La  création du statut d’auto entrepreneur en 2008, fut un succès, en effet, de nombreux entrepreneurs hésitant à créer une entreprise ont pu sauter le pas. Ce statut permet aux entrepreneurs de créer une entreprise plus facilement. Cependant, depuis 2015 la réglementation a évolué, désormais les auto-entrepreneurs doivent disposer d’un compte dédié à leur auto entreprise.

La limitation du chiffre d’affaire lié au statut d’auto-entrepreneur peut compliquer l’obtention d’un crédit pour les auto-entrepreneurs. En effet, pour une entreprise commerciale, le chiffre d’affaire maximum d’une auto-entreprise sera de 82 200€, alors que pour des activités non-commerciales, la limitation sera de 32 900€. Dès que la limitation du chiffre d’affaire sera atteinte, l’auto entrepreneur devra créer une nouvelle société avec un nouveau statut.

Malgré cela, pour obtenir un financement pour son entreprise, l’auto-entrepreneur dispose de nombreuses possibilités.

Le prêt bancaire

De nombreuses banques proposent des crédits pour les auto-entrepreneurs. Cependant, avant de contacter les établissements bancaires, pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez vous préparer.

Assurément, le banquier voudra savoir quelles sont vos projections pour le développement de votre activité. Ainsi, vous devrez disposer d’un business plan que vous lui présenterez. Le banquier portera aussi une attention spéciale à votre apport personnel. Car, en disposant d’un apport personnel, vous lui montrez que vous croyez suffisamment en votre projet pour y investir financièrement.

En plus, sachez que pour faciliter l’obtention de votre prêt bancaire, le banquier pourra exiger que vous lui fournissiez une garantie pour les fonds accordés. Si à titre personnel vous ne disposez pas des fonds pour garantir votre prêt, pensez aux organismes spécialisés dans le cautionnement.

Nous vous conseillons de commencer par solliciter votre banquier, disposant de votre historique bancaire, il pourra mieux défendre votre projet.

Le microcrédit professionnel

Lorsque les institutions bancaires rechignent à vous accorder un prêt, ne vous découragez pas, sollicitez l’ADIE. Cet organisme pourra vous proposer un microcrédit professionnel d’une valeur maximale de 10 000€.

Notez que si vous en avez besoin, l’ADIE, vous pourra vous accompagner dans la construction de votre projet, notamment pour la rédaction de votre plan d’affaires. C’est ce plan d’affaires qui sera porté devant la commission en charge de l’octroi des microcrédits. C’est sur la base des éléments de ce plan d’affaires que la commission s’appuiera pour décider de vous accorder le financement.

Sachez aussi que l’ADIE pourra vous proposer un financement mixte. Ainsi, pour un microcrédit de 10 000€, l’ADIE pourra réaliser un montage financier composé à la fois d’un prêt classique ; et d’un prêt sur l’honneur (sans intérêts).

Les aides accordées aux auto-entrepreneurs

Malgré la précarité, les chômeurs ou les personnes bénéficiant du RSA peuvent bénéficier d’aides afin de créer une auto-entreprise. Pour cela, ils pourront contacter notamment le pôle emploi, ou encore la CAF.

Finalement, aujourd’hui, les auto-entrepreneurs sont considérés comme des chefs d’entreprises à part entière. Ainsi, ils peuvent bénéficier de financements, dès lors qu’ils s’investissent dans le processus de création de leur entreprise comme tous les autres entrepreneurs. Pour de nombreux entrepreneurs, le statut d’auto-entreprise ne représente qu’une étape.