Découvert bancaire

Le découvert bancaire est une facilité de caisse. La plupart du temps lors de l’ouverture d’un compte courant, un découvert autorisé vous sera accordé. Le montant de cette autorisation dépendra de vos revenus. En général, sa durée est autour de 30 jours, de sorte qu’avec la perception du revenu mensuel, votre compte puisse repasser créditeur.

Le découvert autorisé ne vous exempte pas de frais bancaires. En effet, l’institution financière vous facturera au moins des intérêts débiteurs. Cependant, dans certaines banques, les intérêts débiteurs sont moins élevés pour les découverts autorisés. De plus, vous ne paierez pas de commission d’intervention pour les opérations réalisées dans le cadre de votre découvert autorisé.

Sachez aussi, que la banque n’est pas obligée  d’approuver chacune de vos opérations réalisées en dehors de votre autorisation de découvert. Ainsi, vous vous exposez à un éventuel rejet de votre opération.

L’avantage du découvert est autorisé, et sa disponibilité immédiate, nul besoin de remplir une demande de crédit, et d’attendre qu’elle soit acceptée. Mais, la banque peut à tout moment, unilatéralement réduire le montant du découvert autorisé, ou même éventuellement le suspendre totalement.

Crédit à la consommation

On parle de crédit consommation, lorsque la somme empruntée est supérieure à 200 €, et que la durée de l’emprunt dépasse 3 mois. Ainsi, lorsque vous êtes à découvert durant plus de 3 mois, sans qu’à aucun moment, votre compte ne repasse créditeur, votre banquier est en droit d’exiger le remboursement immédiat des sommes prêtées. Afin de régulariser votre situation, il peut aussi vous proposer un crédit à la consommation.

Comment choisir ?

Lorsque vous avez un besoin de financement urgent, que vous serez en mesure de rembourser le mois suivant, le découvert est une solution à prendre en considération.

Cependant, si le montant nécessaire est supérieur à votre autorisation de découvert, n’hésitez pas à contacter votre banquier, afin qu’il autorise l’opération. Non seulement, vous serez certain que votre opération sera approuvée, mais en plus, vous éviterez ainsi de payer des frais inutiles.

Si par contre, votre besoin est important, et que vous savez que vous mettrez plusieurs mois avant de rembourser les fonds. Mieux vaut contacter votre banquier afin d’obtenir un crédit à la consommation. Cette démarche vous permettra de réduire considérablement les frais bancaires. En effet, les intérêts dus en cas de découvert sont plus élevés que les intérêts liés aux crédits à la consommation. En plus, si vous savez pertinemment que vous ne serez pas en mesure de rembourser sur une période courte, vous prenez le risque de vous mettre en difficulté avec votre banquier.

Lorsque vous avez fait le choix du découvert, et que vous faites face à des difficultés, n’hésitez pas à contacter votre banquier, afin de souscrire à un crédit à la consommation.

Cependant, vous serez particulièrement attentif aux conditions de ce crédit. En effet, certaines banques vous proposent directement des solutions vous permettant de transformer un découvert en crédit à la consommation. Cependant, les taux d’intérêt pratiqués sont proches du taux d’usure. Aussi, dans ce cas, il vaut mieux éviter cette solution et souscrire directement un crédit à la consommation.

Finalement, le crédit à la consommation revient moins cher que le découvert qu’il soit autorisé ou non. En effet, les taux d’intérêt facturés dans le cadre des découverts sont particulièrement élevés. Cependant, lorsque votre besoin de trésorerie est urgent et de courte durée, le découvert peut être intéressant. Car, les intérêts étant calculés au prorata temporis, le niveau élevé du taux d’intérêt est compensé par la faible durée du découvert.