La majorité des pays européens est, aujourd’hui, fortement endettée. En effet, lorsque nous observons le ratio dette publique sur PIB, plus de la moitié des pays européens sont à plus de 50% d’endettement. Si la Grèce est le pays qui présente le ratio le plus élevé, sa dette n’avoisine « que » les 240 milliards. Tandis que l’Italie dont la dette est de 132% du PIB représente, à elle seule, plus de 2 200 milliards de dollars. Ainsi, si la dette grecque est préoccupante, la dette italienne l’est encore beaucoup plus, car elle représente presque 10 fois la dette grecque.

Ci-dessous, le classement des pays de l’UE les plus endettés:

 

Critères de convergence

Avant la mise en place de l’Union Economique et Monétaire qui a abouti à la création de l’Euro, les pays membres de l’union ont accepté de respecter les critères de convergence des accords de Maastricht. Ainsi, ils ont accepté de maintenir leur dette publique à un niveau inférieur à 60% du PIB, leur déficit public à un taux inférieur à 3% du PIB, de maîtriser leur taux d’inflation à moins de 2% par an …

Ces critères avaient pour objectif de contribuer à la croissance de l’Union Economique et Monétaire, tout en limitant les phénomènes de passagers clandestins. Où, des pays, bénéficient des efforts consentis par les autres, sans avoir à en faire, et mettent alors en péril l’ensemble des pays.

Mais aujourd’hui, à travers ce tableau, on constate que la majorité des pays européens ont laissé filer leur endettement public.

Crise de la dette

Avec la crise financière de 2008, et la crise de la dette souveraine qui s’en est suivie, la monnaie unique européenne a été sous pression. Ainsi, l’Union Européenne, le FMI et la Banque Mondiale ont apporté leur soutien aux pays en difficulté. Il s’agit entre autres de la Grèce, de Chypre…  D’autres pays comme l’Espagne ou l’Italie ont mis en place des mesures d’austérité. Ces mesures ont permis d’éviter une grave crise de la zone euro qui à terme aurait pu déboucher sur son implosion.

Aujourd’hui, de nombreux pays européens ont décidé d’améliorer leurs comptes publics, notamment en essayant de diminuer leur déficit public… La France fait parti de ces pays, et elle s’est engagé pour les années à venir à présenter des budgets dont le déficit sera inférieur à 3%.

Conséquence d’un endettement élevé

Plus l’endettement d’un pays est élevé, et plus la charge de la dette est lourde. Aussi, les fonds consacrés au remboursement de la dette, ne peuvent être affectés ailleurs.

Depuis de nombreuses années, les taux d’intérêts sont particulièrement bas, aussi, le poids de l’endettement semble moins élevé. Cependant, cette situation ne demeurera pas éternellement. D’ici quelques années, les pays ne européens ne sont pas à l’abri d’une remontée des taux d’intérêts. Et, à ce moment-là, la charge de la dette sera d’autant plus difficile à supporter.

Finalement, s’il est normal pour un pays de s’endetter pour financer ses infrastructures, contribuer aux investissements. Un endettement trop élevé est un grand facteur de risque pour le pays, qui pourrait subir une dégradation de sa note souveraine. Et par conséquent rentrer dans une spirale négative, avec un accroissement du poids de la dette, des difficultés pour rembourser ses créanciers…

 

Découvrez notre comparateur sur notre page d'accueil