Le nantissement est une opération qui consiste à mettre en garantie un produit financier tel qu’une assurance vie, un PEA, ou encore un compte titres OPCVM pour obtenir un emprunt. En effet, lors de la souscription d’un prêt, surtout s’il s’agit d’un prêt immobilier, l’institution financière demandera souvent une garantie ou une caution. La garantie permet à l’institution financière de disposer d’un actif sur lequel elle pourra s’appuyer au cas où vous ne serez pas en mesure de faire face à vos échéances de remboursement. Lorsque vous disposez d’une assurance vie, vous pouvez vous en servir pour garantir votre prêt. Ainsi, vous procéderez au nantissement de votre assurance vie.

Nantissement de l’assurance vie

Le nantissement de votre assurance vie doit obligatoirement se faire par un écrit, qui comportera l’ensemble des clauses. La mise en place du nantissement de votre assurance vie impliquera à la fois l’institution qui mettra en place votre prêt, ainsi que votre assureur. De ce fait, le nantissement de l’assurance vie peut se matérialiser soit par un avenant à votre contrat d’assurance vie, soit, par un acte sous seing privé.

Avantages

Nantir votre assurance vie, vous permettra d’éviter de prendre une hypothèque pour obtenir un financement, tout en conservant la propriété de votre assurance vie.

En faisant cette opération vous réaliserez des économies, en effet, vous n’aurez pas besoin de souscrire à l’assurance emprunteur. D’autant qu’avec l’âge, l’assurance emprunteur devient de plus en plus coûteuse.

De même, lorsque vous avez des problèmes de santé, le nantissement est vraiment avantageux, car vous continuez à bénéficier de la capitalisation de votre assurance vie, sans avoir à payer de grosses primes d’assurance.

Le coût du nantissement de votre assurance vie est assez faible, ainsi, dans certaines institutions financière, le nantissement de votre assurance vie ne vous sera pas facturé.

Inconvénients

En nantissant votre assurance vie, bien que vous conserviez la propriété de l’assurance vie, vous ne pouvez plus la gérer à votre guise. Car, désormais, le banquier aura son mot à dire sur la gestion de votre assurance vie. Aussi, il acceptera difficilement que vous réalisiez des investissements plus risqués.

En nantissant votre assurance vie, les dividendes générés ne feront qu’accroître l’assiette du nantissement, aussi, vous ne pourrez pas les toucher.

En cas d’impayés, vous êtes soumis à votre créancier qui pourra décider de liquider votre assurance vie.

Finalement, le nantissement de votre assurance vie n’est pas un acte anodin. Bien qu’en cas de défaillance de votre part, la banque ne puisse récupérer que ce que vous lui devez, sans aller au-delà, le nantissement facilite le recouvrement pour la banque, et vous laisse moins d’alternatives. De même, si vous décédez, votre assurance vie sera amputée de votre du montant restant dû.

Sachez que vous pouvez décider de ne nantir qu’une partie de votre assurance vie. Dans le contrat de nantissement, vous pourrez prévoir une clause qui permettra de réduire les fonds nantis, au fur et à mesure de vos remboursements.

Enfin, avec le remboursement de l’emprunt que vous avez contracté, le nantissement ne prend pas fin immédiatement. L’organisme qui vous aura prêté les fonds devra faire une main levée. Prenez le temps de vérifier que la main levée a été effectuée.