Est-il possible d’emprunter de l’argent lorsque l’on est interdit bancaire ? C’est une question qui se pose souvent. A priori, rien ne s’y oppose et le fichage à la Banque de France n’est dressé qu’à titre informatif, afin de prévenir les prêteurs et leur éviter des impayés. Ils restent libres d’octroyer un crédit ou non, même si une personne est fichée. Toutefois, accéder au crédit dans une telle situation n’est pas une tâche facile et encore faut-il savoir comment s’y prendre.

Qu’est-ce que l’interdiction bancaire ?

Il existe deux types d’interdiction bancaire à la Banque de France, si l’on exclut les dossiers de surendettement. Le fichier FICP englobe toutes les personnes ayant connu des manques ou des retards dans le remboursement des échéances de leurs crédits.  Parallèlement, nous avons le fichier FCC qui liste les personnes ayant abusé des facilités accordées par leur carte bancaire ou ayant fait un chèque en blanc. Il n’existe pas beaucoup de solutions pour être défiché. Dans un tel cas, le remboursement des dettes ayant créé l’interdiction bancaire est la première étape à suivre. Une fois cela fait, il ne reste plus qu’à attendre la fin du fichage FCC. Celui-ci implique cinq ans d’interdiction si aucune mesure n’est prise pour y remédier.

Solutions pour obtenir un crédit quand on est interdit bancaire

Bien que les banques et les établissements de crédit soient libres d’accorder des prêts aux personnes fichées, il demeure difficile d’obtenir un crédit lorsque l’on est dans un tel cas. Cependant, ce n’est pas chose impossible. Pour commencer, il existe des organismes qui se spécialisent dans ce type de crédit. Toutefois, les taux proposés par ce type d’agences sont souvent élevés et il est essentiel de bien se renseigner avant toute souscription.

Vous pouvez aussi tenter de faire une demande de crédit auprès d’un organisme prêteur classique, même si cela représentera une tâche plus ardue. A ce moment-là, la somme que vous souhaitez emprunter ainsi que votre situation professionnelle entreront en compte et seront décisifs pour le prêteur.

Il est aussi possible de proposer un bien immobilier en tant que garantie pour accéder plus facilement au prêt. Dans le cas d’un non-remboursement, le bien sera mis en vente afin que la somme due puisse être récupérée.

De même, vous pouvez avoir recours aux services d’un courtier. Etant donné que c’est un professionnel dans le domaine des crédits bancaires, il aura la possibilité d’optimiser vos chances d’accéder au crédit en vous proposant les solutions les plus adaptées. Cela peut être un intermédiaire très utile dans le cas d’un interdit bancaire.

Enfin, si jamais vous vous êtes retrouvé en situation d’interdit bancaire à cause de trop nombreux crédits à la consommation (prêt personnel, affecté, crédit renouvelable…)  et/ou d’un crédit immobilier, vous pouvez aussi envisager un rachat de crédit en vous tournant vers des organismes de prêt qui proposent ce type de solution. Un rachat de  crédit vous permettra de regrouper tous vos prêts en vous faisant payer une seule mensualité. Vous pourrez aussi demander une certaine réserve d’argent, qui s’ajoutera à votre crédit.