Le prêt de consommation mal aimé en France

Le crédit de consommation en France a parfois une connotation négative en ce qui concerne l’achat de biens ou de services de consommation de « loisirs », ces biens non indispensables dont le ménage pourrait se passer.

Le crédit de consommation est rappelons-le dangereux pour les ménages ne se trouvant pas dans une bonne situation financière et ne pouvant faire face à des loyers de remboursement ajoutés à leurs charges. Ce type de crédit est cependant envisageable pour les ménages en capacité de s’endetter dans la mesure où des précautions doivent être prises pour ne pas compromettre leur stabilité financière. Ils doivent pouvoir faire face à des situations non prévues et pouvoir continuer à rembourser les mensualités.

Une solution de paiement complémentaire

Ce type de crédit peut être utilisé pour l’achat de biens ou de services afin de permettre au consommateur de ne pas dépenser l’ensemble de son épargne. Il pourra ainsi financer une partie par ses propres fonds puis faire appel à un organisme de prêt pour la partie restante. Ainsi, il pourra garder une partie de son épargne pour faire face à d’autres dépenses (attendues ou non). Le consommateur doit trouver un équilibre financier lui permettant de faire appel au crédit de consommation tout en gardant un taux d’endettement correct (moins de 33 %).

En gardant cela en tête, le crédit de consommation pourrait se développer comme dans d’autres pays tel que les Etats Unis. Une grande majorité des achats se font à crédit dans ce pays. Les consommateurs disposent de cartes de crédit avec des plafonds limites leur permettant d’acheter et de payer réellement plus tard selon un échéancier prévu. Des limites doivent bien évidemment être mise en place afin de limiter les dérives et le surendettement de certains ménages. Ces derniers doivent être accompagnés et responsabilisés dans leurs achats.

Le développement du crédit de consommation

Ainsi, les Français pourraient par exemple financer un voyage, ou encore l’achat d’un vélo ou d’une console vidéo. Il est encore très fréquent que tous ces achats se fassent en comptant. Rares sont les professionnels proposant des facilités de paiement pour ce types d’acquisitions. Depuis ces dernières années, le paiement en plusieurs fois sans frais se développe. Les pionniers se trouvent bien évidemment sur Internet mais depuis ces dernières années, certaines enseignes le proposent directement en magasin. Bien souvent, il s’agit de partenariat avec des organismes spécialisés dans ce type de services. Des personnes habilitées vérifient les conditions d’accès, notamment en ce qui concerne  la solvabilité du consommateur.

Dans le même temps, ce type de financement est proposé à l’occasion d’évènements spécifiques, de périodes bien déterminées. Ainsi, il n’est pas rare de voir des publicités en ce sens au moment des fêtes de fin d’année ou même des périodes de soldes. Les organismes de crédit savent qu’il s’agit de moments propices aux achats importants et que certains ménages préfèreraient avoir la possibilité de ne pas payer l’ensemble de leurs achats en comptant.