Prêt étudiant à taux 0: quelles possibilités?

Lorsque l’on est étudiant, il peut parfois être difficile de faire face aux différentes dépenses nécessaires pour mener à bien sa scolarité. Un prêt étudiant peut alors être une bonne solution pour financer les différents frais liés aux études.

En quoi consiste le prêt étudiant ?

Le prêt étudiant est un type de crédit à la consommation destiné aux personnes inscrites dans un établissement d’enseignement supérieur. Il vise à financer les dépenses liées à leurs études, celles-ci incluant les frais d’inscription à l’université, l’achat de matériel (les livres du programme d’études ou du matériel informatique par exemple) mais aussi toutes les dépenses nécessaires à leur vie de tous les jours, comme par exemple, le loyer.

La plupart du temps, c’est un emprunt qui peut être remboursé une fois les études terminées. Il se présente souvent sous la même forme, c’est-à-dire, divisé en deux périodes : la première, d’une durée de 2 à 5 ans durant laquelle l’étudiant n’a pas à rembourser son prêt (ou alors seulement en partie) est suivie d’une seconde période, allant de 2 à 4 ans, qui constitue la majeure partie du remboursement.

Le montant peut varier d’un organisme à l’autre mais généralement, il ne peut pas dépasser un maximum de 50 000 euros.

Les conditions d’acceptation peuvent différer selon les établissements. Toutefois on retrouve souvent certains critères essentiels. Pour pouvoir bénéficier d’un tel crédit, l’étudiant doit être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur, être âgé de moins de 28 ans lors de la souscription du prêt et avoir soit la nationalité française, soit celle de l’un des Etats membres de l’UE ou de l’Espace Economique Européen avec justificatif d’une résidence ininterrompue en France depuis au moins 5 ans.

La plupart du temps, il est nécessaire pour l’étudiant d’avoir une caution, une personne qui puisse se porter garante dans le cas où il serait dans l’incapacité de rembourser son prêt.

Etant un crédit à la consommation, le prêt étudiant est soumis à la règlementation en vigueur pour ce type d’emprunt. Ainsi, les éléments d’information tels le taux annuel effectif global (TAEG), l’échéancier de remboursement ou encore les modalités de remboursement par anticipation doivent être communiqués à l’emprunteur avant la souscription. Comme pour la plupart des crédits, le délai de rétractation est de 14 jours suite à la signature du contrat.

Quelles sont les solutions pour un prêt à taux 0 lorsqu’on est étudiant ?

Un prêt à taux zéro est un crédit qui n’implique pas d’intérêts. Ainsi, le remboursement inclut uniquement la somme empruntée, sans frais supplémentaires (sauf dans le cas où l’emprunteur décide de souscrire à une assurance facultative).  Il est difficile de trouver des prêts étudiants à taux zéro. L’on peut en trouver auprès de certains établissements financiers mais c’est une offre qui n’est pas très répandue et la plupart du temps, les sommes pouvant être empruntées ne sont pas très élevées.

  • Les établissements bancaires

BNP Paribas propose un crédit appelé « Prélib’Campus », réservé aux étudiants et sans intérêt.  Il permet aux étudiants d’emprunter des sommes pouvant aller jusqu’à  1 000 euros, remboursables sur 12 mois, avec des échéances s’élevant à 83,33 euros. C’est un crédit qui peut être utile si l’étudiant a besoin d’un coup de pouce dans sa scolarité ou alors, de couvrir une dépense ponctuelle liée à ses études (un voyage à l’étranger pour un stage par exemple). Cependant, le montant maximum n’étant pas très élevé, si l’étudiant a besoin d’une plus grande somme pour faire face à ses dépenses, il lui faudra trouver une autre solution.

La Caisse d’Epargne propose un prêt étudiant similaire, toujours à taux zéro mais pouvant aller jusqu’à 2 000 euros. Ici le remboursement se fait en 36 mensualités (3 ans).

Il existe aussi des banques qui proposent des prêts étudiants à taux zéro en partenariat avec leur région. Par exemple, le Crédit Agricole permet d’emprunter jusqu’à 5 000 euros pour les étudiants de la région Champagne-Ardenne. Les intérêts sont pris en charge par la région ainsi que par le Crédit Agricole du Nord Est.

  • Le prêt étudiant à taux zéro du CROUS

Autrefois appelé prêt d’honneur pour les étudiants, il s’agit aujourd’hui du prêt à taux zéro. C’est un crédit qui peut être sollicité par les étudiants sans ressources et ayant des difficultés financières.

Les conditions impliquent d’être inscrit dans un établissement d'enseignement supérieur, ne pas être boursier sur critères sociaux et ne pas être boursier sur critères universitaires. C’est un prêt attribué sur critères locaux, pédagogiques et sociaux. Il est remboursable sans intérêts et la durée de remboursement peut aller jusqu’à 10 ans après la fin des études. Le montant maximum est de 3000 euros et le montant emprunté en moyenne est de 1500 euros. Si l’étudiant abandonne les études pour lesquelles il a obtenu le prêt, le remboursement doit se faire 10 ans après le versement. Pour en bénéficier, l’étudiant doit s’adresser directement au CROUS de sa région. 

