Qu’est-ce que le rachat de crédits

Le Rachat de Crédit, aussi appelé Regroupement de crédit ou encore Restructuration de Dette, permet une mutualisation des crédits engagés par un particulier ou un ménage en une seule mensualité qui pourra par conséquent être allégée. Les crédits sont aujourd’hui monnaie courante dans les ménages français pour aider dans les dépenses quotidiennes ou pour permettre l’acquisition d’un bien précis contre un remboursement sous plusieurs échéances. Ils existent différents types de crédits qui peuvent être cumulés par une seule et même personne.

Un des plus courants, le crédit immobilier, permet à un ménage d’acheter un bien immobilier sans avoir au préalable capitalisé la somme nécessaire puisque celle-ci est généralement très élevée. Le crédit à la consommation va également concerner l’acquisition d’un bien mais ce dernier sera d’une valeur moindre (exemple : achat de véhicule ou d’électroménager). Dans le cadre d’une aide aux dépenses quotidiennes d’un ménage, il est possible de souscrire à un prêt personnel. Ce dernier, n’étant pas lié à l’achat d’un bien précis, comporte moins de garantie pour l’organisme de crédit et comprendra donc un taux d’intérêt plus élevé que les crédits susmentionnés. Il existe également des crédits renouvelables qui permettent la mise à disposition d’une somme renouvelable à un particulier avec un remboursement plus flexible, dans la limite d’un montant mensuel minimum convenu lors de la signature du contrat. En somme, il existe des crédits pour tout et il est donc facile de les cumuler.

Le cumul des crédits est possible mais souvent risqué pour une personne non spécialiste puisque la lecture du budget devient plus difficile. En effet, entre les échéances des différents crédits, les impôts, le loyer, les charges, et les dépenses de tous les jours, il n’est pas toujours facile de se rendre compte de son budget. Cela peut rapidement conduire à un surendettement du ménage et une insolvabilité au moment du remboursement des crédits engagés qui peut par ailleurs engendrer des litiges avec l’organisme de crédit. C’est dans ce type de situation qu’une personne va pouvoir avoir recours à un rachat de crédit. Le rachat de crédit va lui permettre d’optimiser ses dépenses et de simplifier la lecture de son budget mensuel.

Outre le surendettement, le rachat de crédit va être une option dans plusieurs situations de la vie courante et ce notamment dans le cadre d’un changement de situation familiale, professionnelle ou personnelle. A savoir, dans le cadre d’un divorce, de l’arrivée d’un nouveau-né, ou encore lors d’un départ en retraite, le budget se retrouve impacté par ce changement de situation (dépenses revues à la hausse, budget réduit, ou simple restructuration). La volonté d’investir peut elle aussi représenter une des raisons pour lesquelles une personne souhaiterait mettre en place un rachat de ses crédits puisqu’en réduisant le montant des mensualités on va agrandir la capacité d’épargne du foyer et lui permettre de capitaliser pour investir dans un nouveau projet. On trouvera donc différents types de rachat de crédits en fonction du contexte de la demande, du profil de demandeur, et de la nature des crédits déjà engagés.

Les différents types de rachat de crédits

Ils existent différents types de rachat de crédits en fonction des différents crédits auxquels le particulier a pu souscrire. Certains rachats de crédits vont se rapprocher d’un rachat de crédit dit à la consommation. Dans ce cas, le ou les biens concernés par les crédits initiaux pourront servir de garantie au remboursement afin de disposer de taux de remboursement plus légers que dans les autres cas car la manœuvre sera plus sécurisée. Le rachat de crédit à la consommation peut également inclure des rachats de crédits voiture, des prêt personnels, des découverts bancaires, des crédits renouvelables, etc. Dans le cas d’un rachat de crédit renouvelable par exemple, le particulier va utiliser son rachat de crédit pour rembourser le crédit renouvelable et ensuite fixer des mensualités précises et une date limite de remboursement dans le contrat. Cela va lui permettre de transformer son crédit renouvelable en prêt amortissable, lui offrant plus de sécurité et de visibilité dans les dépenses des mois ou années à venir.

Il existe également des rachats de crédit dit hypothèques. Ce type de rachat de crédit concerne uniquement des propriétaires qui vont donc devoir hypothéquer leur bien immobilier pour offrir une garantie supérieure à l’organisme financeur.  Les crédits hypothèques peuvent regrouper des crédits immobiliers et des crédits à la consommation, toujours dans le but de mutualiser les mensualités pour n’en payer qu’une seule pas mois. Un rachat de crédit immobilier seul est possible et permettra essentiellement de renégocier les termes du crédit immobilier initialement signé en modifiant par exemple le montant des mensualités ou encore pour pouvoir profiter de taux de remboursement plus intéressants.

