Le crédit à la consommation rapide

Le crédit à la consommation est un emprunt amortissable dont le montant se situe entre 200€ et 75 000€. L’ASF, l’Association française des Sociétés Financières a identifié 4 types de crédit à la consommation, parmi lesquels figurent, le prêt affecté, le crédit renouvelable, la location avec option d’achat et le prêt personnel. Le crédit à la consommation rapide ne correspond pas à un type de crédit à la consommation en particulier. Cette dénomination est utilisée pour appuyer le caractère urgent du crédit à la consommation pour le client. Lorsque le besoin de financement est urgent, le consommateur a le choix entre différentes options pour obtenir un crédit à la consommation rapide.

Pour obtenir un crédit à la consommation rapide, le consommateur a tout intérêt à désirer un financement d’une valeur inférieure à 3 000€. Lorsque le crédit est inférieur à 3 000€, légalement, l’organisme de crédit n’est pas tenu d’exiger des justificatifs. Tandis que lorsque l’emprunt est supérieur à 3 000€, le prêteur a pour obligation d’exiger un certain nombre de justificatifs au consommateur, il s’agit des justificatifs de domicile, et de revenus.

Cependant, quelque soit le type de crédit à la consommation rapide, l’emprunteur devra attendre le délai de rétractation de 14 jours pour disposer des fonds. Le consommateur peut éventuellement raccourcir ce délai, en demandant le déblocage des fonds avant la fin du délai de rétractation et renoncer, de ce fait, au délai de rétractation. Mais, il devra tout de même patienter au moins sept jours.

Le client et son banquier

Tout d’abord, face à une urgence financière, l’emprunteur peut contacter en premier lieu son banquier. Le banquier connait son client, dispose de son historique financier, il pourra donc lui apporter plus facilement la réponse rapide qu’il attend. En effet, le banquier pourra essayer de trouver la meilleure solution financière pour son client, en lui proposant le crédit à la consommation le mieux adapté à son besoin. Afin de conserver son client, son banquier pourrait être amené à lui accorder des conditions de crédit plus avantageuses. En effet, les banques proposent à leurs clients tous les différents crédits à la consommation. Cependant, si le consommateur n’était pas satisfait de la proposition faite, son désir de rapidité, ne devrait pas l’empêcher de négocier les conditions de son crédit à la consommation rapide.

Faire sa demande en ligne

Ensuite, la meilleure façon d’obtenir un crédit à la consommation rapide pour le consommateur lorsqu’il décide de se passer de son banquier est de faire sa demande de crédit en ligne. Aujourd’hui, aucun organisme de crédit  ne peut se passer d’internet. Pour le consommateur, internet est un outil précieux qui lui permet en l’occurrence d’effectuer des simulations en ligne, de comparer les différentes propositions sur le marché. Dès qu’il a choisi l’institution financière, il peut directement faire sa demande de crédit en ligne. A l’issu du renseignement de la demande de crédit, le consommateur sera en mesure d’obtenir une réponse de principe de l’organisme de crédit. Il ne lui reste qu’à imprimer la demande, et à l’envoyer à l’organisme de crédit. De ce fait, le consommateur ayant besoin d’un crédit à la consommation rapide, aura  tout intérêt à faire sa demande de crédit à la consommation en ligne.

Un crédit à la consommation rapide pour l’achat d’un bien

Le consommateur peut souhaiter obtenir un crédit à la consommation rapide, mais le besoin du client déterminera la notion de rapidité. S’il s’agit par exemple d’acheter un bien, l’enseigne dans lequel le bien est vendu pourrait apporter une solution de crédit à la consommation rapide au consommateur. En effet, de nombreuses grandes enseignes proposent à leurs clients de souscrire directement au crédit affecté sur le lieu de vente.

Dans ce cas de figure, la réglementation interdit au vendeur de différencier le prix de vente du bien, avec ou sans crédit. En d’autres termes, le prix du bien demeurera identique, avec ou sans crédit. Le consommateur aura ainsi obtenu rapidement un crédit affecté. Il faut noter que malgré le financement de l’achat par un crédit affecté, le client peut demander à bénéficier d’une livraison immédiate du bien financé.

En choisissant ce crédit affecté comme crédit à la consommation rapide, le consommateur est un peu plus protégé, ainsi, si le bien n’était pas livré, le consommateur n’aurait pas à rembourser l’emprunt en question. Dans le cadre d’un crédit affecté, le consommateur passe deux contrats, un contrat avec la banque, et un autre contrat avec l’enseigne. Ce n’est qu’après la livraison du bien que le consommateur pourra commencer à rembourser ses échéances de crédit.

