Rénover, pour quelles économies ?

Il y a plusieurs raisons qui poussent à réaliser des travaux de rénovation dans un logement. Ces travaux peuvent permettre une revalorisation d’un bien immobilier, l’amélioration du confort thermique du logement et de faire des économies.

D’après une étude Open parue cet été 2016, environ 63 % des français rénovent pour faire des économies et diminuer le montant de leur facture. La question économique est devenue centrale dans les motifs qui amènent à faire des rénovations.

Quelles sortes de travaux et d’économies peut-on réaliser en rénovant ? Voici pour vous quelques éléments de réponse.

Les travaux incontournables à réaliser et les économies escomptées

La commission de régulation de l’énergie (CRE) estime la hausse des prix de l’électricité à 30 % en 2016. Les travaux d’efficacité énergétique vous permettent de faire des économies d’énergie tout en participant à la lutte contre les dérèglements climatiques et la raréfaction des ressources.

Dans l’ordre de gain rapport investissement/coût qu’offrent les travaux, on a :

  • l’isolation du toit et des combles

Il peut avoir jusqu’à 30 % de perte de chaleur par la toiture dans une habitation d’après les chiffres de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Le chantier de rénovation prioritaire doit concerner l’isolation du toit. Les conséquences sur votre niveau de consommation énergétique seront immédiates, ce qui facilitera l’amortissement rapide de l’investissement. L’isolation du toit se fait :

  • par soufflage au niveau du sol des planchers
  • par sarking ou isolation extérieure
  • entre solives ou sous toiture. Comme solution de remplacement à cette isolation, vous pouvez renforcer et isoler les plafonds.

L’autre avantage de l’isolation du toit et des combles, c’est l’amélioration de votre confort phonique.

  • Remplacer la chaudière pour d’importantes économies d’énergie

Les chaudières à condensation d’aujourd’hui sont nettement plus performantes que les anciennes, mais elles doivent être installées après des travaux d’isolation. Dans un logement à forte déperdition, ces chaudières fonctionnent mal à cause de la température trop importante de l’eau qui y circule.

  • Le changement ou optimisation des équipements obsolètes

Les équipements électriques représentent 60 % de la dépense énergétique de la maison et leur changement peut réduire votre facture de 3000 €. À part les anciennes chaudières, la consommation des  radiateurs à eau chaude peut être améliorée.

Par ailleurs, avec les chaudières hybrides associant panneau électrique, pompe à chaleur ou les chaudières à gaz sont des alternatives.

Les équipements de chauffage à base solaire sont aussi une solution économique de par la gratuité de l’énergie qu’ils utilisent. Le chauffage représente le poste de dépense énergétique le plus important de la maison.

  • La ventilation du logement

Privilégiez la ventilation naturelle est l’option la moins dispendieuse pour les maisons dont les murs respirent. Pour les maisons neuves qui nécessitent une ventilation mécanique, il convient d’installer un système de ventilation contrôlé bien adapté au logement avec des entrées d’air et des bouches d’aspirations bien placées dans un souci d’économie d’énergie.

  • L’isolation des planchers, murs et plafonds

Toujours d’après l’ADEME entre 20 et 25 % de perte de chaleur du logement passe par les murs. Ce chiffre va de 7 à 10 % pour le plancher bas. Les parois verticales et horizontales sont essentielles au bon bilan thermique d’une maison. Il est indispensable de bien les rénover en procédant soit à une isolation extérieure ou intérieure pour plus d’économie d’énergie.

  • L’installation de nouveaux ouvrants (fenêtres et portes)

Le remplacement des ouvrants peut apporter entre 10 et 15 % d’économie d’énergie selon ADEME. Le retour sur investissement est toutefois plus long. Les fenêtres en PVC sont moins chères que les fenêtres en bois plus efficace sur le plan thermique. Il est recommandé d’installer des fenêtres à triple vitrage pour les fenêtres très exposées et double vitrage pour les autres.

  • L’installation des éclairages LED

L’éclairage peut rendre jusqu’à 9 % de la consommation électrique d’un logement. Avec des ampoules LED, vous pouvez réaliser 80 % d’économie d’énergie sur l’éclairage à peu de frais.

Au total, toutes les rénovations ainsi que les bonnes pratiques de consommation peuvent vous procurer jusqu’à 38 % d’économie sur votre facture énergétique.

Il existe de nombreuses aides financières pour vous aider à financer vos travaux, comme le crédit consommation rénovation. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre banque ou des différents organismes de crédit.