Crédit immobilier

Crédit immobilier : quelles questions faut-il se poser avant d’aller voir son banquier ? 

Offres mises à jour le 16/08-2022

La liste propose un large éventail de prêts que nous recommandons actuellement. Nous coopérons avec les fournisseurs de prêts ci-dessus et recevons une commission lorsqu’un prêt vous est accordé. Aucun frais ne vous sera appliqué; vous payez uniquement les dépenses que vous convenez avec les banques.

Aujourd’hui, vous souhaitez acquérir votre premier bien immobilier et comme 58 % des Français, vous allez souscrire un prêt immobilier afin de concrétiser votre projet.

Voici notre guide des questions à se poser afin de ne rien oublier et d’optimiser vos chances d’obtention.

Quel est le montant de mon apport personnel ?

En premier lieu, il vous faut analyser la somme dont vous disposez avant d’investir. Cet apport personnel doit représenter en moyenne entre 20 % et 30 % du montant global de votre achat immobilier. 

Cette somme viendra en principe couvrir les frais de dossier ou de notaire. Plus cette somme initiale est élevée, plus votre capacité à négocier un taux de crédit intéressant augmente.

N’oubliez pas : s’il s’agit de l’achat de votre résidence principale, il existe de nombreuses aides financières qui peuvent vous être accordées (prêt à taux zéro, prêt à l’accession sociale…).

Quelle est ma capacité d’endettement ?

Un emprunt va de pair avec ses mensualités. Il est donc primordial de calculer votre capacité à rembourser chaque mois. Pour rappel, les mensualités (tous vous crédits confondus) ne doivent pas (en principe) dépasser le tiers de vos revenus.

Une fois ces mensualités et votre capacité d’endettement calculé, il est bon de se pencher sur votre situation financière.  

Pour obtenir un crédit immobilier, il est préférable de ne pas avoir été à découvert dans les 6 derniers mois. La banque va également observer la stabilité de votre situation professionnelle et privilégier la stabilité des personnes en CDI depuis un certain temps.

Si vous êtes artisan ou que vous exercez une profession libérale, il vous sera alors plutôt demandé de fournir des bilans annuels positifs.

Quels sont les différents taux de crédit proposé ?

Il est essentiel de vérifier les taux proposés par votre établissement de crédit. Est-il fixe ou variable ?

Un taux fixe va vous garantir les conditions d’emprunt tout au long de votre crédit. Les mensualités ne pourront alors pas varier, car la banque se doit de vous indiquer le TAEG exact (taux annuel effectif global). Ce taux comprend l’intégralité de vos frais, il est donc un élément essentiel dans votre prise de décision.

Un taux variable en revanche, évolue en fonction d’un indice tel que le taux directeur de la BCE (Banque Centrale Européenne). Ainsi, les mensualités peuvent évoluer, de même que la durée du remboursement. Même si ces données peuvent évoluer à la baisse, il ne faut pas oublier que cela peut être à la hausse également.

Quelle assurance choisir ?

La banque vous proposera dans tous les cas une assurance emprunteur afin de garantir votre crédit en cas d’accident ou de décès. 

Il n’est pas obligatoire de choisir l’assurance de votre établissement de crédit car cette dépense va impacter votre prêt immobilier. C’est en effet le second poste de dépense après le paiement des intérêts.  N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleurs prix.

Pour que la banque accepte votre assurance, il vous faudra tout de même vérifier que les garanties proposées soient équivalentes.