Le crédit trésorerie

Vous êtes un particulier ou un professionnel ayant un besoin urgent de trésorerie pour une durée raisonnable, le crédit trésorerie est une solution envisageable.

Selon votre statut, ce crédit trésorerie vous permettra de disposer d’une trésorerie nécessaire soit au bon fonctionnement de votre activité pour les professionnels, soit pour faire face à une dépense imprévue pour les particuliers.

Crédit trésorerie à destination des particuliers :

Pour les particuliers, le crédit trésorerie est avant tout un prêt personnel comme le sont également le prêt travaux ou encore le prêt auto.

Crédit trésorerie : un prêt personnel sans justificatif

Un prêt personnel est un type de prêt à la consommation qui permettra le financement d’un projet sans pour autant puiser dans votre épargne.  C’est un contrat de crédit qui met à disposition une certaine somme d’argent sur une période donnée. Les mensualités payées par l’emprunteur permettront le remboursement de ce crédit durant cette période.

Le fait de justifier le projet n’est pas une condition nécessaire à son octroi. Il peut s’agir d’une dépense imprévue,  du financement d’un projet comme un mariage, d’un  besoin de trésorerie afin de faire face à une fin de mois compliquée.

Un crédit trésorerie n’a pas besoin d’être justifié par une dépense spécifique. Effectivement, la somme allouée grâce à ce crédit n’est pas attribuée à un produit ou un service attitré.

C’est cette liberté quant à l’utilisation de cette somme prêtée qui en fait son atout majeur pour les particuliers.

Les modalités du crédit trésorerie :

Le crédit trésorerie étant avant tout un prêt personnel, les mêmes modalités lui sont donc applicables en termes de montant, de durée ou encore en termes de taux.

Le montant du crédit trésorerie est compris entre 200 € et 75 000 €. C’est la loi Lagarde datant de 2010 qui a fixé ce plafond maximum de 75 000 €.  Avant cette loi, le plafond pour ce type de crédit était de 21 500 €. Ce montant maximum a pour but de protéger l’emprunteur car en dessous et au-delà de ce montant l’emprunteur ne bénéficie plus de la protection du Code de la consommation.

Concernant la durée de remboursement du crédit trésorerie, celle-ci peut s’étendre entre 4 et 84 mois, à de rares exceptions. La durée s’adapte selon le montant global du projet pour lequel ce besoin en trésorerie est prévu.

Le taux affecté à un crédit trésorerie est appelé le TAEG (taux annuel effectif global). Il comprend le taux d’intérêt de base, les frais, les commissions, rémunérations diverses et éventuellement les primes d’assurances. Ce taux est fixe et ne pourra varier durant la durée du prêt. Il est généralement compris entre 2.5 % et 7.7 %. En revanche, il ne peut dépasser le taux d’usure, c’est-à-dire le taux maximal légal fixé par la Banque de France. C’est un point de vigilance non négligeable pour les particuliers car le taux pour un crédit trésorerie varie de façon importante en fonction de l’organisme de prêt.

Généralement, des frais de dossier relativement faibles, seront inclus dans le coût global du prêt trésorerie pour l’emprunteur. En effet, au maximum, ils ne dépasseront pas 1 % du crédit total, soit 75 euros tout au plus.

Le crédit trésorerie est soumis à un délai de rétractation protégeant l’emprunteur. Ce délai est de 14 jours calendaires à compter de la signature du contrat de prêt trésorerie. Cela laisse le temps à l’emprunteur de revenir sur son engagement et il n’a pas besoin de se justifier s’il se rétracte. Ce délai conditionne, par conséquence la libération des sommes. Seulement après ces 14 jours, les fonds seront disponibles sur le compte de l’emprunteur.

Souscription au crédit trésorerie :

Vous pouvez vous adresser à différents spécialistes pour l’obtention du crédit trésorerie comme une banque, un courtier en prêt personnel ou d’autres organismes de prêt personnel (les assurances, les grandes surfaces, les organismes financiers en ligne, etc.)

Ce sont ces organismes financiers qui analyseront avec vous le prêt le mieux adapté à votre besoin en tenant compte de votre situation financière.

Les offres face au crédit trésorerie sont nombreuses et différentes selon les organismes, il est donc conseillé de faire appel aux comparateurs en ligne afin de simuler ce prêt et d’en connaître les meilleurs taux proposés.

