La part du budget « consommation » des ménages consacré à l’alimentation ne cesse de diminuer depuis les années 1960 passant de 35% à 20%. Cependant, le budget utilisé à ces dépenses peut tout de même peser sur le porte monnaie des ménages. Certains ménages sont parfois dans l’obligation de faire attention à leurs dépenses sur ce poste de consommation.

Il est possible de réduire ces dépenses en ayant quelques bons réflexes.

Faire une liste de courses

Dans un premier temps, il est conseillé à la personne se rendant au supermarché de faire une liste répertoriant l’ensemble des aliments (ou autres biens de consommation liés à ce poste) dont elle va avoir besoin. Cette liste lui permettra bien évidemment de ne pas oublier un élément essentiel mais également d’anticiper les dépenses. En procédant de la sorte, elle pourra estimer le coût de son passage au supermarché et éviter les dépenses imprévues. Cela lui permettra également de ne pas succomber à d’autres produits dont elle n’avait pas envisagé l’achat. Si la personne effectue ses achats sur Internet à l’aide des « drives » mis à dispositions par certaines enseignes, elle pourra au fur et à mesure de ses sélections connaitre le montant total de ses achats et moduler au besoin sa liste.

Bien choisir son supermarché

Une fois cette liste effectuée, il est nécessaire de bien choisir son supermarché. Certains commerces de proximité pratiquent parfois des prix allant jusqu’à deux fois ceux pratiqués dans d’autres enseignes. Ou alors, ne proposent pas réellement de choix pour un même produit. Sans se rendre dans un supermarché discount, il est possible de faire quelques économies en s’orientant vers un supermarché plus grand et proposant des produits qui ne sont pas nécessairement de marques. Les marques distributrices de ces supermarchés sont souvent de mêmes qualités que les produits similaires de grandes marques.

Prêter attention aux promotions

Les promotions sont également à privilégier pour les ménages cherchant à réduire leurs dépenses. Ces promotions peuvent être sur les produits standards mais également sur des lots. Pour ces derniers, il est préférable de choisir ce mode d’achat pour les produits non périssables afin de ne pas gaspiller. Les offres sont parfois très intéressantes.

Il est néanmoins nécessaire de comparer les prix au kilo des différents produits. Il arrive parfois que les promotions ne soient qu’un stratagème commercial. Le prix au kilo de ces produits à prix réduits est parfois plus élevé que celui des produits ne bénéficiant pas de la promotion. Il sera donc préférable de privilégier les produits ayant le prix au kilo le moins élevé.

Se méfier des packagings tentant

De même, le packaging du produit a un coût. Pour des produits identiques, les prix peuvent varier en fonction de l’emballage et de la présentation. Par exemple, un même paquet de gâteaux pourra  avoir un prix différent selon son emballage : « sachet fraicheur », « étui individuel », etc. Il est important de se demander si ce packaging a une importance fondamentale pour l’acheteur. Plus il y a d’emballage, plus le coût de production est élevé pour le producteur et donc cela se répercute sur le prix. De plus, cela conduit à une augmentation des ordures ménagères.

Enfin, sur une note plus légère, il est fortement conseillé de ne pas faire ses courses lorsque l’on a faim.

 

En savoir plus sur notre comparateur de crédit consommation