Le prêt étudiant garanti par l’état : Une solution pour financer ses études pour la réussite de tous

Une fois le baccalauréat en poche, un étudiant doit faire face à de nombreuses dépenses concernant ses études, et il est parfois difficile de les financer dans leur intégralité. Le prêt étudiant garanti par l’état est une des solutions de financement pour étudier l’esprit tranquille. Voici les spécificités de cet emprunt avantageux.

Objectif du prêt étudiant garanti par l’état :

Les dépenses des étudiants sont de plus en plus importantes, et bien souvent, l’aide des parents ainsi que les jobs étudiants ne suffisent pas à y faire totalement face. Le prêt étudiant garanti par l’état est un crédit à la consommation que les banques accordent aux étudiants afin de financer leurs études, et les frais annexes comme les frais d’inscription, le logement, la nourriture, le matériel scolaire etc… sans caution d’un proche, ni conditions de ressources. Il n’y a pas de justificatif à fournir quant à l’utilisation des fonds de ce prêt étudiant. Le remboursement peut être différé après l’obtention du diplôme, c'est-à-dire que le capital emprunté ne commence à être remboursé qu’à la fin de la période définie, qui correspond le plus souvent à la fin des études.

Qui peut en bénéficier ?

Afin de pouvoir accéder au prêt étudiant garanti par l’état, il faut que l’étudiant réponde  à quelques critères :

  • L’étudiant doit être inscrit dans un établissement en France afin d’y préparer un diplôme de l’enseignement supérieur français, que ce soit une université une école de commerce, une école d’ingénieur ou un lycée dans le cadre de la préparation d’un BTS. La banque demandera un justificatif d’inscription.
  • L’étudiant doit être âgé de plus de 18 ans et de moins de 28 ans à la date de conclusion du prêt
  • L’étudiant doit être de nationalité française, ou posséder la nationalité de l’un des états membres de l’Union Européenne ou de l’EEE (Espace Economique Européen). Pour les citoyens d’états membres de l’Union Européenne, il faut justifier d’une résidence sans interruption en France depuis au moins 5 ans.

Il n’y a pas de critère de conditions de ressources pour souscrire le prêt étudiant garanti par l’état.

L’état comme garant :

Pour souscrire ce prêt,  la caution d’un tiers n’est pas nécessaire, c’est l’Etat qui se porte garant auprès des banques partenaires et prend donc en charge une partie des risques, à hauteur de 70 % en cas de défaillance de l’emprunteur. Les 30 % restants sont pris en charge par les banques. La gestion de ce fond de garantie a été confiée à Oséo, qui a été renommé BPI France en 2013, la banque publique d’investissement. Une convention de partenariat a été signée le 23 juillet  2008 par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Oséo afin d’encourager les organismes financiers à financer la vie étudiante. La durée de validité de cette garantie est de 10 ans à compter de la date du premier versement de fonds par l’emprunteur.

Caractéristiques du prêt étudiant garanti par l’état :

Le prêt étudiant garanti par l’état n’est pas un prêt à taux zéro, le taux d’intérêt est fixé librement par chaque banque partenaire et peut varier selon le type d’études poursuivies et le type de remboursement choisi. La banque tient donc compte du projet professionnel de l’étudiant, de son niveau d’études mais également de sa filière avant de lui accorder le prêt. Le taux d’intérêt est compris selon les banques entre 1.5 % et 4%. Le montant du prêt dépend bien entendu du montant de la formation mais également du montant de la rémunération prévue sur le marché du travail. En effet, avec ce prêt étudiant, les banques misent sur l’avenir. Un étudiant en école de commerce ou en école d’ingénieur pourra donc espérer obtenir un prêt étudiant avec un montant plus important qu’un étudiant en université. Il existe toutefois des limites, puisque le montant maximal du prêt est de 15 000 euros par étudiant. La banque peut proposer sa propre assurance pour assurer votre prêt, mais l’étudiant peut choisir lui-même l’organisme qui l’assurera. Il existe plusieurs comparateurs d’assurances qui vous aideront à comparer les meilleures offres. La banque peut demander une assurance décès et invalidité à l’étudiant afin de lui accorder le prêt. Comme tous les crédits à la consommation, il existe des procédures à respecter concernant l’information préalable de l’emprunteur, la mise en place du contrat et le droit de rétractation.