L’emprunteur verra son prêt accepté selon son profil. En effet, il y a des conditions d’acceptation comme un emploi stable, des revenus corrects et réguliers, une capacité de remboursement favorable. Cet endettement ne devra pas dépasser 33% des revenus de l’emprunteur. Effectivement, comme le précise la Loi Lagarde de 2010, un crédit vous engage et doit être remboursé. Il faut donc vérifier vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

Le prêteur a des obligations envers l’emprunteur. Ces obligations doivent apparaître dans le contrat de prêt à savoir : son identité, le montant du crédit trésorerie, les mensualités,  la durée,  le TAEG, les frais de dossier, le coût total du montant, le délai de rétractation, les indemnités possibles en cas de retard de paiement.

L’avantage du prêt trésorerie est donc important pour les particuliers car ils n’ont nullement besoin de justifier à quoi est destiné ce prêt. Cet avantage certain peut  aussi devenir son principal inconvénient car si le projet pour lequel ce prêt est souscrit ne peut se réaliser pour telle ou telle raison, les mensualités continueront de courir pour l’emprunteur.

Les particuliers ne sont pas les seuls bénéficiaires du crédit trésorerie, il est également destiné aux professionnels.

Crédit trésorerie à destination des professionnels :

Pour les entreprises, le crédit trésorerie permet de disposer provisoirement de trésorerie nécessaire à leur fonctionnement, et pour une durée déterminée.

Avant tout, il faut savoir que la trésorerie d’une entreprise représente l’ensemble des liquidités disponibles en caisse ou en banque.

Il y a trois catégories de prêt trésorerie pour les sociétés : la facilité de caisse, le découvert bancaire et le crédit de campagne.

La facilité de caisse :

La facilité de caisse est un crédit trésorerie assez répandu et souple accordé aux professionnels. Son but est de faire face à des décalages ponctuels de trésorerie notamment durant certaines périodes de l’année. Elle s’apparente surtout à une tolérance ponctuelle. C’est une acceptation tacite ou verbale que l’établissement bancaire va accorder à sa société cliente.

En pratique, cette tolérance permet à l’entreprise bénéficiaire de ce type prêt trésorerie de rendre son compte débiteur et ce pour une courte durée. C’est une mesure unilatérale accordée pour quelques jours tout au plus, par l’établissement bancaire. Ce dernier fixe le montant et un taux d’intérêt personnalisé souvent élevé. La banque peut modifier les conditions de cette facilité de caisse, n’est en aucun cas obligée de renouveler ce prêt, et peut à tout moment la supprimer.

Le découvert :

Ce type de crédit trésorerie pour les entreprises est proche de la facilité de caisse en pratique, mais c’est notamment sa durée qui va les différencier. On parle ici d’une durée valable pour quelques semaines ou quelques mois. Le découvert se différencie aussi par le fait qu’il se concrétise matériellement par une convention.

L’autorisation de découvert peut être contenue soit dans la convention initiale du compte soit faire l’objet d’un contrat séparé. Ce prêt étant conventionné, la banque devra respecter les termes et ne pourra en suspendre les effets sans respecter un délai de rupture légalement fixé à 60 jours.

Les établissements bancaires demandent plus de garanties pour accorder ce type de crédit trésorerie comme par exemple, pour les petites entreprises, une caution du dirigeant.

Le crédit  de campagne :

Cette forme de crédit trésorerie pour les professionnels s’adresse aux entreprises qui sont soumises à une activité saisonnière. Par exemple, un fabricant de décorations de Noel doit financer tout au long de l’année des charges fixes telles que les salaires, les loyers, les factures fournisseurs. Or c’est seulement en fin d’année que ses ventes s’effectuent.

Ce crédit permet de pallier aux besoins de trésorerie sur plusieurs mois, le remboursement se fera au fur et à mesure des ventes réalisées durant le pic d’activité de l’entreprise.

Le crédit  de campagne est plus risqué pour les établissements bancaires étant lié à la prévision  des ventes. En ce sens, une étude approfondie de la situation financière sera réalisée avant même l’octroi d’un tel crédit de trésorerie et les garanties seront plus nombreuses et spécifiques.

Concrètement, il peut prendre trois formes : le crédit par caisse, le crédit par billet ou l’avance sur marchandises. Le crédit par caisse permet à une entreprise d’être débitrice pendant la durée de la campagne. Le crédit par billet, quant à lui, permet à l’entreprise qui y souscrit d’émettre un titre de créance négociable. Pour finir, l’avance sur marchandises permettra le financement de stock.

En tant que professionnel, c’est votre activité et surtout la durée du prêt souhaité qui vous permettra de faire un choix parmi ces 3 types de crédit trésorerie. Vous pouvez, également, consulter des comparateurs pour simuler l’impact du crédit trésorerie sur les finances de l’entreprise.

Ainsi, particulier comme professionnel avez toutes les clés en main pour envisager de réaliser un prêt trésorerie.