Aujourd’hui en France, plus de 2.5 millions de foyers vivent et dépendent du RSA. Rappelons que le RSA (Revenu de Solidarité Active) est un droit de revenu minimum ou de complément de revenu pour les non-travailleurs de plus de 25 ans (et de 18 à 24 selon certaines conditions). Il consiste en un accompagnement social et professionnel visant à faciliter l’accès à l’emploi et le développement de compétences pour ces bénéficiaires. Le RSA est également conditionné par le devoir de recherche active d’emploi ou le montage d’un dossier sérieux d’auto-entreprenariat.

Etant donné le nombre de foyers bénéficiaires du RSA en France, il est évident que toutes sortes de questions relatives aux crédits RSA pullulent sur la toile et auprès des conseillers. En effet, le nombre de refus de dossiers de demande de crédit RSA est tellement important qu’il en est légitime pour les demandeurs de se poser la question de sa faisabilité. Est-ce possible d’obtenir un crédit lorsque l’on est au RSA ? Comment faut-il faire ? Qui dois-je solliciter ?

Dans la quête au crédit RSA, la patience sera votre plus grand allié

Oui, c’est possible d’obtenir un crédit RSA. Cependant voilà, ce n’est pas une mince affaire. Premièrement, il faut savoir s’armer de patience parce que les refus de dossiers seront nombreux avant que vous puissiez trouver le crédit qui vous sera accepté. Bien que le RSA soit considéré comme un revenu stable pour les bénéficiaires, ce n’est pas le cas pour une banque. Beaucoup d’établissements vont juger trop risqué d’accorder un crédit à quelqu’un au RSA, au RMI, etc. Soyez donc prêt à contacter plusieurs établissements avant de pouvoir avancer dans vos démarches.

Nous ne pourrons que vous conseiller de rechercher un crédit que vous serez en mesure de rembourser rapidement et aux meilleures conditions possibles (mensualités convenables et TAEG au plus bas). Un accident de la vie étant toujours susceptible d’arriver, choisir un prêt que vous remboursez rapidement vous épargnera au mieux une situation de surendettement. Exemple : Si un couple souscrit à un crédit alors que l’un des deux bénéficiaires est au RSA et l’autre en emploi, qu’adviendra-t-il de la capacité de remboursement du couple si la personne en emploi se retrouve licenciée ?

Ensuite, les crédits à solliciter ne seront pas forcément les mêmes en fonction des raisons qui motivent la demande de crédit.

Crédit RSA pour le plaisir

Besoin d’électro-ménager ? Envie d’une nouvelle voiture ? Un foyer a parfois besoin de souscrire à un crédit pour acquérir un bien même si ce dernier n’est pas réellement indispensable. Ce type de crédit n’est pas conseillé pour les bénéficiaires d’un RSA : Les banques disposent toutes de statistiques objectives démontrant que de nombreux foyers, bien qu’ils semblent de prime abord parfaitement capable de rembourser leurs crédits, se retrouvent ensuite en situation de surendettement à cause d’un accident de la vie. Quoiqu’il en soit, si c’est une décision ferme, sachez que c’est possible mais que vous devrez solliciter un maximum d’établissements et surmonter de nombreux refus.

Crédit RSA par besoin

Besoin de régler des frais de santé ? Des frais de scolarité ? Dans ce cas, il vous sera conseillé de souscrire à un micro crédit. Vous pourrez emprunter une somme équivalente à 500€ avec un taux d’intérêt compris entre 2 et 8%. Adressez-vous en priorité aux communes et aux associations caritatives françaises. Si cela ne marche pas, vous pourrez vous rabattre sur un mini crédit, qui consiste en un prêt perso à taux réduit.

Crédit RSA pour monter son autoentreprise

La volonté de l’état français étant de développer l’accès à l’autoentreprise, il existe beaucoup de crédits spécialisés autoentrepreneurs qui peuvent être sollicités par des bénéficiaires du RSA. Il s’agit là toujours de petits crédits, pour des emprunts inférieurs à 3000€. Présentez-vous avec un projet stable, déjà travaillé, et un dossier bien monté. Apportez également la preuve que le crédit est indispensable à la mise en place de votre projet.