Comment obtenir un rachat de crédit

Pour obtenir un rachat de crédit dans les normes, la première question à se poser est celle de l’éligibilité au rachat de crédit. Pour pouvoir déposer un dossier de rachat de crédit, il faut répondre à plusieurs critères qui vont être différents en fonction des organismes de crédits sollicités. Cependant, même si ces critères varient, on retrouve souvent une connivence concernant les critères suivants :

  • Le demandeur doit tout d’abord être majeur et ne pas avoir été déchu de ses droits civiques
  • Une situation financière stable (CDI, fonctionnaire titulaire, profession libérale, autoentrepreneur avec ancienneté, etc.) est quasiment indispensable pour garantir la solvabilité du demandeur auprès de l’organisme qui va financer le prêt
  • La nationalité française est aujourd’hui un prérequis à la validité d’une demande de rachat de crédit en France
  • L’âge du demandeur est une information prise en compte dans l’étude d’un dossier de rachat de crédit : Un rachat de crédit est accepté à partir du moment où la dernière échéance du remboursement se fait avant les 80 ans du demandeur (voir 90 ans en fonction des type de crédits engagés)
  • Le taux de surendettement est également un calcul indispensable à l’étude d’un dossier : Les organismes de financement doivent calculer attentivement le taux d’endettement du demandeur au moment de la demande de rachat de crédit mais également son taux d’endettement au terme de la signature du contrat. Celui-ci doit être raisonnable pour donner lieu à une restructuration par rachat de crédit. Pour information, les taux d’endettement standard lors de la validation d’un dossier se situent entre 30% et 38%.

Certains critères constituent également des variantes supplémentaires dans l’éligibilité d’un dossier en fonction des différents organismes :

  • Les rachats de crédits auprès des banques traditionnelles seront possibles pour des particuliers ou des ménages. Les entreprises et organismes devront s’adresser à des organismes financeurs spécialisés.
  • Les antécédents bancaires constituent également un frein à la validation d’un dossier qui sera rendue possible uniquement selon certaines conditions supplémentaires. Par exemple, le rachat de crédit pour interdit bancaire ne sera accessible qu’auprès d’organismes spécialisés (les banques traditionnelles le refuseront systématiquement car celui-ci comporte trop de risques) et ce sous des conditions plus strictes et avec des taux de remboursement plus élevés

Lorsqu’un rachat de crédit est rendu impossible pour cause de non éligibilité, le demandeur pourra toujours déposer un dossier auprès d’une commission de surendettement pour trouver l’aide et l’accompagnement nécessaire à la restructuration de son remboursement.

Les avantages et les risques d’une telle démarche

Outre le regroupement des dettes en une seule mensualité permettant plus de visibilité sur le budget du demandeur, le rachat de crédit offre plusieurs avantages à prendre en compte. Premièrement, les mensualités sont revues à la baisse par un allongement de la durée de remboursement et / ou une renégociation des taux d’intérêt. En effet, un rachat de crédit peut permettre à une personne de disposer de meilleurs taux d’intérêt en fonction des taux d’emprunt du marché actuel. Le marché étant fluctuant, les taux d’emprunt peuvent s’avérer plus intéressants 5 ans après la signature d’un contrat de prêt.

En prime de la mutualisation des mensualités, une restructuration de crédit permet de regrouper les différents versements aux assurances. Effectivement, un contrat de crédit engendre systématiquement la mise en place de frais d’assurances dont le cumul est parfois difficile à assumer. Le rachat de crédit va permettre de réduire cette somme en ne souscrivant qu’à une seule même assurance pour tous les crédits engagés puisque ceux-ci auront été regroupés en un seul. Attention, certaines assurances peuvent s’avérer moins intéressantes au moment du rachat de crédit, comme l’assurance décès (puisque le demandeur aura vieilli entre la signature du prêt et celle du rachat) ou encore la couverture contre le chômage (puisque la situation de demandeur peut avoir changée).

Le rachat de crédit a ses avantages mais il faut tout de même faire attention puisqu’il n’est pas toujours une solution idéale et, en tant que démarche financière importante, il est indispensable de s’intéresser aux risques qu’il représente, le premier étant l’augmentation de la somme à rembourser. En réduisant les charges mensuelles on va, la plupart du temps, allonger la durée du remboursement et donc par la même occasion le coût global du prêt. C’est une solution plus avantageuse sur le court terme mais comprenant des risques sur long terme.

Il sera également de bon ton de noter que la mise en place d’un rachat de crédit va engendrer des frais de négociation non négligeables avec la mise en place d’un nouveau contrat, et une potentielle pénalité pour remboursement anticipé auprès de la banque de prêt initial. Cette situation est également peu favorable à une relation à long terme avec votre établissement bancaire puisque qui dit rachat de crédit dit nouvel établissement financier (un banque n’acceptera que très rarement de racheter un crédit qu’elle a mis en place elle-même puisqu’elle y perdra de nombreux avantages).

Dans tous les cas, lorsque l’on envisage un rachat de crédit il est primordial de se renseigner. Pour ce faire, il existe de nombreux sites en ligne bien informés, des sociétés de courtage dédiées à étudier chaque situation de manière individuelle pour ensuite proposer la solution la mieux adaptée au besoin, des simulateurs en ligne pour vous aider à vous faire une idée par vous-même, et des comparateur de prix vous permettant d’avoir une meilleure vue du marché.