Microcrédit professionnel

Le micro crédit professionnel s’adresse aux personnes souhaitant financer la création, le rachat ou la consolidation d’une entreprise. En savoir plus

848 497
utilisateurs aidés par MONEYBANKER.fr

Le microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel est un type de crédit qui s’adresse aux personnes souhaitant financer la création, le rachat ou la consolidation d’une entreprise mais dont les ressources ne sont pas suffisantes pour qu’elles puissent prétendre au crédit classique. Généralement ce genre de crédit s’adresse aux petites entreprises artisanales ou commerciales.

En quoi consiste le microcrédit professionnel ?

Le microcrédit professionnel favorise la création de petites entreprises et c’est un moyen pour les banques de toucher une clientèle solvable mais jusque-là en marge du système bancaire traditionnel. Lorsqu’une ou plusieurs demandes de prêt se voient refusées par les banques, le microcrédit professionnel est une bonne alternative pour aider les entrepreneurs à développer leur activité.

Le montant maximum du crédit est de 25 000 euros, c’est un plafond fixé par la commission européenne dans le cadre des programmes de l’Union. Cependant, la plupart du temps, le montant proposé ne dépasse pas les 10 000 euros. Le taux d’intérêt est souvent supérieur à 5% et le remboursement s’effectue par mensualités sur une durée qui peut atteindre un maximum de 5 ans. Il existe parfois la possibilité de demander un différé de remboursement, en fonction de l’organisme auquel s’adresse l’emprunteur.

Le microcrédit professionnel bénéficie généralement d’un accompagnement par un organisme qui est également financeur ou co-financeur du projet. C’est un crédit qui peut, par exemple, permettre de financer l’achat de stock ou de matériel, l’acquisition d’un véhicule professionnel, un fond de roulement pour lancer l’activité…

Chaque année, le microcrédit professionnel aide des dizaines de milliers d’entrepreneurs à lancer leur affaire. Selon l’Inspection générale des finances, le microcrédit a donné la possibilité de créer ou de maintenir 48 000 emplois en 2008.

Destiné à accroître les moyens de garantie du microcrédit, le Fonds de cohésion sociale (FCS) a été créé à l’initiative de l’Etat et sa gestion a été confiée à la Caisse des dépôts et Consignations. C’est un dispositif qui permet d’offrir une garantie dans le cadre du microcrédit, ce qui assure une certaine sécurité pour les banques qui accordent ce genre de prêts. La procédure d’accompagnement complémentaire (dispositif NACRE) est aussi un moyen de rassurer le prêteur vis-à-vis des demandeurs de microcrédit. Un rapport de la Banque de France sur le microcrédit stipule qu’en 2011, plus de 200 millions de prêts pour des projets professionnels ont été accordés par des banques gr-ce à 96.7 millions d’euros débloqués par le FCS.

A qui s’adresse le microcrédit professionnel?

Le microcrédit professionnel vise des personnes aux faibles revenus qui souhaitent créer, développer ou reprendre une entreprise et plus particulièrement les entrepreneurs auxquels une ou plusieurs banques ont refusé un crédit qui aurait pu financer leur projet. Ces personnes peuvent être par exemple des chômeurs, des bénéficiaires de minima sociaux, des salariés précaires… Ce sont majoritairement des créateurs d’entreprise qui n’ont pas accès au système bancaire traditionnel car ils ne peuvent pas présenter les garanties suffisantes pour obtenir un prêt classique.

A qui s’adresse le microcrédit professionnel?
Le microcrédit professionnel s’adresse à tous les entrepreneurs, quel que soit leur statut et leur secteur d’activité. Cela inclut les auto-entrepreneurs, les micro-entreprises, les individuelles, EURL, SASU, SARL, SAS…Tous les types d’activité sont concernés. Toutefois, étant donné le faible montant et le type d’aide, il s’agit, pour la plupart du temps, de financer une petite entreprise qui se spécialise par exemple dans le commerce ou les services et non dans l’industrie. Sont plus particulièrement concernées les entreprises en création et ainsi que les entreprises de moins de 3 salariés et de moins de 5 ans d’existence.

Quels sont les organismes prêteurs de microcrédits professionnels ?

Les banques peuvent participer à la micro finance de façon directe (c'est le cas de la Caisse d'épargne, de La Banque postale, du Crédit mutuel…) ou de façon indirecte (BNP Paribas, la Banque populaire…) en finançant des IMF. Certains établissements bancaires sont agréés par le Fonds de Cohésion Sociale afin de participer au système de microcrédit. Le réseau accompagnant transmet le dossier du demandeur à la banque avec laquelle il est partenaire afin que cette dernière l’étudie et prenne une décision d’octroi ou de refus du crédit en fonction de la situation personnelle du demandeur. Si la demande est acceptée, le contrat peut être signé par l’emprunteur qui sera alors suivi pendant toute la durée du prêt.

L’acteur le plus important du microcrédit en France est l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique). C’est une association qui propose un financement pouvant aller jusqu’à 10 000 euros et dont la durée de remboursement est de 6 à 48 mois. Le taux d’intérêt dépend de la somme empruntée. Pour un emprunt de 500 à 6000 euros il s’élève à 7,67% et pour un crédit compris entre 60001 et 10 000 euros, il est de 6.67%. C’est taux sont fixes.

