Le crédit à la consommation progresse en ce début 2017. Le retour de la croissance, la diminution de la dette des ménages et surtout l’amélioration du moral des français contribuent fortement à cette évolution.

Toutefois, la prudence face au crédit reste de mise même si la crise semble passée. L’emprunt a un coût et il importe pour tout consommateur de le réduire au maximum. L’objectif étant de trouver le taux le plus avantageux pour son prêt.

Quel taux prendre en compte ?

Le taux de crédit consommation à prendre en compte est le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Il est toujours indiqué dans une offre de prêt et est composé :

  • du taux nominal qui représente le coût direct du prêt
  • les frais d’inscriptions et/ou du traitement du dossier de crédit fixé par le créancier
  • le coût des différentes assurances.

Le TAEG est plafonné au taux d’usure calculé chaque trimestre par la banque de France. Au premier trimestre 2017, le taux d’usure était de  19.96 % pour un prêt inférieur ou égal à 3000 €, 13.25 % pour un prêt compris entre 3000 et 6000 € et 6.65 % pour un prêt supérieur à 6000 €.

D’habitude, le TAEG est déterminé par le prêteur selon le montant du prêt souhaité, la solvabilité de l’emprunteur et les garanties apportées. Dans la négociation qui va s’engager entre les deux parties, l’emprunteur doit en général viser un taux bas.

Un taux bas ou inférieur à la moyenne des taux de crédit consommation du marché

L’idéal, c’est d’avoir pour son prêt, le taux de crédit le plus bas du marché. Il faut pour cela utiliser un agrégateur ou comparateur des offres après avoir décidé du type de prêt le plus adapté à votre projet. On distingue comme crédit consommation, les prêts amortissables et le crédit renouvelable. Pour les prêts amortissables, on a :

Très populaire, on le retrouve chez les organismes de crédit sous le nom de prêt trésorerie, prêt projet, besoin d’argent etc. Il est délivré sans justification de son usage ultérieur à des taux très différents d’un prêteur à l’autre mais en général, ils sont compris entre 2 et 5 %.

Conseil taux : visez l’offre avec le taux le plus bas couplé à une durée des échéances relativement courte.

C’est un emprunt qui vous permet de réaliser des travaux de rénovation ou d’aménagement (terrasse, parquet, piscine…) dans votre habitation. Les taux de ce crédit consommation sont en général inférieurs à ceux des prêts personnels avec des montants supérieurs.

Conseil taux : visez l’offre avec le taux le plus bas.

Le prêt auto est destiné à l’achat de voiture, de moto, de camping-car etc.  Le crédit auto est souvent proposé avec des assurances adaptées au véhicule. L’assurance coûte moins chère pour un véhicule neuf et il est indispensable, surtout pour les véhicules d’occasion.

Conseil taux : Visez les offres qui proposent la meilleure couverture d’assurance avec un taux de crédit relativement faible.

  • le regroupement de crédit

Il permet de regrouper différents crédits en un, de réduire les coûts tout en prolongeant la durée de remboursement. Leurs taux en général sont plus élevés que ceux des prêts classiques.

Conseil taux : visez les taux les plus bas en fonction de la durée totale du prêt. Par exemple pour un même montant de prêt, un taux de 6 % sur 6 ans est plus intéressant qu’un taux de 4.5 % sur 10 ans.

Cas du crédit renouvelable

Le crédit renouvelable est souvent associé à une carte bancaire. C’est une réserve d’argent dont le taux peut varier sur la durée du prêt.

Conseil taux : pour les montants inférieurs à 5000 €, le crédit renouvelable est souvent plus avantageux qu’un crédit amortissable. Visez les taux de crédit les plus bas avec de courtes échéances.

Dans tous les cas, faites attention aux offres promotionnelles surtout pour les crédits renouvelables. Veillez à résilier votre contrat de prêt avant la fin de la période de promotion pour ne pas subir le retour des taux élevés.