Alors que vous détenez un crédit consommation dont le taux vous semble particulièrement élevé, vous recevez sans cesse des offres de crédit, à des taux particulièrement bas, il est totalement légitime d’envisager de faire racheter votre crédit à la consommation.

Quel crédit détenez-vous ?

Avant toute chose, prenez votre contrat de crédit, ainsi que le dernier relevé de votre crédit à la consommation. Avec ces documents, vous trouverez d’une part, le type de crédit à la consommation auquel vous avez souscrit. D’autre part, vous saurez précisément quelles sont les caractéristiques du capital restant dû. Vous prêterez aussi la plus grande attention au taux d’intérêt.

Faire racheter son crédit, revient à le rembourser en avance à l’institution qui vous l’aura accordé. Aussi, votre prêteur pourra éventuellement vous demander de payer une indemnité de remboursement anticipée. Cette clause doit figurer dans votre contrat de crédit à la consommation. Ainsi, sur votre contrat de crédit, vous rechercherez les indemnités de remboursement anticipés applicables.

Indemnité de remboursement anticipé

Le législateur français a plafonné l’indemnité de remboursement anticipée exigible par le prêteur. D’ailleurs lorsque le capital de votre crédit à la consommation est inférieur ou égal à 10 000 €, vous n’aurez aucune indemnité de remboursement anticipé à effectuer. Ainsi, vous pourrez le rembourser partiellement ou totalement. Dans ce cas de figure, n’ayez aucune hésitation.

Mais, lorsque vous envisagez de rembourser un montant supérieur  à 10 000€, vous pourrez avoir à régler des indemnités.  Si la durée restante de votre crédit est d’une année, alors le montant de vos indemnités ne pourra excéder 1% du capital emprunté, cependant, si la durée restante est inférieure à une année, alors, le montant maximum sera de 0.5% du capital. Quelque soit le cas de figure, le montant de l’indemnité devra être inférieur aux intérêts que vous aurez du payer.

Comment se décider ?

Commencez par contacter les organismes de crédit. En effet, bien souvent les propositions alléchantes que vous trouverez sur les réclames sont soumises à certaines conditions. Alors, n’hésitez pas à demander une offre de crédit en bonne et due forme. Ainsi, vous disposerez d’un élément objectif de comparaison. Car, sur votre offre de crédit, l’institution financière précisera le coût du crédit. Vous pourrez ainsi le comparer à votre échéancier de crédit. Si vous devez payer une indemnité de remboursement anticipée, prenez-la aussi en compte.

De cette manière, vous saurez si dans votre cas de figure, le rachat de crédit est une solution avantageuse.

En règle générale, vous pourriez avoir intérêt à effectuer cette opération lorsque le différentiel de taux est particulièrement élevé. Surtout si votre crédit à la consommation est un crédit revolving, et que son montant est particulièrement élevé.

Le rachat de crédit peut être une solution, lorsque vous avez souscrit plusieurs crédits auprès de différentes institutions financières. Dans ce cas de figure, cette opération représente un moyen de centraliser votre dette auprès d’une seule et même institution. Cependant, si vous êtes en situation  de surendettement, mieux vaut déposer un dossier de surendettement. D’ailleurs, les institutions financières ont une interdiction totale de prêter aux personnes en surendettement.