Lorsque vous êtes au chômage, il sera bien entendu plus difficile pour vous d’obtenir un emprunt. Cependant, sachez que la législation française n’interdit pas aux établissements bancaires de délivrer des crédits aux chômeurs. Mais, comme pour tous ses clients, avant de vous accorder le crédit, la banque procédera à quelques vérifications, afin de s’assurer que vous n’êtes pas fiché à la banque de France.

Afin de décider de vous accorder éventuellement le prêt que vous demandez, la banque prendra en compte de nombreux facteurs. Il s’agit notamment de votre situation personnelle, patrimoniale, de la perception d’indemnités chômage…

En effet, si votre contrat de travail précédent était un contrat à durée déterminée, ou un contrat d’intérim, le banquier prêtera une attention particulière à la durée de vos périodes de chômage. Ainsi, si ces périodes étaient réduites, il pourrait vous accorder plus facilement un crédit.

Chômeur indemnisé

En tant que chômeur indemnisé, vous disposez d’un revenu, quand bien même ce revenu serait inférieur à votre revenu précédent. De ce fait, le banquier regardera attentivement vos charges, ainsi que le niveau de votre indemnisation, et à la durée du prêt que vous demandez. Avec une durée du crédit inférieure à la durée d’indemnisation, vous accroitrez vos probabilités de l’obtenir. Et si en plus, vous pouvez faire face à vos charges tout en maintenant un niveau d’endettement inférieur à 33%, la banque sera bien plus encline à vous accorder ce crédit. Surtout si ce crédit est réalisé dans une perspective d’accroître votre employabilité.

La Caution

Malgré votre situation précaire, si un de vos proches pouvait se porter caution pour votre prêt, la banque serait en mesure de vous accorder le financement que vous demandez. Cependant, si vous étiez dans l’incapacité de faire face à vos échéances de crédit, alors, la caution devrait se substituer à vous pour rembourser la banque.

Garantie

Lorsque vous possédez un bien d’une valeur supérieure au crédit que vous demandez, vous avez la possibilité de le mettre en garantie pour obtenir un crédit. La banque procédera à son expertise, avant de vous accorder le bien. Pour les crédits affectés, le bien financé servira de garantie à l’établissement bancaire.

Crédit revolving

Si vous disposiez d’une carte de crédit vous donnant accès à un crédit permanent, vous pourriez vous en servir. En effet, pour un crédit revolving, les vérifications de solvabilités ne sont obligatoires que tous les trois ans. Ainsi, si ce crédit vous avait été accordé depuis moins de trois ans, vous serez en mesure d’en bénéficier. Cependant, le coût de ce crédit est très élevé.

Finalement, malgré la précarité de votre situation, d’autres solutions s’offrent à vous. En effet, vous pouvez contacter des organismes sociaux afin d’obtenir un microcrédit social. Ou encore, un prêt sur l’honneur.

Si votre besoin de financement est lié à la création d’une entreprise, vous pourrez bénéficier des dispositifs existants. Pour cela, vous devrez vous mettre en relation avec pôle emploi, l’ADIE.