• Table des matières

    3 paragraphe

  • Temps de lecture

    8 minutes

  • La page est mise à jour

    16/08-2022

Comment obtenir un prêt lorsqu’on est au RSA ?

En soutien aux allocataires du RSA, qui souhaitent obtenir un prêt pour concrétiser leurs démarches, plusieurs dispositifs d'aides sont établis. Selon la nature de votre projet ainsi que votre situation personnelle, vous pouvez bénéficier de solutions de crédit différentes, adaptées à votre budget et à vos besoins. 

À quoi correspond le dispositif du RSA ?

Mis à disposition depuis 2007, le Revenu de Solidarité Active (RSA) se présente sous la forme d’une prestation sociale, qui est prise en charge par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Dans le cadre où vous rencontrez des difficultés sur le plan financier, ce dispositif vous permet de percevoir des revenus, peu importe votre capacité professionnelle. 

En parallèle, l’usage de cet apport financier se doit d’être centré autour de votre recherche active d’emploi. Son objectif principal est de renforcer vos fonds personnels dans un cadre professionnel. Pour pouvoir prétendre au RSA, vous devez répondre aux critères d’une personne sans emploi ou en situation de précarité sociale. 

En tant que bénéficiaire d’un tel dispositif d’aide, l’attribution d’un prêt personnel peut s’avérer être assez compliquée, par manque de financements personnels. 

Le montant du RSA varie en fonction de la composition de votre foyer, à savoir :

  • Vous êtes une personne seule : 565,34 €
  • Vous êtes une personne seule, avec un enfant :  848,01 € 
  • Vous êtes une personne seule, avec 2 enfants : 1017,61 € 
  • Vous êtes en couple sans enfant : 848,01 € 
  • Vous êtes en couple, avec un enfant : 1017,61 € 
  • Vous êtes en couple, avec 2 enfants : 1187,21€

Généralement, ce montant peut être majoré de 225,95 € par enfant en plus, pour toutes les personnes qui sont seules. Dans le cadre d’un couple, ce montant est fixé à 226,14 €. 

Quelles sont les solutions de crédit pour les bénéficiaires du RSA ?

En tant qu’allocataire du RSA, les banques françaises ne sont pas en mesure de fournir des prêts personnels ou autres crédits financiers. C’est pourquoi, plusieurs aides alternatives sont mises en place, dont le but principal est de contribuer au financement de votre projet.  

Les aides financières de la CAF

L’organisme de la CAF est également un acteur dans l’attribution de crédits, tels que le prêt d’honneur. Il se présente sous la forme d’un crédit à taux zéro, qui participe aux financements favorisant votre insertion professionnelle et vous permettra de faire face à l'ensemble de vos difficultés. 

Son montant maximal s’élève à 3.500 €.

Le dispositif du microcrédit personnel

Cette solution financière est établie dans le cadre d’investissements de biens immobiliers ou de services. Une recherche active d’emploi n’est alors pas indispensable. Son montant est compris entre 300 et 5.000 €, avec un taux d’intérêt qui diffère entre 1,5 et 4 %. 

Son remboursement peut alors être effectué sur une durée de 6 mois à 4 ans. Pour y prétendre, vous pouvez adresser votre demande d’aide directement auprès d’un réseau d’accompagnement social, tel que la Croix-Rouge. Il vous permettra de mener à bout vos projets et vos investissements, avec un prêt personnel, moins cher avec moins de risques d’endettement. 

La solution du prêt personnel

Pour finir, vous pouvez également effectuer un prêt personnel, entre particuliers, dès lors que votre projet n’a pas d’objectifs sociaux. Ce dispositif vise à recouvrir le financement de vos projets, avec l’aide d’un prêt spécifique accordé par un investisseur ou un professionnel. 

Dans le cadre où vous ne pouvez pas percevoir les solutions mentionnées précédemment, ce prêt personnel attribué par des particuliers peut correspondre à une solution idéale pour le financement de votre projet. Pour pouvoir y prétendre, vous devez être en mesure de fournir les justificatifs nécessaires de votre capacité de remboursement. En fonction de votre demande et de vos besoins, vous pouvez percevoir des montants adéquats, sans pour autant que vous ayez à vous retrouver dans une situation de surendettement. 

En parallèle, vous pouvez également vous adresser auprès de plateformes de crédits entre particuliers en ligne, qui pourront vous accorder des emprunts financiers. Disposant d’agrément bancaire de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), elles sauront vous soutenir tout au long de vos procédures et de vous apporter les fonds manquants à votre projet. 

De telles alternatives consistent à vous accorder les crédits nécessaires pour l’aboutissement du plan que vous avez établi. 

L’assurance emprunteur et le micro-financement

En tant qu’allocataire du RSA, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à une assurance emprunteur pour bénéficier d’un prêt ou d’un micro-crédit. 

Pour ce qui est d’un crédit à la consommation, l’assurance emprunteur consiste à vous octroyer une durée de remboursement spécifique. 

Pour ce qui est du micro-crédit, ce dispositif prend une différente forme. En effet, le Fond de Cohésion prend la relève, avec une garantie de 50 % des remboursements du crédit personnel. 

Si vous souhaitez en bénéficier, il est indispensable que vous soyez accompagné, par un réseau social ou associatif. Dès que vous avez effectué votre demande de prêt et qu’il vous a été attribué, cette assistance est mise en place. Elle pourra être conclue dès que votre remboursement aura été complété.