La cuisine est une pièce au centre de la vie d’une maison. Elle doit être fonctionnelle et bien équipée pour remplir le rôle qui lui revient. Parfois, vous avez besoin de changer la déco pour apporter une touche personnelle à la cuisine.

La fréquence d’usage de cette pièce est une autre raison pour le refaire partiellement ou complètement. Deux options se présentent à vous dans ces cas. Soit vous financez la nouvelle cuisine sur fonds propres, soit vous prenez un prêt. Dans les deux cas, il importe de mesurer les incidences sur votre budget.

Changer la cuisine avec ses épargnes

Devant un coup de cœur, vous décidez d’acheter la cuisine qui vous a séduit en déboursant comptant. Le paiement direct vous donne l’avantage d’économiser le cout d’un crédit et d’annuler ses risques. Toutefois, vous devez débourser jusqu’à 10000 € et en fonction du cuisiniste (industriel  ou artisanal) les prix peuvent fortement augmenter.

Entre les meubles, le plan de travail, l’électroménager, les accessoires, les matériaux et la main-d’œuvre, il y a beaucoup de dépenses à faire. En plus, pour une rénovation partielle ou totale de la cuisine, il faut prévoir :

  • les conseils d’un designer ou un architecte pour 1000 €. Les conseils sont importants pour orienter et arrêter votre choix et votre budget. Les spécialistes vous aident à bien exploiter l’espace disponible et ils vous fournissent des informations vous permettant d’obtenir des prix précis chez les fournisseurs.
  • le coût de la démolition
  • le coût des installations annexes qui accompagnent un équipement. Le prix d’une armoire par exemple doit contenir le prix des moulures, des tiroirs, des panneaux de finitions et des caches lumières.
  • le coût des imprévus ou surprises que réservent une rénovation. Il est recommandé d’y allouer un montant minimum de 10 % du budget total.

Financer une nouvelle cuisine peut s’avérer très lourd pour votre budget personnel. Il y a toujours l’option du crédit,  mais commencez par bien évaluer votre projet avant de vous lancer. Les experts recommandent de mettre une somme inférieure à 10 % de la valeur de la maison dans ces équipements pour pouvoir la récupérer à la vente.

Financer la nouvelle cuisine par un prêt 

Si vous décidez de vous appuyer sur un crédit pour financer la nouvelle cuisine, plusieurs offres se présentent à vous.

En premier, le crédit consommation qui est directement proposé par les cuisinistes sous forme de prêt travaux ou de prêt personnel travaux cuisine.

Vous pouvez demander et obtenir jusqu’à 30000 € délivrés dans 72h maximum sous réserve d’acceptation du dossier de prêt travaux. Pensez avant tout engagement à bien comparer les offres concurrentes avant de choisir. Les taux peuvent beaucoup varier d’un prêteur à l’autre. Le crédit vous donne l’avantage de :

  • disposer rapidement de l’argent nécessaire pour couvrir toutes les dépenses
  • conserver votre épargne, quand vous en avez, pour réaliser des placements bénéfiques. L’épargne vous permet aussi de bien négocier avec votre prêteur le taux du crédit et les frais annexes
  • dégager de la marge pour d’autres investissements.

En second, les facilités de paiement pour les étaler sur plusieurs mois. Il est possible de les demander sur place au magasin.

Profitez d’une TVA réduite

D’après l’article 279-0 bis I du code général des impôts, vous pouvez bénéficier d’une TVA réduite de 20 à 10 % sur la main-d’œuvre et les meubles en confiant la pose de la nouvelle cuisine à un spécialiste agréé à condition que l’habitation soit âgée de plus de deux ans.

Financer une nouvelle cuisine, c’est faire face à deux options. Utiliser l’argent personnel ou un crédit. Dans tous les cas prenez le temps de bien situer vos besoins pour dégager avec l’aide de professionnels un budget clair.