En France, la seule raison pour laquelle un particulier peut devenir interdit bancaire est l’émission de chèques sans provision. L’interdiction a une durée de 5 années maximum. Cependant, dès que le particulier régularise les sommes dues, l’interdiction bancaire est levée. Cependant, il faut distinguer l’interdiction bancaire, de l’inscription au fichier FCIP, qui est liée aux incidents de paiement sur les crédits.

La décision d’interdiction bancaire relève de la banque créditrice ou d’un juge. Dès lors qu’un particulier est interdit bancaire, il est inscrit au FCC (Fichier Central des chèques). Mais, avant d’inscrire quiconque dans ce fichier, les institutions financières ont l’obligation d’avertir par courrier le particulier. Avec une interdiction bancaire, tant que l’interdiction n’est pas levée, le particulier ne peut plus émettre de chèques.

Vos droits

Légalement, la banque n’a pas l’interdiction d’accorder un prêt bancaire à une personne fichée banque de France. En effet, malgré un interdit bancaire un particulier conserve son droit à disposer d’un compte bancaire, d’une carte bancaire, de payer avec des chèques de banque et de faire des opérations courantes telles que les retraits, les dépôts, et les virements… Et de ce fait, la personne interdite bancaire pourra conserver son compte dans sa banque, si la banque l’accepte, ou, ouvrir un compte auprès d’une autre institution bancaire.

Quels crédits lorsque je suis interdit bancaire ?

Tout d’abord, si vous êtes interdit bancaire, le moyen le plus simple d’obtenir un crédit est de rembourser les sommes litigieuses. Avec le remboursement, votre nom sera effacé du fichier central des chèques.

Si vous êtes interdit bancaire, et que vous détenez un bien immobilier, vous pourrez l’utiliser en tant que garantie pour obtenir un prêt. Cependant, en faisant cela, vous prenez un énorme risque, celui  de perdre ce bien.

Lorsque vous êtes interdit bancaire en France, vous pouvez essayer d’obtenir un emprunt bancaire à l’étranger. Cependant, avant de vous octroyer cet emprunt, vous allez devoir obtenir un historique bancaire avec cette banque, afin qu’elle puisse vous faire confiance. La banque étrangère pourra aussi exiger un emploi, ainsi qu’une résidence dans son pays afin d’octroyer un crédit.

En France, de nombreuses alternatives existent. Certains organismes sociaux peuvent vous accorder un prêt, malgré votre interdit bancaire. Ainsi, vous pouvez vous rendre auprès de votre crédit municipal, où, vous pourrez demander un prêt sur gage. En effet, si vous disposez d’objets de valeur, vous pourrez les mettre en gage et obtenir un prêt d’une valeur comprise entre 50% et 60% de la valeur de vos objets. Le prêt sur gage n’est pas gratuit, il implique le paiement d’un taux d’intérêt. En octobre 2016, les taux d’intérêt appliqué par le crédit municipal de Paris variaient entre 4% et 8.45%.

Vous pouvez aussi contacter la caisse des allocations familiales (CAF). La CAF accorde différents types de prêt. Certains prêts sont sans intérêts, c’est le cas du prêt sur l’honneur. Pour d’autres, le niveau des taux d’intérêt est relativement faible, c’est le cas du prêt à l’amélioration de l’habitat. En plus de ces organismes, des associations comme la Croix Rouge, ou le Secours Catholique proposent des crédits sociaux.

Les plateformes de prêts entre particuliers représentent aussi une solution pour obtenir un crédit bancaire en étant fiché banque de France.