Comment calculer votre taux d'intérêt

Réaliser un crédit que ce soit un crédit à la consommation ou encore un crédit immobilier, est une chose facile aujourd’hui. Cependant bien que beaucoup d’organismes prêteurs vantent des crédits sans frais, il est rare que ce service soit un service gratuit. En effet, en effectuant un prêt, le consommateur aura pour obligation de s’acquitter de sa dette majorée d’une somme d’argent autrement appelée intérêt, calculé à partir d’un taux. Bien que ce taux soit affiché clairement sur les offres, il est possible de remarquer que ce dernier varie, d’un emprunt à un autre, d’un établissement à un autre. Comment donc réaliser le calcul du taux d’intérêt d’un crédit ? comment savoir si le calcul du taux d’intérêt sera le même ? comment choisir son crédit en fonction d’un calcul du taux d’intérêt ?

Calcul du taux d’intérêt : mais qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ?

Comme nous venons de le dire, les intérêts d’un crédit sont la somme que doit verser l’emprunteur au prêteur en plus du capital dû. Les intérêts sont donc la part de rémunération de l’établissement prêteur. Le taux d’intérêt n’est autre que le pourcentage de ce revenu annuel par rapport à la somme empruntée. Ainsi lors du calcul du taux d’intérêt, nous cherchons à calculer le coût d’un crédit pour l’emprunteur mais aussi la part de rémunération du préteur. Pour l’emprunteur, c’est donc le prix à payer pour obtenir de l’argent. Pour le prêteur qui fixe le taux à la signature du contrat, c’est aussi une sécurité en cas de non restitution de la somme empruntée. Les intérêts servent donc à suppléer le manque à gagner. Pour fixer la somme des intérêts, deux taux sont pris en considération : d’une part un taux de référence fixé par la Banque Centrale. Ce taux correspond au taux minimal que peut prendre le taux du crédit et d’autre part le taux d’usure à savoir le taux maximal autorisé légalement. Le taux du crédit ne peut pas dépasser le taux d’usure fixé. Ces deux taux sont fixés trimestriellement.

Nature du taux et calcul du taux d’intérêt 

Lors du calcul du taux d’intérêt, la nature du taux d’intérêt va être capitale dans le calcul du taux d’intérêt. En effet, qu’il soit fixe, variable ou capé la nature du taux va entrainer des modifications dans le calcul du taux d’intérêt.

Généralement les établissements préteurs utilisent des taux d’intérêt fixes, à savoir des taux qui ne varient pas durant la durée de l’amortissement. Les mensualités seront donc identiques tout le long du remboursement ce qui représente une solution sûre pour le particulier.

Dans le cas d’un taux d’intérêt variable, celui-ci est réévalué en fonction du taux de référence sur lequel il est indexé. Pour cela, les banques utilisent l’Euribor, le taux Euro Interbank Offered Rate. Ce taux est réévalué plusieurs fois dans l’année à savoir tous les 3,6 ou 12 mois. L’Euribor est un indice qui fixe le prix de l’argent que les banques se prêtent entre elles.

Enfin, les établissements prêteurs ont mis en place depuis quelques années des taux appelés taux capés ou taux révisables. Ces taux sont certes des taux variables mais ils sont bornés. Effectivement, ils varient entre un plafond et un plancher. Cet intervalle de variabilité permet au consommateur d’être toujours dans la capacité de rembourser sa dette contrairement à un taux variable simple où l’inflation peut entrainer une défaillance dans le remboursement.

L’utilisation d’un taux variable dans le calcul du taux d’intérêt peut donc être très compliqué car quelle que soit la partie concernée (emprunteur ou prêteur), personne ne peut prédire l’évolution du cours des taux d’intérêts dans le temps. L’augmentation ou encore la diminution jusqu’à la valeur de référence, toutes ses variations entrainent donc une grande insécurité pour le consommateur. De même que pour les taux capés, bien qu’encadrés par un intervalle, la variation dans le calcul du taux d’intérêt peut mettre en défaut le consommateur. Il est donc généralement déconseillé aux particuliers de souscrire à des crédits dont le calcul du taux d’intérêt passe par l’un de ces deux types de taux. Par ailleurs, les taux fixes (notamment les taux fixes pour les crédits immobiliers) étant relativement faibles en France en ce moment, il est très rare que les taux variables soient utilisés par les établissements financeurs.

Calcul du taux d’intérêt : définir le coût total d’un crédit.

Lorsque nous parlons de coût de crédit, il n’est pas rare de croiser le terme TEG, le Taux Effectif Global ou encore TAEG, le Taux Annuel Effectif Global. Lors du calcul du taux d’intérêt, c’est ce taux qui sera utilisé pour déterminer la rémunération d’annuel de l’emprunteur. Défini en amont lors de la signature du contrat de crédit, ce taux, comme nous l’avons dit précédemment doit donc être compris dans un intervalle défini entre le taux de référence et le taux d’usure à savoir le taux maximal fixé par la Banque de France. Le tableau ci-dessous regroupe les différents taux en vigueur au cours du 3ème semestre 2016 pour les principaux crédits. Vous pouvez retrouver les taux en vigueur au moment de votre souscription sur le site de la Banque de France.