  • Le prêt d’honneur du Conseil général du Nord

C’est un prêt à taux 0 réservé aux étudiants ayant moins de 28 ans au 31 décembre de la rentrée universitaire, domiciliés dans le département du Nord et inscrits dans un établissement français d’enseignement supérieur, habilité à recevoir des boursiers. Il doit pouvoir présenter une caution pouvant justifier ses revenus. C’est un prêt pouvant aller jusqu’à 1500 euros, remboursable sur 5 ans. Un étudiant peut bénéficier d’un maximum de trois prêts d’honneur durant toute sa scolarité.   

  • Le permis à 1 euro par jour

Le permis à 1 euro par jour est une forme de prêt à taux 0 étant donnée l’absence d’intérêts, ceux-ci étant pris en charge par l’Etat. C’est un crédit qui permet aux jeunes âgés entre 15 et 25 ans, de bénéficier d’une facilité de paiement dans le financement de leur permis de conduire. Le coût total de la formation reste le même mais cela permet à l’emprunteur de répartir ses paiements sur une certaine durée tandis que l’établissement financier choisi avance l’argent nécessaire au centre de formation.

C’est un dispositif qui permet de faciliter l’accès au permis de conduire, son coût pouvant être un véritable frein pour certaines personnes. Il prend en compte la formation de conduite de véhicules de la catégorie B (véhicules légers) ou de catégorie A (motocyclettes).

Pour en bénéficier, il faut tout d’abord s’adresser à une école de conduite et faire une demande de devis qu’il faudra alors transmettre à l’établissement financier pour faire la demande de crédit. Le candidat devra justifier de revenus suffisants afin de pouvoir payer des mensualités de 30 euros par mois ou alors, faire appel à un garant qui devra rembourser le prêt à sa place en cas de problème. Si la personne est mineure, se sont ses parents qui devront faire la demande d’emprunt pour son compte.

  • Le prêt étudiant à taux zéro en Guadeloupe

La région de la Guadeloupe propose depuis 1996, un dispositif permettant aux jeunes étudiants d’accéder au prêt à taux 0. Parmi les banques impliquées, on retrouve  le Crédit agricole, la Caisse d'épargne, la BNP Paribas, la Société générale et la Banque des Antilles françaises. Selon le dossier de l’étudiant, le montant du capital emprunté peut aller jusqu’à 15000 euros et les intérêts du crédit sont entièrement pris en charge par le conseil régional. La durée de remboursement peut atteindre 8 ans dont 5 ans maximum de différé partiel d'amortissement du capital.

Pour pouvoir bénéficier de ce prêt, l’étudiant doit avoir entre 18 et 25 ans. Cependant, s’il est plus âgé, il lui est possible de bénéficier d’une dérogation jusqu’à 29 ans à condition que ses études n’aient pas été interrompues.

Ainsi, il existe certaines solutions pour pouvoir bénéficier d’un prêt à taux zéro lorsque l’on est étudiant. Toutefois, si celles-ci ne conviennent pas, il vous est toujours possible de passer par le prêt étudiant classique, les établissements financiers proposant souvent des taux très avantageux pour cette catégorie de crédits.

Quelles sont les pièces justificatives nécessaires pour un prêt étudiant ?

Les pièces demandées dépendront souvent de la banque ou de l’établissement spécialisé dans le crédit à la consommation. Quel que soit l’organisme choisi, il est possible que l’on vous demande les documents suivants :

-Un justificatif d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, passeport, carte de séjour ou de résident...)

-Un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture d’électricité, de gaz, contrat de bail, quittance de loyer...) OU une attestation d’hébergement si l’étudiant est hébergé, accompagnée d’un justificatif de domicile de la personne l’hébergeant ainsi que de sa pièce d’identité

-Un justificatif du statut étudiant (carte d’étudiant, certificat de scolarité, courrier d’admission…)

-Les trois derniers relevés de compte bancaire ou les relevés du compte épargne

Des pièces justificatives seront aussi demandées de la part de la personne se portant garante. On retrouve parmi elles :

-Un justificatif d’identité

-Un justificatif de domicile

-Des justificatifs de revenus (dernier avis d’imposition, derniers bulletins de salaire, attestation aux prestations familiales...)

-Les trois derniers relevés de compte

-Un relevé d’identité bancaire ou postale (RIB ou RIP)

En fonction de l’établissement choisi, il est aussi possible qu’il soit demandé à l’étudiant de fournir des justificatifs de ses futures dépenses (factures de l’établissement scolaire, factures ou devis pour le matériel scolaire, contrat de loyer, factures ou devis pour justifier des frais d’installation…).

Cependant, cette liste n’est pas exhaustive et il se peut que l’organisme demande des documents supplémentaires, notamment si la situation de l’emprunteur présente certaines particularités.