Il existe aussi d’autres associations proposant des microcrédits, notamment des plateformes locales comme Crea-Sol qui se trouve dans le Sud de la France par exemple. Afin de trouver les organismes proposant des microcrédits professionnels près de chez vous, vous pouvez vous informer auprès de votre chambre des métiers ou auprès de votre chambre de commerce.

Les associations se portent garantes auprès des banques afin de donner la possibilité à l’emprunteur d’obtenir un prêt dans de bonnes conditions. Cela permet aux banques de sécuriser les dossiers et de minimiser les risques.

Comment puis-je obtenir un microcrédit professionnel ?

Tout d’abord, il est important de préparer votre projet de création, de reprise ou de développement d’une entreprise. Vous pouvez vous faire aider par certaines structures, notamment l’APCE (Agence Pour la Création d’Entreprise), l’ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie), NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise). Vous devez alors faire le montage de votre projet (business plan, étude de marché, étude de visibilité…). Des organismes tels BGE, PFIL, les fonds territoriaux France Active et d’autres encore, peuvent vous aider à élaborer votre projet. Certains réseaux vont vous aider à le monter, à poser votre demande de financement et à développer votre activité.

L’Association pour le développement de l'initiative économique (ADIE) est le principal acteur dans les microcrédits professionnels. Si vous décidez de faire une demande microcrédit auprès d’une association comme celle-ci, il sera décidé de l’octroi du prêt en fonction de certains critères fondamentaux dont votre situation personnelle, votre motivation, votre expérience, vos compétences, votre projet (chiffre d’affaires prévisionnel, potentiel de clientèle…) ainsi que votre capacité de remboursement. L’on va également vous demander une caution personnelle s’élevant à 50% du prêt. Cette caution peut aussi être portée par une personne de votre entourage.

Il est possible de faire une demande en ligne, en faisant une simulation afin de parvenir à une mensualité qui correspond à votre capacité de remboursement. Vous aurez alors à remplir un formulaire qui contiendra les informations relatives à votre situation personnelle et professionnelle ainsi qu’à vos besoins de financement. Afin d’accélérer votre demande, pensez à garder à portée de main tous les documents concernant votre projet ainsi que ceux relatifs à une éventuelle situation de surendettement. La demande en ligne prend en général une dizaine de minutes. En fonction de votre demande, vous pourrez prendre un rendez-vous en ligne (ou par téléphone si vous le préférez) avec un conseiller près de chez vous. C’est un rendez-vous qui est indispensable pour finaliser l’étude de votre demande de microcrédit professionnel.

La procédure est similaire chez la plupart des associations spécialisées dans le microcrédit. Afin d’obtenir ce genre de prêt, il est souvent indispensable de remplir certaines conditions. Par exemple, votre besoin doit être professionnel, l’entreprise doit être en création ou avoir moins de 5 ans d’existence, plusieurs demandes de crédit bancaire classique doivent avoir été refusées ou alors, la situation ne doit laisser aucune chance d’obtenir ce genre de prêt etc. Pour connaître les conditions exactes d’accès au microcrédit, il convient d’entrer en contact avec l’organisme de votre choix.

Quels sont les avantages et les inconvénients du microcrédit professionnel ?

C’est un crédit qui favorise la création de richesses en permettant aux personnes ne pouvant accéder aux prêts traditionnels, de créer leur affaire et de générer des revenus. Les entreprises financées par ce système ont généralement une durée de vie plus longue et sont plus fortes que la moyenne des jeunes entreprises étant donné qu’elles sont soutenues et accompagnées dans leur développement.

Quels sont les avantages et les inconvénients du microcrédit professionnel ?
Toutefois, le microcrédit professionnel comporte certaines limites. Le montant maximum étant souvent de 10 000 euros, il ne peut financer que des petits projets. Cela peut ne pas être suffisant pour certains entrepreneurs. De plus, le taux d’intérêt peut être considérablement élevé.

Quelles sont les pièces justificatives demandées ?

La liste n’est pas exhaustive et les documents demandés peuvent varier d’un organisme à l’autre. Toutefois, la plupart du temps il vous faudra les documents suivants :

-Une pièce d’identité (CNI, passeport, carte de séjour)

-Vos 3 derniers relevés de compte bancaire (personnels et/ou professionnels si vous exercez déjà une activité indépendante)

-Un justificatif de domicile de moins de 4 mois (avis de taxe d’habitation, facture d’électricité, de gaz, d’eau, d’Internet, de téléphone...)

-Votre plan de financement prévisionnel

-Tous les documents relatifs à votre projet

Micro crédit Microcrédit professionnel
  • Micro crédit solidaire
  • Micro crédit professionnel
  • Micro crédit social
  • Micro crédit personnel en ligne
  • Micro crédit personnel
  • Simulation du micro crédit
  • Micro crédit en ligne
  • Microcrédit social
  • Microcrédit rapide