Lorsque vous souscrivez à un crédit à la consommation, la banque qui vous accorde le crédit voudra toujours vous vendre une assurance pour le crédit en question. Sachez d’une part que l’assurance n’est pas obligatoire pour un crédit à la consommation bien que la banque puisse l’exiger pour vous accorder le crédit, et d’autre part, que si vous désirez prendre une assurance, vous pouvez la prendre auprès d’un autre organisme. Ainsi, généralement, le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) affiché des crédits à la consommation ne prennent pas en compte l’assurance.

Lorsqu’on parle d’assurance pour un crédit à la consommation, il s’agit pour le consommateur de s’assurer contre des risques spécifiques. Ces risques peuvent être : l’invalidité, le décès, la maladie, ou encore la perte d’emploi, perte totale et irréversible d’autonomie … Les banques conseillent fortement à leurs clients de s’assurer contre les risques de décès et d’invalidité. Plus la durée du crédit sera longue, plus l’emprunteur a intérêt à s’assurer contre ces risques.

Calcul des primes d’assurance

L’assureur calculera vos primes d’assurance en fonction de nombreux critères. Il prendra en compte les caractéristiques de votre crédit. C'est-à-dire, le type de crédit, sa durée… Puis, il prendra en compte les garanties que vous désirez assurer. Ensuite, il déterminera vos primes d’assurance en fonction de votre âge et de vos réponses au formulaire de santé…

Questionnaire médical

Dépendamment de la garantie, vous pourrez avoir à remplir un questionnaire médical. Le niveau de détails exigé dans le questionnaire médical dépendra de l’assureur. En fonction des éléments de santé que vous fournirez à l’assureur, il décidera de vous assurer ou non. Ces éléments lui permettront aussi, de définir le montant de votre prime d’assurance. Si votre état de santé actuel ou passé ne vous permettait pas de vous assurer, sous certaines conditions, vous pourriez vous tourner vers la convention Aeras.

Convention Aeras

La convention d’Aeras regroupe les assureurs, les organismes de crédit, l’Etat et les associations de personnes malades. Elle concerne les personnes présentant un risque de santé aggravé, c’est à dire ayant souffert, ou souffrant de problèmes de santé graves.

En plus, grâce à cette convention, pour un certain nombre de pathologies, les assurés n’auront pas à payer de surprimes d’assurance. Avec cette convention, par exemple, un emprunteur qui aura eu un cancer dont le protocole de soin est fini depuis plus de 15 ans, ne sera pas obligé de le déclarer.

Clauses des contrats d’assurance

Bien souvent, les contrats d’assurance des crédits à la consommation ont de nombreuses clauses restrictives, quelles que soient les garanties que vous avez prises. Soyez vigilant, lorsque vous souscrivez à une assurance. En effet, par exemple, vous pouvez avoir une assurance chômage, cependant, cette assurance peut avoir un délai de carence, une limite d’âge peut exister sur votre contrat, ou bien votre contrat peut ne pas prendre en charge le licenciement pour faute…

Quelque soit l’assurance que vous désirez souscrire, toutes les clauses doivent y figurer, lisez-le attentivement.