Acheter une automobile ou un bien immobilier représente une charge très lourde sur les finances. Si vous disposez d’un héritage important ou d’un épargne réalisée sur plusieurs années, la tentation est grande d’utiliser cet argent pour votre achat. Mais quand bien même ce choix semble a priori naturel, il est parfois très judicieux, dans ce contexte de taux bas, de recourir à un crédit consommation / immobilier pour financer un projet de dépese.

Pour ce faire, ce qu’il faut considérer c’est votre niveau d’endettement actuel, le coût de l’emprunt et la nature du prêt à faire en rapport avec les rendements d’éventuels placements.

Pourquoi les rendements des placements sont importants dans le choix ?

Actuellement, les taux pratiqués dans l’immobilier, dans le prêt auto et d’autres prêts à moyen-longs termes sont bon marché et varient entre 2.45% et 3.30% sur 15 à 25 ans. Même si le rendement des placements sûrs comme le livret A, a grandement diminué, il reste d’autres placements comme les livrets non réglementés ou l’assurance-vie dont les taux sont largement supérieurs aux taux d’emprunts. Ce qui veut dire que les produits d’assurance vie dont les taux avoisinent 3.5% rapportent plus que le coût d’un crédit. Il devient plus intéressant de mettre un maximum d’économie sur une assurance-vie tout en finançant par emprunt un projet.

Si vous disposez d’une épargne et que vous voulez faire des travaux dans votre logement par exemple, vous avez deux options :

Option 1, utiliser vos économies pour financer les travaux

Dans ce cas, vous économisez sur le coût du crédit que vous devez rembourser, mais votre épargne est consommée ce qui vous expose à des risques en cas d’imprévus.

Option 2, prêter et placer tout ou partie des économies

Si vous décidez de tout placer en assurance, sur une même période, vous bénéficiez de la différence de taux entre le placement et le crédit. Par ailleurs, si vous déposez un apport au prêt contracté, vous bénéficiez de réductions sur les mensualités.

Les avantages d’un prêt sur l’usage des économies

Quand vous avez épargné pendant longtemps pour acheter un véhicule, au moment venu, votre argent est là, disponible sur votre compte épargne pour usage. Mais une fois dépensé, vous n’avez plus ce matelas de sécurité utile en cas de besoin. Par contre, en conservant les économies pour prendre un prêt, on peut :

  • en fonction des apports, rembourser des mensualités inférieures
  • sécuriser son budget en cas de mauvaise passe financière (maladie, chômage, intérim…) en se servant des intérêts de l’argent placé pour diminuer les mensualités
  • avoir une excellente gestion de vos finances avec la garantie d’un taux fixe sur toute l’échéance du crédit, ce qui dégage des marges financières pour d’autres projets
  • bénéficier d’une fiscalité avantageuse et former un capital pension pour le futur, tout en remboursant le crédit.

Les pièges à éviter en prenant l’option de faire un prêt

Il faut éviter d’accumuler plusieurs crédits. Ayez à l’esprit que les prêts concernés par ces avantages entre les taux épargne et crédit, sont de montants élevés. Il convient de bien évaluer votre capacité de remboursement avant de vous lancer, car ces éléments vont déterminer le taux d’emprunt qu’on vous appliquera même si vos épargnes vous donnent une grande crédibilité chez le prêteur.

Le choix du type de prêt est important. Entre un prêt personnel et un prêt affecté. Quels points d’intérêts en plus ou en moins peuvent vous procurer d’importants gains en plus sur 10, 20 ou 30 ans.

Entre utiliser vos économies ou bien faire un prêt, vous avez le choix. Une fois consommée, l’épargne peut être compliquée à refaire. Le crédit vous permet de conserver votre épargne tout en ayant la possibilité de le rentabiliser.