Très développé chez les anglo-saxons, le prêt hypothécaire a la particularité d’être octroyé en échange d’une hypothèque sur un bien. Pour y recourir, il importe de connaître les caractéristiques, les formules et modalités de ce crédit d’avenir dans un pays où le patrimoine est aussi important.

C’est quoi le prêt hypothécaire ?

Le crédit hypothécaire est délivré à tout emprunteur en échange d’une garantie sur un ou plusieurs biens immobiliers propres. La garantie ou le bien hypothéqué peuvent être saisis et soldés pour rembourser le créancier en cas de défaillance de l’emprunteur. Vous pouvez faire une hypothèque sur un patrimoine que vous possédez déjà ou sur celui que vous allez acquérir. L’acte d’hypothèque est réalisé devant un notaire et le bien concerné est aussitôt publié au service de publicité foncière.

Le crédit hypothécaire peut être destiné à une acquisition immobilière, automobile ou de consommation. Il dure en général plus que les autres prêts mais n’excède pas 50 ans. Toutefois, vous pouvez sous certaines conditions, anticiper le remboursement du crédit et obtenir plus vite, une main levée sur votre bien immobilier. Le coût d’un prêt hypothécaire comprend les frais liés à l’hypothèque, le tarif du notaire fixé par décret, les taxes et impôts.

Les formules de prêt hypothécaire

En fonction du type de taux, de vos besoins et de votre situation financière, vous avez :

  • Le crédit hypothécaire fermé

Ce prêt est bien indiqué pour les consommateurs qui cherchent la sécurité. Le nombre et le montant des mensualités sont connus d’avance. Cependant, cette formule manque de flexibilité, car l’emprunteur qui souhaite anticiper son remboursement risque de payer en plus, des pénalités.

  • Le crédit hypothécaire renégociable

Cette formule de prêt hypothécaire donne l’avantage d’être reconvertible. L’emprunteur reçoit pour une période de six mois un crédit avec un taux bas tout en ayant la possibilité de renégocier favorablement  le taux d’intérêt et le terme du prêt durant cette période. C’est une option convenable face à la perspective d’une hausse future des taux d’intérêt.

  • Le crédit hypothécaire ouvert

Le prêt hypothécaire ouvert est octroyé avec un taux d’intérêt d’environ 3 % de plus qu’un prêt fermé. Il donne l’avantage au consommateur de rembourser sans frais supplémentaires, tout ou partie de l’emprunt. C’est une solution pour les emprunteurs qui revendent leur maison ou qui attendent de percevoir une importante somme d’argent.

Taux fixe ou taux variable ?

Un prêt hypothécaire à taux fixe permet de faire des économies quand les taux fluctuent à la hausse. Quand cela arrive, votre taux négocié avant la hausse générale reste fixe. Cette option protège contre les fortes variations de taux et constitue une solution de prudence surtout quand vous n’avez pas de marge sur votre capacité de remboursement.

Avec le crédit hypothécaire à taux variable le montant des remboursements reste le même durant tout le prêt. Ceci permet quand le taux d’intérêt baisse dans le sillage des taux de référence, de rembourser plus de capital. Inversement, quand les taux augmentent, la part du coût du prêt augmente d’où l’intérêt d’opter pour un taux planché pour éviter tout excès de coût. C’est plutôt une solution indiquée pour les consommateurs tolérant au risque.

Par ailleurs, vous pouvez combiner dans un prêt hypothécaire un taux fixe et un taux variable pour profiter des avantages de chacun.

D’autres paramètres à considérer pour un prêt hypothécaire

La durée du prêt est importante, car elle joue sur le taux appliqué qui augmente avec un terme plus long. Il y a en plus la période d’amortissement qui quand elle est longue, permet de diminuer les versements hypothécaires. En revanche, le coût du prêt augmente.

Il faut savoir qu’à côté du prêt hypothécaire conventionnel caractérisé par un emprunt lié à une hypothèque dont les modalités et montants sont fixés d’avance, il existe de nouveaux produits de crédit hypothécaire qui étendent la garantie à des obligations présentes et à venir. Il convient pour ces produits de consulter son notaire avant engagement pour éviter toutes surprises.

 

Pour plus d'informations sur vos possibilités d'emprunt, consultez notre page d'accueil