Fiscalité des locations meublées

Offres mises à jour le 29/05-2022

La liste propose un large éventail de prêts que nous recommandons actuellement. Nous coopérons avec les fournisseurs de prêts ci-dessus et recevons une commission lorsqu’un prêt vous est accordé. Aucun frais ne vous sera appliqué; vous payez uniquement les dépenses que vous convenez avec les banques.

  • Søren
    Écrit par

    Søren Snejstrup Bay

  • Table des matières

    4 paragraphe

  • Temps de lecture

    6 minutes

  • La page est mise à jour

    29/05-2022

Fiscalité des locations meublées

Souvent trop peu connue, la location en meublé peut avoir de nombreux avantages fiscaux. Il s’agit d’une activité commerciale pour celui qui loue des locaux meublés à usage d’habitation. Ce dernier peut exercer de manière professionnelle ou non.

Loueur en meublé professionnel (LMP)

Pour obtenir le statut de loueur meublé professionnel, il est primordial de remplir ces conditions :

  • La recette des loyers perçus par cette activité doit être supérieure à 23 000 euros.
  • La recette des loyers perçus dépasse le total net des revenus professionnels du foyer fiscal.

Ces conditions s’appliquent à l’intégralité du foyer fiscal et doivent aussi s’appliquer à l’intégralité des locations meublées. 

Grâce à ce statut, les déficits créés sont imputables sur le revenu global. Les plus-values réalisées lors de la cession du bien sont considérées comme professionnelles et donc bénéficient d’une fiscalité avantageuse.

Si le loueur en meublé ne remplit pas les conditions préalables, il est considéré comme un loueur meublé non-professionnel (LMNP).

Les déficits créés ne sont ainsi imputables qu’au revenu issu de la location meublée en lui-même.

Les avantages de la location meublée

Louer en meublé vous permet d’obtenir un statut fiscal très avantageux. Deux options s’offrent à vous :

  • Le régime micro-BIC vient avec un abattement fiscal de 50 % sur vos recettes locatives, cet abattement peut même aller jusqu’à 71 % dans certains cas.
  • Le régime réel, pour lequel votre imposition est effectuée sur le résultat de vos activités.

Si vous choisissez le régime réel, il vous est possible de déduire de nombreuses charges chaque année. Travaux, charges de copropriété, emprunt immobilier ou même taxe foncière peuvent être déduits et vous permettent alors d’amortir votre bien immobilier rapidement. Cet amortissement n’est pas possible en location simple, et n’impacte de plus absolument pas votre plus-value éventuelle.

Cette méthode vous permet de générer un déficit fiscal sur plusieurs années et donc de ne pas être imposé. 

Bien qu’avantageuse, cette méthode nécessite un suivi précis de votre comptabilité.

En plus d’avoir une fiscalité avantageuse, la location en meublé vous permet de percevoir des loyers moyens plus élevés que pour une location vide.

Les baux de location peuvent aussi être plus souples car ils sont plus courts en principe et vous permettent une grande flexibilité de gestion de vos biens. 

Quelques inconvénients

La location meublée vient avec son lot d’obligations et vous demandera un entretien plus poussé. En plus du logement, il vous est en effet demandé d’entretenir le mobilier et la gestion des équipements fournis. Toute panne, usure ou dégât sera à votre charge.

Malgré ces quelques inconvénients, la location meublée reste une solution peu connue et fiscalement très avantageuse si vous souhaitez vous composer un patrimoine immobilier.

Ce type de location est particulièrement plébiscité dans les grandes villes où des étudiants et des jeunes actifs souhaitent s’installer de manière efficace.

Veillez à bien vous renseigner sur les critères spécifiques à la location meublée avant de vous lancer dans l’aventure.