Le droit de rétractation permet de disposer d’un délai de réflexion de 7 jours à compter de la signature du contrat de prêt étudiant. Durant ces 7 jours, il est possible d’annuler le prêt sans explication et sans frais. Il suffit simplement d’adresser à la banque une lettre recommandée avec accusé de réception.

Comment bénéficier du prêt étudiant garanti par l’état ?

 Les banques concernées par ce prêt sont les suivantes :

  • La Société Générale
  • Le crédit Mutuel
  • Le C.I.C
  • La Banque Populaire
  • La Caisse d’Epargne

En 2010, ces 5 banques ont accepté d’être partenaires du dispositif du prêt étudiant garanti par l’état.

Il suffit de déposer auprès d’une de ces banques partenaires un dossier de demande de prêt. C’est la banque qui ensuite décidera d’accorder le prêt ou non et qui en définira les conditions. L’emprunt sera remboursé de manière différée, c'est-à-dire que l’étudiant commencera le remboursement du prêt à l’entrée dans la vie active. Attention tout de même, la banque peut refuser d’accorder le prêt étudiant si elle estime qu’il ne pourra pas être remboursé, même avec la garantie de l’état.

Modalités de remboursement :

Comme pour le montant emprunté et le Taux Effectif Global du crédit, la durée du prêt étudiant garanti par l’état peut également varier. La durée minimale du crédit est de 2 ans et peut aller jusqu’à 10 ans, notamment pour les cursus longs et pour les montants empruntés les plus importants.

Le remboursement du prêt étudiant peut se faire de deux manières différentes :

  • En franchise partielle : l’étudiant paiera durant la durée de ses études les intérêts correspondants au montant emprunté, de façon mensuelle, ainsi que la prime d’assurance si une assurance crédit a été souscrite. L’échéancier de remboursement est défini à l’avance, et le remboursement du capital démarre à la fin des études de l’emprunteur.
  • En franchise totale : le paiement des intérêts calculés sur le montant du prêt sont également différés à la fin des études de l’emprunteur. L’étudiant paiera uniquement la prime d’assurance durant son cursus. Il est important de retenir que le report des intérêts génère des intérêts supplémentaires, et que le coût total du crédit sera donc plus élevé qu’en franchise partielle.

Le montant total du remboursement mensuel ne doit pas dépasser 33 %, qui correspondent au taux d’endettement. C’est la banque qui calculera le montant total de remboursement à ne pas dépasser, frais et assurance compris.

Le contrat de prêt étudiant doit prévoir obligatoirement les modalités de remboursement anticipé du prêt. Lorsque les finances le permettent, il est possible de rembourser tout ou partie du prêt étudiant de manière anticipée. Il faut tout de même savoir que selon les termes du contrat, le remboursement anticipé d’un crédit à la consommation peut s’accompagner de pénalités, plus connues sous les termes d’IRA ou d’IFRA. N’hésitez donc pas à réaliser des simulations afin de vérifier si l’opération est rentable ou non.

Comparer les offres :

Avant de se lancer dans un prêt étudiant, il est important de comparer les offres. Voici quelques conseils pour vous aider à comparer les différentes offres de prêt :

  • Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) : il donne une vision du coût total du crédit, en prenant en compte les intérêts, les frais de dossier ainsi que l’assurance.
  • Les frais bancaires : Ils sont variables d’une banque à l’autre, certaines banques factureront des frais de dossiers, et d’autres banques vous les offriront.

Certaines banques sont organisées en caisses régionales indépendantes, il peut donc exister des disparités entre les établissements. Il peut être utile de comparer les offres des agences du lieu de résidence et celles du lieu d’études.

Les banques peuvent également avoir quelques avantages comme une carte bancaire gratuite, ou des tarifs préférentiels dans certains magasins ou sur certains services.

Certaines banques permettent un déblocage total ou partiel des fonds, qui peuvent être versés de façon trimestrielle,  semestrielle ou même annuelle, c’est le cas par exemple de la Société Générale.

Selon les dernières statistiques du ministère qui datent du 24 août 2016, depuis 2008, 51 543 prêts étudiants garantis par l’état ont été accordés, pour un montant total de 430 millions d’euros. En moyenne, les étudiants empruntent 8300 euros sur une durée de 72 mois, soit 6 ans, dont un différé de 2 ans entre la fin des études et le début du remboursement.

Le prêt étudiant garanti par l’état reste un crédit, vous vous engagez donc à le rembourser. Il est donc nécessaire de vérifier vos capacités de remboursement avant de vous engager.