Lorsque l’on souhaite faire un prêt, difficile de s’y retrouver et d’opter pour le plus avantageux. Prêt personnel, crédit affecté, lequel est le plus rentable en fonction de sa situation personnelle ?

Le prêt personnel

En France, le prêt personnel fait partie des crédits à la consommation. Prêté par une banque, le prêt personnel donne la permission au souscripteur de l’utiliser comme bon lui semble et n’est donc pas affilié à une dépense précise. Le dernier rapport de l’association française des sociétés financières (ASF) montre que les établissements financiers ont accordé sur l’année 2016 des prêts personnels pour un montant de plus de 11 milliards d’euros.

Comme pour tout crédit consommation, un contrat de crédit doit être établi entre l’établissement financier et l’emprunteur. Ce contrat doit respecter certaines obligations communes à l’ensemble des crédits à la consommation. Parmi ces dernières, l’affichage d’un encadré qui reprend les caractéristiques essentielles du prêt, ou encore le taux effectif global (TAEG). Le coût du crédit, la durée de remboursement et le montant des mensualités seront évidemment également inscrits sur le contrat.

Le montant du prêt personnel ne peut excéder 75 000 euros et doit être remboursé entre 3 mois et 7 ans. En règle générale, le taux ainsi que les mensualités sont fixes.

Le crédit affecté

Contrairement au prêt personnel, le crédit affecté nécessite que l’emprunteur ait bien mûri son projet avant d’y souscrire. En effet, contrairement au prêt personnel, le crédit affecté doit être utilisé pour le financement d’un bien ou d’une prestation de service déterminé puisque cela sera mentionné dans le contrat. Ainsi, le contrat et la vente sont indissociables. Si l’emprunteur n’a pas de projet précis et s’il souhaite bénéficier d’un prêt pour financer plusieurs biens, le prêt personnel lui sera sûrement préférable.

Toujours, l’établissement financier prêteur vérifiera la solvabilité de l’emprunteur avant de signer le contrat. Comme pour le prêt personnel, le montant du prêt ne pourra excéder 75 000 euros et sera remboursé en 3 mois minimum. Ce n’est qu’à partir de la livraison du bien ou de la fourniture de prestation que les remboursements commencent.

Lequel choisir ?

Dans le cas d’un achat de voiture, par exemple, difficile de savoir quel prêt est le plus intéressant. Dans ce cas précis, le crédit affecté sera plus rassurant. Effectivement, ce dernier ne devra être remboursé que si la voiture est bel et bien livrée à l’emprunteur. Sinon, le crédit s’annule. Or, dans le cas d’un prêt personnel, que la voiture soit livrée ou non à l’emprunteur, ce dernier se devra de rembourser son prêt.

En règle générale, les prêts personnels étant alloués pour des achats non définis, les taux d’intérêt sont plus élevés. Dans la mesure où la banque ignore comment l’argent sera utilisé, il n’est pas étonnant qu’elle pratique des taux plus élevés, qui compensent le risque encouru.

Dans tous les cas, quel que soit le type de prêt choisi, il est essentiel de bien comparer les taux d’intérêt et les offres en général. Faire le tour des banques est certes chronophage, mais permet de choisir le meilleur crédit financièrement parlant et surtout le plus adapté à ses besoins.