Aujourd’hui, entre les écoles de commerce, les écoles d’ingénieur, les années d’étude à l’étranger, le financement des études est un réel problème pour les familles. Afin de financer ces années d’étude, les familles peuvent se tourner vers les organismes financiers. Dès lors, il appartient à l’étudiant de construire son projet. Ainsi, le montant emprunté, ainsi que les modalités de son emprunt dépendront de plusieurs facteurs.

Comment construire son projet ?

Quelle sera la durée des études ? Quel est le montant des frais de scolarité ? Quels équipements seront nécessaires ? Comment sera logé l’étudiant ? En bref, le financement demandé sera-t-il uniquement consacré au paiement des frais de scolarité ? Ou permettra-t-il aussi de faire face au quotidien ?

Après avoir déterminé le budget nécessaire, maintenant, il faut penser au mode de remboursement. L’un des avantages du prêt étudiant est sa grande souplesse, en effet, son souscripteur peut bénéficier d’un différé, de remboursements anticipés partiels, ou totaux, aussi, avant de souscrire, il faut examiner avec attention toutes les clauses.

Le prêt étudiant est-il toujours garanti par l’Etat ?

Tous les prêts étudiants ne sont pas garantis par l’Etat. La garantie de l’Etat Grâce permet à l’étudiant d’obtenir un emprunt sans garant ni caution. Dans le cadre de cet emprunt, l’Etat s’engage auprès de 70 % du prêt. Mais afin d’obtenir cet emprunt, il faut respecter un certain nombre de critères.

Tout d’abord, ils ne sont accessibles qu’aux étudiants âgés de moins de 28 ans, lors de la souscription du prêt. L’Etat ne les accorde que pour les établissements permettant de préparer un diplôme ou un concours français. Et enfin, les étudiants français, ou les ressortissants d’un pays membre de l’Union Européenne peuvent facilement accéder à ces prêts garantis. Mais pour les personnes d’une autre nationalité, ces prêts sont accessibles à la condition d’avoir habité en France depuis plus de 5 ans.

Pour obtenir ce prêt garanti, le souscripteur doit contacter l’une des banques partenaires (Société Générale, le crédit Mutuel, le CIC, les Banques Populaires, la Caisse d’Epargne). Cependant, rien n’oblige la banque à vous accorder cet emprunt.

Sans garantie de l’Etat, le banquier vous demandera un garant ou une caution.

Quelles sont les conditions du prêt ?

Lorsque l’emprunt est garanti par l’Etat, le montant maximum à emprunter est de 15 000 euros. Tandis que les banques accordent des montants bien plus élevés, quand les prêts ne sont pas garantis. Certains établissements financiers peuvent proposer jusqu’à 60 000 euros. Mais cela dépendra notamment de l’établissement d’enseignement supérieur, du nombre d’années à financer…

En règle générale, les banques accordent jusqu’à 120 mois aux étudiants pour rembourser leur crédit.

Bien que les banques considèrent les crédits étudiants comme un prêt personnel, les conditions de remboursement sont bien plus avantageuses. Il s’agit pour la banque de fidéliser un futur bon client. En effet, l’étudiant d’aujourd’hui sera le cadre de demain qui domiciliera ses revenus au sein de la banque, acquerra des produits d’épargne...

Un étudiant a tout intérêt à demander un prêt étudiant qu’il soit garanti ou non par l’Etat, il faut dire que les taux d’intérêts pour le prêt étudiant sont particulièrement avantageux. En ce moment, ils sont autour de 1%.