L’organisme financier qui mettra en place votre crédit à la consommation vous incitera bien souvent à souscrire à son assurance. Cependant, légalement, vous n’êtes pas obligé de souscrire à une assurance pour votre crédit consommation.

D’ailleurs, si vous souhaitez obtenir une assurance pour votre prêt à la consommation, sachez que vous pouvez tout à fait la souscrire auprès d’un autre établissement.

Quels sont les risques à assurer ?

En règle générale pour les crédits, il existe deux types d’assurances, celles qui vous couvrent contre les risques de décès, d’invalidité, et de maladie. Et celles qui vous  assurent contre tous ces risques, et le risque de chômage.

Avec l’assurance décès ; si vous veniez à mourir avant d’avoir achevé le remboursement de votre prêt, la compagnie d’assurance se substituerait à vous pour le remboursement du capital restant dû. De sorte que la dette contractée à travers ce crédit n’entrerait pas dans votre patrimoine successoral.

Avec l’assurance invalidité, si vous étiez atteint d’une invalidité, votre assureur rembourserait l’institution financière qui vous a accordé le crédit. Cependant, bien souvent l’invalidité doit être totale et définitive.

Quant à l’assurance maladie, lorsque votre arrêt de travail est reconnu par l’assurance maladie, l’assureur se substitue à vous pour le remboursement de votre crédit.

Enfin, vous pouvez aussi souscrire à l’assurance perte d’emploi, mais uniquement si votre contrat de travail est à durée indéterminée. Faites attention, vous ne serez pas indemnisé en cas de licenciement pour faute, démission… En plus, sachez que votre assureur appliquera surement un délai de carence.

Faut-il assurer son crédit à la consommation ?

Le montant de vos primes d’assurance représentera une fraction du capital emprunté. Etant donné que le montant d’un crédit à la consommation varie de 200€ à 75 000€, le montant de votre prêt et sa durée sont des éléments à prendre en compte, tout comme la prise de risque que vous jugez acceptable.

Aussi, lorsque vous empruntez une somme faible sur une durée assez courte, vous n’avez pas vraiment intérêt à souscrire à une assurance. Mais, lorsque la somme empruntée est assez importante, et que votre crédit s’étale sur plusieurs années, l’assurance prend tout son sens.

Comment choisir son assureur ?

Dorénavant, les professionnels de l’assurance ont pour obligation d’indiquer clairement leurs tarifs, afin que le consommateur puisse comparer les différentes propositions qu’il recevra. Sachez que vous avez tout intérêt à faire jouer la concurrence, vous pourrez ainsi faire de belles économies, car les tarifs peuvent facilement aller du simple ou double.

Finalement, sachez que vous pouvez changer d’avis tout au long de la vie de votre crédit, car désormais, la loi autorise les consommateurs à changer d’assurance tous les ans. Il vous suffira seulement de suivre la procédure. Sachez que bien que l’assurance ne soit pas obligatoire, certains organismes financiers refuseront de vous accorder votre crédit si vous ne souscrivez pas à une assurance.