Tableau des taux d’effectif moyen (TEG) et des taux d’usure en vigueur au 3ème semestre 2016.

Catégories

Taux Effectif Moyen (TEG)

Taux d'usure

(3° trimestre 2016)

(4° trimestre 2016)

Prêts immobiliers à taux fixe

2,71 %

3,61 %

Prêts immobiliers à taux variables

2,34 %

3,12 %

Prêts-relais

2,78 %

3,71 %

Prêts à la consommation d’un montant inférieur ou égal à 3.000 euros

15,01 %

20,01 %

Prêts à la consommation d’un montant supérieur à 3.000 euros et inférieur ou égal à 6.000 euros

9,74 %

12,99 %

Prêts à la consommation d’un montant supérieur à 6.000 euros

5,21 %

6,95 %

Ainsi lorsque nous souhaitons effectuer le calcul du taux d’intérêts, plusieurs critères seront pris en compte. Le premier sera bien évidemment le capital emprunté. Dans le calcul du taux d’intérêt, la durée de l’emprunt sera elle aussi prise en compte ainsi que le TAEG. Si nous prenons l’exemple d’un crédit de 3000 euros sur une période de 3 ans avec un TAEG de 15,01%, le montant des intérêts in fine sera de :

            Calcul du taux d’intérêt =  (capital X durée du crédit X TAEG) / 100 = (3000 X 3 X 5,01) / 100 =1350,9 euros.

Ici nous avons choisi d’utiliser la durée annuelle mais il est possible d’effectuer le calcul du taux d’intérêt en utilisant le nombre de mois ou le nombre de jours et diviser par 1200 pour le calcul du taux d’intérêt ce qui donnera dans l’exemple précédent :

Calcul du taux d’intérêt = (3000 X 36 X 15,01) / 1200 =1350,9 euros (3 ans = 36 mois)

ou encore, calcul du taux d’intérêt =  (3000 X 1095 X 15,01) / 36500 =1350,9 euros (3 ans = 1095 jours)

Cependant, le capital dû va diminuer au fil du temps et des remboursements. Les intérêts vont donc être revus à la baisse à chaque nouvelle mensualité. Afin d’obtenir le bon calcul du taux d’intérêt, il vous sera donc nécessaire de prendre en compte le capital restant dû et non pas le capital initial. Ainsi si de manière générale nous pouvons faire le calcul du taux d’intérêt de la manière précédente, il vous faudra diviser par 12 le montant annuel pour avoir le montant mensuel des intérêts. Ce montant correspondra alors au premier loyer de vos intérêts. Pour obtenir le montant des intérêts lors du second mois il vous faudra recalculer le montant des intérêts en prenant en compte le capital restant dû au 2ème mois. Ainsi si nous prenons l’exemple précédent d’un crédit de 3000euros sur une durée de 3 ans avec un taux d’intérêt de 15,01%, le montant des intérêts le premier mois sera de :

3000 x (15,1%/12) = 37.75 euros.

Le montant des intérêts le premier mois sera donc de 37,75 euros

Ensuite pour calculer le montant des intérêts les mois suivants, il vous faudra utiliser dans le calcul du taux d’intérêt, le montant du capital dû. Pour cela, vous devrez retirer au montant initial, le montant de la première mensualité et effectuer le même calcul. Ce calcul est assez fastidieux mais il existe un grand nombre de sites internet munis de simulateurs vous permettant de réaliser le calcul du taux d’intérêts ainsi que le calcul des mensualités, des coûts de crédits entre autres.

En bref…

Comme nous l’avons vu, lorsque nous souscrivons à un crédit il est important de s’intéresser au calcul du taux d’intérêt. Les intérêts représentent le pourcentage du capital qui sera reversé à l’établissement prêteur. Les intérêts sont d’une part une sécurité en cas de non payement du crédit par l’emprunteur mais aussi sa source de revenus. Le calcul du taux d’intérêt est fastidieux et il vous sera préférable de bien vous informer avant de souscrire à un crédit. Pensez à faire des comparatifs des différents calculs taux d’intérêts afin d’avoir la meilleure offre pour votre crédit. Vérifiez les taux en vigueur au moment où vous souhaitez souscrire un prêt. De manière général, lors d’un calcul du taux d’intérêt, vous devrez vérifier que le taux d’intérêt n’est pas supérieur à la borne fixée par la Banque de France. Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte la nature de votre taux d’intérêt dans le calcul du taux d’intérêt. Un TAEG fixe sera toujours plus avantageux pour vous qu’un TAEG variable. Renseignez-vous aussi sur les TAEG capés, une bonne alternative lorsque les prix des TAEG fixes ne sont pas les meilleurs.