Le crédit renouvelable

Dans le cas ou le consommateur aurait obtenu auparavant un crédit revolving qu’il n’aurait pas consommé en partie, ou en totalité, il aurait la possibilité de s’en servir pour avoir rapidement la ligne de crédit dont il a besoin. C'est-à-dire, si dans les deux années précédant ce besoin urgent, le consommateur avait obtenu un crédit renouvelable, il dispose de deux années pour utiliser le capital. A l’issu de ces deux années, le crédit renouvelable sera résilié de plein droit. Le crédit renouvelable est matérialisé de deux manières, soit par une ligne de crédit directement liée à son compte bancaire, soit par une carte de crédit. Dans ce cadre là, le consommateur ne sera plus soumis au délai légal, et l’obtention des fonds sera d’autant plus rapide.

Lorsque le crédit à la consommation rapide est matérialisé par une ligne de crédit, le consommateur peut puiser dans cette ligne de crédit en effectuant des virements ou des chèques. Dans ce cas, le délai est uniquement lié, au délai de traitement du chèque ou du virement par les institutions financières. Lorsqu’il dispose d’une carte de crédit, le consommateur peut s’en servir pour financer directement ses achats. En effet, avec le crédit revolving, le capital est toujours disponible pour le consommateur, il ne paie des intérêts que sur le capital qu’il a consommé. Certes, le crédit est facilement accessible, cependant, le crédit à la consommation renouvelable est le plus cher des crédits à la consommation. Les taux d’intérêts sont les plus élevés, mais par contre, avec ce crédit, le consommateur peut obtenir des mensualités assez faibles. La faiblesse des mensualités s’explique par le fait que l’emprunteur rembourse surtout des intérêts, en effet, le capital remboursé dans les échéances de l’emprunteur est assez faible, ce qui allonge la durée de l’emprunt. Mais, l’emprunteur disposant d’un crédit à la consommation renouvelable peut décider de procéder à tout moment à un remboursement anticipé de son emprunt. Avec les remboursements, le consommateur reconstitue le capital du crédit renouvelable. Le consommateur utilisant ce mode de financement devra faire preuve de vigilance, des frais peuvent être exigés pour tout transfert de fonds, la carte de crédit peut être payante …

Le prêt personnel

Tout consommateur désirant un crédit à la consommation rapide peut s’orienter vers un prêt personnel. En effet, les institutions financières ont souvent tendances à orienter les clients désirant un crédit à la consommation rapide vers le prêt personnel. Le prêt personnel permet à l’emprunteur qui en fait la demande d’obtenir une ligne de crédit sans avoir à se justifier sur l’affectation des fonds. Contrairement au crédit renouvelable, cette ligne de crédit ne peut être renouvelée au fur et à mesure des remboursements. Mais, les taux d’intérêts sont bien plus abordables pour l’emprunteur.

Alors que pour le crédit renouvelable, le TAEG n’est pas connu, avec le prêt personnel, toutes les conditions sont connues, le consommateur sait précisément quel sera le coût de son emprunt, le TAEG appliqué, le montant des traites, la date d’échéance de son emprunt. Ce crédit à la consommation est d’autant plus rapide que le consommateur n’aura pas à fournir le devis des biens à financer, et de ce fait, ne pourra pas se voir imposé un apport par le prêteur. Par conséquent, la procédure est d’autant allégée.

L’emprunteur a, de plus, plus de chance d’obtenir un crédit à la consommation rapide, si le montant du crédit à la consommation est inférieur à 3 000€.

Finalement, même face à une situation urgente, le consommateur doit rester vigilant lorsqu’il demande un crédit à une institution financière. En effet, en fonction du besoin, et du crédit auquel il aura souscrit, pour un même montant, la durée et le coût peuvent être différentes. Quelque soit le crédit choisi, l’emprunteur doit étudier scrupuleusement les clauses de ce crédit à la consommation, qu’il s’agisse des frais pour l’ouverture de la ligne de crédit, les conditions de remboursement anticipée, de report d’échéance, d’indemnité de retarde de paiement…

Malgré l’urgence pour le demandeur, le professionnel du crédit doit respecter la législation en vigueur, notamment en s’assurant que le consommateur n’est pas inscrit dans le fichier FICP.

Pour tous les crédits à la consommation, les professionnels doivent respecter la législation en vigueur, ainsi, sur toutes les publicités la mention légale doit apparaître : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ».