La réalisation de travaux est l’une des causes les plus fréquentes de souscription de crédit. Le crédit travaux ne concerne pas uniquement les propriétaires, de nombreux locataires souscrivent aussi à ce crédit. Aussi, ce crédit concerne tous les types de travaux, des travaux dit de rénovation, à la décoration intérieure, en passant encore par la mise aux normes…

Le crédit travaux peut prendre plusieurs formes en fonction du montant nécessaire pour effectuer les travaux. Lorsque l’enveloppe est inférieure à 75 000 €, vous pouvez demander un crédit à la consommation. Cependant, s’il est supérieur, l’institution financière vous orientera vers un emprunt immobilier.

Le crédit à la consommation pour financer vos travaux

Lorsque vous financez vos travaux par un crédit à la consommation ; les conditions de prêt que vous pourrez obtenir, dépendront bien entendu du crédit que vous aurez choisi, et de votre dossier de prêt. Après avoir choisi le type de crédit à la consommation, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les différentes institutions financières. 

Le crédit affecté à des travaux

L’option la moins couteuse pour le financement de vos travaux reste le crédit affecté. Cependant, le crédit vous sera accordé sur la base de vos devis. Aussi, veillez particulièrement au sérieux de votre prestataire, et assurez vous que les devis en votre possession soient vraiment détaillé. En effet, avec un crédit affecté, le financement sera directement versé à votre prestataire.

Le prêt personnel

Le crédit qui vous permettra de disposer de la plus grande flexibilité, sans exploser le plafond des intérêts, est le prêt personnel. Avec ce crédit, vous n’aurez pas à vous justifier sur l’affectation des fonds, le type de travaux...  Aussi, vous n’aurez pas à présenter le devis de vos travaux.

Cependant, même si les coûts restent mesurés, ce crédit reste tout de même plus onéreux que le crédit affecté. Privilégiez cette option lorsque les travaux que vous envisagez sont relativement peu coûteux.

Le crédit revolving

De manière générale, nous vous déconseillons de vous servir du crédit revolving, d’une part, il est excessivement cher, d’autre part, son taux d’intérêt fluctue.

L’emprunt immobilier

En recourant au crédit immobilier pour le financement de vos travaux, vous bénéficierez de conditions de crédit avantageuses. Notamment, d’un taux d’intérêt assez bas.

Cependant, il comporte les mêmes lourdeurs administratives que les emprunts immobiliers classiques. A savoir, une durée assez longue pour le déblocage des fonds, le paiement de frais de dossiers, la souscription d’une assurance, la nécessité d’une garantie…

N’oubliez pas que pour financer vos travaux, vous pouvez bénéficier de l’éco-PTZ (Prêt à Taux Zéro). Dans le cadre de ce dispositif, l’Etat français a signé un partenariat avec de nombreuses banques. Seuls certains travaux sont concernés. Depuis 2015, c’est l’entrepreneur qui doit confirmer l’éligibilité des travaux que vous souhaitez entreprendre au dispositif.

Finalement, avant de souscrire à un emprunt immobilier, ou encore à un crédit à la consommation pour réaliser vos travaux, renseignez-vous notamment auprès de l’Agence Nationale de l’habitat. En effet, il serait dommage de passer à côté des nombreux dispositifs mis en place par l’Etat français.