Demande de crédit bancaire

Le crédit bancaire permet à l’emprunteur de disposer d’une somme d’argent prêtée par un organisme. Par ce mécanisme, il dispose de fonds qu’il devra rembourser selon un échéancier prévu. Ce dispositif a bien évidemment un coût qui va se traduire grâce au taux d’intérêt.

Le crédit bancaire peut concerner deux grands secteurs : l’immobilier et la consommation. Le crédit immobilier est d’une manière générale géré par des acteurs traditionnels : les banques. En effet, l’étude des demandes de prêts immobiliers requiert certaines compétences et une étude approfondie qui sera menée par des spécialistes avec entretien physique avec le demandeur.

Le crédit de consommation en ligne

Concernant le crédit de consommation, le réseau de distribution s’est largement développé durant ces deux dernières décennies avec un l’émergence des organismes de prêts sur Internet. Aujourd’hui, de nombreux sites Internet proposent des produits bancaires spécialisés dans le crédit de consommation : prêt personnel, prêt affecté, crédit renouvelable, etc. Ce développement a permis de faciliter les démarches et l’accès au crédit bancaire de consommation.

Comparer ou simuler 

Avant toute demande de la part de l’emprunteur, il est préférable de procéder à une simulation de prêt grâce à un site spécialisé (simulateur / comparateur) ou directement sur le site de l’établissement. Cela lui permettra de pouvoir comparer les différentes offres présentes sur le marché et ainsi choisir celle qui lui correspond le plus. Afin d’accéder aux offres, l’emprunteur devra renseigner plusieurs critères notamment le montant des fonds souhaités, la durée de remboursement ou le montant de ces remboursements. Il lui sera également demandé la nature de son besoin : achat de voiture, achat de biens électroménagers, travaux, voyages, etc. En fonction de l’ensemble de ces éléments, le simulateur sera amène de lui proposer une offre répondant à ses besoins. Ces simulations n’engagent en aucun cas l’emprunteur. Il est libre de faire autant de simulations qu’il le souhaite afin de trouver la bonne offre.

La demande de l’emprunteur

Une fois les différentes offres à la disposition du consommateur, il devra faire un choix et faire sa demande. Il peut également faire plusieurs demandes sans être pour autant engagé auprès de l’organisme de crédit. Pour ce faire, il devra remplir différents questionnaires concernant sa situation personnelle, familiale et financière. L’ensemble de ces éléments est nécessaire pour l’étude de sa demande. Si l’emprunteur a une bonne connaissance de sa situation, la demande requiert une quinzaine de minutes.

Les justificatifs

A la suite de cette étape, une réponse de principe sera délivrée par l’établissement bancaire. Cette réponse se fera en fonction de la demande de prêt (somme, durée de remboursement) et des déclarations du consommateur. Ensuite, il conviendra d’envoyer (par dossier électronique ou papier) l’ensemble des justificatifs permettant de vérifier la situation de l’emprunteur (carte d’identité, contrat de travail, relevé de compte, etc.). Il est donc important que le demandeur soit précis dans la saisie des informations et que celles-ci soit exactes.

En effet, à la réception du dossier, les organismes de crédit vont procéder à une vérification minutieuse des déclarations faites par le particulier et contrôler la véracité des éléments transmis. Si ces documents correspondent à ce qui a été précisé par le consommateur dans sa demande, et si sa situation permet d’accéder à sa demande, une offre définitive lui sera envoyée.

L’offre de crédit

A ce stade de la procédure, le particulier n’est toujours pas engagé auprès de l’organisme de prêt. A la réception de l’offre finale, il aura d’une manière générale 15 jours pour accepter la proposition. Au-delà de ce délai, l’organisme de prêt n’est plus légalement tenu de maintenir son offre. En ce sens, le taux initialement proposé peut être modifié par exemple.

Si l’emprunteur accepte l’offre, il dispose d’un délai de rétractation de 14 jours. Durant cette période, il peut changer d’avis et décider finalement de ne pas souscrire à l’offre. Cette rétractation est prévue par la loi et est gratuite. Il est possible pour l’emprunteur de réduire ou d’annuler ce délai afin d’obtenir les fonds plus rapidement. La renonciation à ce délai de rétractation doit néanmoins se faire de manière claire par écrit à la demande de l’emprunteur.

A l’expiration de ce délai, ou s’il a été annulé, les fonds seront délivrés assez rapidement à l’emprunteur. Généralement, les établissements présents sur Internet transmettent la somme d’argent sur le compte de l’emprunteur sous 24h à 48h.

La demande de crédit bancaire peut également se faire auprès des banques ayant pignon sur rue. Elle sera traitée moins rapidement mais l’emprunteur disposera d’un accompagnement physique tout au long de ses démarches et même après la délivrance des fonds. Afin d’éviter tout surendettement, il est parfois préférable de passer par ce biais dans certains cas. L’emprunteur doit avoir conscience à tout moment qu’un crédit l’engage auprès du préteur et ce en toutes circonstances (perte de travail, maladie, etc.).