établissement scolaire, préalablement à la simulation du prêt étudiant, pour savoir si un tel partenariat existe. Dans l’affirmative, des conditions et des taux très avantageux existent.
  3. La sécurité  : Puisque la simulation du prêt étudiant est un moyen de prévoir à l’avance les modalités de remboursement et les conditions du contrat, elle permet aussi de se rendre compte de l’importance de l’engagement souscrit. Tout crédit doit être remboursé. S’il constitue une aide essentielle en cas de besoin, il représente également une charge importante pour de nombreuses années. La simulation du prêt étudiant permet d’ajuster ses besoins au regard de ses capacités  pour ne pas contracter un crédit qu’on sera incapable de respecter. C’est pourquoi elle est une étape importante. D’autant plus qu’un prêt étudiant correspond bien souvent au premier grand engagement souscrit par un jeune. Pour pouvoir être faite en toute sécurité, la simulation du prêt étudiant implique une première étape qu’est l’évaluation des besoins.

L’évaluation des besoins personnels ou l’étape préalable à la simulation du prêt étudiant

La simulation du prêt étudiant nécessite que l’emprunteur évalue minutieusement ses besoins. En effet, plus le montant emprunté sera élevé, plus les mensualités seront fortes et plus la charge du crédit risque d’être importante. L’étude préalable n’est donc pas anodine.

Il est conseillé de dresser un inventaire des dépenses prévisibles. Pour un étudiant, on peut les décliner en deux catégories : les dépenses liées à la scolarité et celles liées aux frais de la vie quotidienne. Parmi les dépenses scolaires, il faut avant tout tenir compte du coût de l’inscription ainsi que des frais de sécurité sociale et de mutuelle.  L’étudiant, lors de l’étude préalable à la simulation du prêt étudiant, doit également compter les frais annexes liés à l’acquisition des outils nécessaires à ses études : dépenses liées aux livres, aux fournitures, voire parfois l’achat d’un ordinateur. Deuxièmement, la simulation du prêt étudiant implique l’inventaire des frais de la vie quotidienne qui  comprennent le loyer & les charges locatives, les frais de transport (abonnement à un transport urbain ou frais de voiture), les divers frais d’abonnement (téléphonie, internet), les dépenses liées à l’alimentation ainsi que les autres frais (par exemple l’inscription à une activité extrascolaire, les dépenses vestimentaires ainsi que tout ce qui est lié aux loisirs : cinéma, sorties, …).

Après le listing des dépenses, il faut dresser les revenus éventuels que l’étudiant perçoit : ils peuvent constituer en des bourses, un salaire ou la rémunération d’un stage, une allocation logement voire l’aide donnée par la famille.

Une fois cet inventaire dressé, il suffit de calculer la différence entre les dépenses et les revenus prévisibles pour obtenir le besoin de financement. Cela permettra de calculer le montant nécessaire et de réaliser la simulation du prêt étudiant.

Cette étape peut paraitre longue et fastidieuse. Pourtant elle est indispensable : non seulement parce qu’elle permet à l’étudiant de se rendre compte du budget dont il dispose, mais aussi parce qu’elle est le moyen d’évaluer précisément son besoin et de s’engager pour de bonnes raisons. Qui plus est, l’étudiant n’est pas à l’abri d’une bonne surprise et l’inventaire peut aboutir à un solde négatif démontrant que l’étudiant dispose en réalité d’une capacité de financement.

Néanmoins, si tel n’est pas le cas, après le calcul dépenses/revenus, l’étudiant devra comparer, via la simulation du prêt étudiant, les offres proposées par les différents organismes pour choisir la plus avantageuse. A ce titre, les comparatifs de crédit en ligne sont très utiles.

Les comparatifs de crédit en ligne

De nombreux sites se sont spécialisés ces dernières années dans la comparaison des offres de crédit. Très utiles, ils permettent de faciliter le choix des futurs emprunteurs. Complémentaires à la simulation du prêt étudiant, ils disposent souvent de leur propre outil d’évaluation et peuvent ainsi aider le jeune emprunteur à faire le meilleur choix.

La plupart des sites comparatifs, offrant une simulation du prêt étudiant, demandent le renseignement d’informations classiques : le nombre de mois de remboursement choisi et le montant du prêt souhaité. Ils permettent ensuite d’obtenir une liste d’organismes de crédit pour lesquels le montant des mensualités est indiqué, tout en décrivant chaque offre. A ce titre, il faut surveiller plusieurs points :

  • Certains sites ne prennent pas en compte les frais d’assurance et ne disposent pas d’une option permettant de la considérer dans leur analyse. C’est donc un coût que l’étudiant devra comparer lui-même.
  • La plupart ne sont pas totalement spécialisés dans la simulation du prêt étudiant et ne demandent pas des informations qui, pourtant, peuvent s’avérer être majeures pour le calcul d’une offre de prêt, voire même pour l’obtention du crédit. C’est notamment pour cela qu’il reste essentiel, pour un étudiant, de se renseigner au préalable auprès de son établissement scolaire pour savoir si des partenariats liés à son cursus, ou son lieu d’inscription, existent.
  • Aussi, il n’est pas rare que les sites comparatifs, offrant une simulation du prêt étudiant, ne détaillent pas avec précision les services offerts par les organismes. Il faut ainsi garder à l’esprit qu’une caution sera quasiment toujours demandée. Il arrive que tel ne soit pas le cas, mais cela est soumis à certaines conditions : notamment le prêt étudiant sous caution de l’Etat n’est possible que lors de la souscription du crédit avec une liste établie de banques.

Compte-tenu de tous ces éléments, l’utilisation des sites comparatifs doit être faite à titre complémentaire. Elle peut permettre de faire une première simulation du prêt étudiant à titre indicatif, ou encore de renseigner globalement le futur emprunteur sur les organismes à étudier et sur les services généraux qui pourront lui être offerts. Elle ne remplace néanmoins pas l’analyse personnelle qui doit être réalisée, tant au niveau des besoins de financement que de la comparaison des offres. Elle est donc utile certes ; mais rappelons-le, simplement à titre complémentaire.

En conclusion, la simulation du prêt étudiant regroupe plusieurs étapes et est guidée par trois mots-clés :

  • La prévision du montant accordé et des remboursements à effectuer ;
  • La comparaison des différentes offres pour obtenir le service le plus avantageux ;
  • La sécurité pour l’emprunteur qui, en préparant avec soin son projet, risque de ne pas se retrouver dans une situation de surendettement.