Les clefs du budget de l’état français

Les clefs du budget de l’état français

Les clefs du budget de l’état français

Chaque année, au mois de septembre, le budget de l’état français est voté par le Parlement. Et comme chaque année, il peut être difficile de comprendre ce que ce budget signifie. Nous allons donc faire le point sur ces chiffres et constater leur évolution ces dernières années.

Le mercredi 27 septembre dernier, le gouvernement a présenté son projet de loi finance pour l’année 2018. Selon lui, le déficit public (dépenses supérieures aux recettes, ndlr) devrait refluer à 2,6 % du produit intérieur brut de la France en 2018.

Toujours d’après les prévisions gouvernementales, la croissance devrait, elle, augmenter de 1,7%. Cette prévision est jugée «raisonnable» par le Haut Conseil des Finances Publiques (HCFP). Ce chiffre devrait d’ailleurs stagner jusqu’à la fin du quinquennat, en 2021, pour peut-être évoluer à 1,8% par la suite.

De plus, le gouvernement a annoncé vouloir réduire la «pression fiscale» de 10 milliards d’euros en 2018. Cependant, au vu des chiffres transmis par Bercy, le HCFP table davantage sur une baisse d’impôts de 7 milliards d’euros (ménages et entreprises inclus).

Répartition du budget

Cette année, les plus grands bénéficiaires du budget voté sont les ministères de l’Enseignement scolaire (51,29 milliards d’euros alloués), de la Défense (34,2 milliards) ainsi que celui de la Recherche et l’Enseignement Supérieur (27,4 milliards). Au contraire, les ministères du Travail et de l’Emploi ainsi que celui de la Transition écologique verront leur budget baisser.

Source: Ministère de l'économie

Ce budget est réparti en trois catégories : les crédits qui sont alloués aux ministères (Enseignement scolaire, Défense…), les transferts aux collectivités territoriales ainsi que les dépenses liées aux pensions (salaires, retraites…) et enfin les sommes versées pour l’Union européenne ainsi que pour la charge de la dette.

Pour 2018, on totalise 386,3 milliards d’euros de dépenses nettes soit 63,9 milliards de plus que celles prévues par la Loi Finance Initiale de 2017. Même constat pour les recettes du gouvernement qui ont augmenté de 54,3 milliards cette année. D’ailleurs, depuis 2013, on constate une évolution en quasi constante augmentation du budget.

Source: Chiffres clefs du budget de l'Etat de 2013 à 2017 voté en Loi Finance Initiale

Cette évolution constante se retrouve également au sein des crédits alloués aux ministères. Sur la même période donnée (2013 / 2018), les porte-feuille de l’Enseignement scolaire, de la Défense ainsi que de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur augmentent également.

Source: Chiffres clés du budget de l'Etat de 2013 à 2017 voté en Loi Finance Initiale

Le projet de loi finance pour le budget 2018 a été rectifié en 2nd projet de loi finance rectificative (PLFR) le mercredi 15 novembre 2017. Il réaffirme les objectifs de réduction du déficit public et de la dette. La prévision de croissance évoquée plus haut a été également confirmée à hauteur de 1,7% pour 2017 et 2018.

Découvrez nos solutions de crédit consommation en ligne.

Top